Génétique... ou pas?

Génétique... ou pas?
À part son tempérament, quelles sont les autres caractéristiques dont hérite votre enfant? La science n’a pas encore percé tous les secrets de la génétique. Mais voici quelques réponses.

À part son tempérament, quelles sont les autres caractéristiques dont hérite votre enfant? La science n’a pas encore percé tous les secrets de la génétique. Mais voici quelques réponses.

L’intelligence

Cela reste un mystère! Le gène unique de l’intelligence n’existe pas. De nombreux gènes sont sans doute impliqués, mais la plupart d’entre eux n’ont pas encore été identifiés. L’environnement (famille, service de garde, école, etc.) joue aussi un rôle dans le développement des capacités intellectuelles d’un enfant. L’intelligence de votre tout-petit provient donc à la fois de ses gènes et de son milieu de vie.

L’obésité

Oui, certains gènes prédisposent à l’obésité. C’est pourquoi souvent plusieurs membres d’une même famille sont obèses. Le risque d’avoir des kilos en trop est de 2 à 8 fois plus élevé chez les personnes qui ont de l’obésité dans leur famille, selon la Chaire de recherche sur l’obésité de l’Université Laval. Mais, il n’y a pas que l’hérédité qui compte! Les comportements et les habitudes de vie peuvent aussi augmenter ou diminuer le risque.

Le caractère des enfants adoptés

L’enfant naît avec un tempérament en grande partie d’origine héréditaire. Mais ce tempérament peut changer suivant son milieu de vie et la façon dont il est élevé. Les expériences après l’adoption ont une influence importante sur l’évolution du tempérament et la formation du caractère d’un enfant. Il y a donc bien des chances que le tout-petit que vous avez accueilli dans votre coeur et dans votre vie finisse par vous ressembler sur plusieurs points!

Les jumeaux

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que la génétique n’est pas toujours en cause dans la conception de jumeaux. En effet, il n’y a aucun facteur génétique qui explique la conception de jumeaux identiques (bébés provenant du même ovule). Dans ce cas, c’est le hasard qui décide! La génétique a cependant son rôle à jouer dans le cas de faux jumeaux, issus de la fécondation de deux ovules par deux spermatozoïdes. Ce type de grossesse survient chez les femmes qui produisent plusieurs ovules par cycle, une caractéristique héréditaire. C’est pourquoi les femmes qui comptent de faux jumeaux dans leur famille ont plus de probabilités d’en avoir elles aussi.

Naitre et grandir.com


Source :
magazine Naître et grandir, novembre 2015
Recherche et rédaction : Nathalie Vallerand
Révision scientifique : Jean-Pascal Lemelin, professeur au département de psychoéducation de l’Université de Sherbrooke et Dr Bruno Maranda, médecin généticien au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke

Partager