Ses exploits, du premier souffle au premier pas

Ses exploits, du premier souffle au premier pas
Devant autant de potentiel et de soif d’apprendre, comment accompagner votre enfant? Par où commencer? « L’accompagnement se fait au quotidien, dans de petits gestes apparemment insignifiants, mais ô combien précieux. Chaque geste aura une incidence sur son développement ».

Devant autant de potentiel et de soif d’apprendre, comment accompagner votre enfant? Par où commencer? « L’accompagnement se fait au quotidien, dans de petits gestes apparemment insignifiants, mais ô combien précieux. Chaque geste aura une incidence sur son développement », explique Patrick Major.

Les différences individuelles, d’un bébé à l’autre, sont parfaitement normales. Les âges mentionnés pour chaque apprentissage sont donc des références, et non des échéanciers stricts. Par contre, si votre bébé semble présenter un retard important dans un domaine, n’hésitez pas à consulter.

9 mois précieux

En 9 mois, le foetus expérimente déjà beaucoup de choses dans l’utérus. À 20 semaines de gestation, il porte son pouce à sa bouche pour le sucer. Il saisit et tient son cordon ombilical. Il « marche » sur les parois de l’utérus. Il bâille. Il est déjà sensible aux sons, à la musique, aux goûts. Même s’il est difficile de mesurer à l’intérieur de l’utérus des capacités comme l’ouïe, la vision ou le goût, on sait qu’à la naissance, tous les sens sont présents. Même chose pour les réflexes indispensables à sa survie : tourner la tête du côté de la joue stimulée, sucer et déglutir, attraper, etc. « Ces réflexes se développent déjà dans l’utérus et seront, plus tard, à la base du contrôle de ses mouvements et de ses réactions à l’environnement », indique Patrick Major.

Naitre et grandir.com


Source :
magazine Naître et grandir, avril 2012
Recherche et rédaction : Marie Charbonniaud

Partager