Introduction

Introduction
Agir de façon positive avec les autres, se faire des amis, apprendre à vivre en société, ça ne se fait pas comme par magie.

Agir de façon positive avec les autres, se faire des amis, apprendre à vivre en société, ça ne se fait pas comme par magie. Mais avec votre aide et vos encouragements, votre enfant pourra relever ce grand défi et sera outillé pour la vie.

Émilie, 4 ans, adore jouer au parc et participer aux activités de la Maison de la famille de sa région. « Je l’encourage à aller vers les enfants de son âge et à leur demander s’ils acceptent qu’elle joue avec eux, dit Stéphane, son papa. Je la laisse faire en l’observant de loin. La plupart du temps, ça se passe bien. Mais il arrive qu’un enfant refuse. Je lui explique alors que parfois les enfants, comme les adultes, préfèrent être seuls et qu’il faut respecter cela. »
Si votre enfant a de bonnes habiletés sociales, il risque moins de souffrir d’isolement, d’anxiété et de dépression.

Chaque fois que Stéphane fait une sortie au parc avec sa fille, qu’il l’aide à faire connaissance avec un autre enfant ou à retrouver son calme lors d’une colère, il favorise le développement des habiletés sociales d’Émilie.

Les habiletés sociales, c’est quoi au juste?

Ce sont les attitudes et les comportements qui permettent à votre enfant d’entrer en contact avec les autres, de bien s’entendre avec eux, de se faire des amis, de travailler en équipe et de prendre sa place.

Il y a cinq grandes catégories d’habiletés sociales :

1- Les habiletés prosociales : c’est ce qui permet d’entrer en contact et d’être agréable avec les autres, par exemple, sourire, saluer, partager, aider, complimenter et coopérer.

2- L’expression des émotions : c’est-à-dire reconnaître et exprimer ses émotions et reconnaître celles des autres.

3- La communication et le langage : parler avec les autres, écouter, poser des questions, répondre aux questions, faire des demandes, etc.

4- L’autocontrôle de ses émotions et de ses comportements : cela comprend des habiletés comme attendre son tour, accepter un refus, tolérer une frustration, se calmer et s’adapter à une situation.

5- La résolution de conflits : c’est-à-dire reconnaître les problèmes, régler les conflits avec des mots, trouver et proposer des solutions, négocier et faire des compromis.

Les habiletés sociales seront utiles à votre enfant toute sa vie. C’est grâce à elles qu’il pourra avoir des relations positives et éviter bien des conflits. « Elles représentent aussi un atout pour réussir plus tard à l’école. Les enfants habiles socialement ont de meilleures relations avec les enseignants, ils démontrent moins d’opposition et s’adaptent mieux à diverses situations », explique France Capuano, professeure au Département d’éducation et de formation spécialisées de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Naitre et grandir.com

Source : magazine Naître et grandir, janvier-février 2015
Recherche et rédaction : Nathalie Vallerand
Révision scientifique : Sylvain Coutu, professeur au département de psychoéducation et de psychologie, UQO

Crédit photo : Maxim Morin

Partager