Les éléments d'une routine efficace

Les éléments d'une routine efficace
Voici les éléments les plus importants pour qu’une routine fonctionne.

Voici les éléments les plus importants pour qu’une routine fonctionne.

Constance

La routine doit être faite chaque jour de la même manière, au même moment. « Le but, c’est que l’enfant intègre la routine, qu’il sache comment les choses se passeront », rappelle la psychoéducatrice Sarah Barbeau.

Souplesse

La routine n’a pas besoin d’être stricte. Vous pouvez vous donner une certaine marge de manœuvre. Par exemple, quand David-Michaël, 5 ans, est chez son papa Patrick, la routine du dodo se termine parfois par la lecture d’une histoire, parfois par l’écoute de musique. « Ce n’est pas grave non plus de modifier la routine à l’occasion en sautant une étape ou en en changeant l’ordre, affirme la psychologue Nathalie Parent. L’important, c’est de dire à l’enfant que c’est une exception. » Lors de la routine du soir de Justine, 5 ans, ses parents lui font un petit massage à tour de rôle. « C’est précieux pour elle, dit sa mère, Stéphanie. Mais si l’un de nous deux est absent, on la prévient et ce n’est pas un problème. »

Simplicité

« La routine ne doit pas comporter trop d’étapes, conseille Sarah Barbeau. Sinon, l’enfant ne se souviendra plus de ce qu’il doit faire et dans quel ordre. » La routine doit donc s’adapter à l’âge et aux capacités de l’enfant.

Plaisir

Ennuyante, la routine? Pas si vous y ajoutez du plaisir, selon Nicole Malenfant, enseignante en éducation à l’enfance. « Essayez de changer votre regard sur les routines pour les voir comme des occasions de passer du bon temps avec votre enfant. Vous y gagnerez, car lorsque la routine est agréable, l’enfant collabore davantage. » L’histoire avant le dodo en est un bon exemple. Vous pouvez en profiter pour poser des questions à votre enfant ou lui demander d’imaginer ce qui se passera à la prochaine page. Le matin, pour motiver votre enfant à terminer sa routine à temps, vous pouvez aussi lui permettre de faire une activité qu’il aime lorsqu’il sera prêt: casse-tête, dessin, jeu, etc.

 

Photo: GettyImages/Miodrag Ignjatovic

 

Naitre et grandir.com

Source : magazine Naître et grandir, octobre 2018
Recherche et rédaction : Nathalie Vallerand
Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice