Il sait ce qu’il veut !

Il sait ce qu’il veut !
Vers 2 ans, votre enfant fait une découverte majeure: il est une personne à part entière. Il a ses idées et ses préférences. Et il veut que ça se sache!

Vers 2 ans, votre enfant fait une découverte majeure : il est une personne à part entière. Il a ses idées et ses préférences. Et il veut que ça se sache!

La crise des 2 ans frappe plus ou moins fort, selon les enfants. Olivier, papa de Mathilde, 4½ ans, et de Mérédith, bientôt 3 ans, peut en témoigner. « Le comportement de Mathilde n’a pas beaucoup changé pendant cette période. Mais avec sa jeune sœur, par contre, c’est autre chose. » Virginie, sa conjointe, confirme : « Entre 18 et 30 mois, Mérédith s’est opposée à presque toutes nos demandes. S’habiller, manger, se préparer pour le bain, ranger ses jouets, dormir, tout était prétexte à contester. »

Pourquoi cette opposition? La neuropsychologue Miriam Beauchamp explique : « Entre 18 mois et 3 ans, votre tout-petit réalise qu’il est une personne à part entière, différente des autres. Pour exprimer le fait qu’il est unique, votre enfant a besoin de décider, de faire connaître ses préférences et de contrôler son environnement. » Bref, il veut s’affirmer. Et cela passe par l’opposition. Quand votre tout-petit refuse de faire ce que vous lui demandez, ce n’est pas pour vous mettre en colère. « C’est parce que votre demande l’empêche de faire ce dont il a envie, lui », souligne France Capuano, professeure au Département d’éducation et de formation spécialisées de l’UQAM.

Votre enfant veut tout et tout de suite? Vous n’êtes pas seul!

Même s’il a un important besoin de décider, l’enfant de 2 ans a des capacités limitées. Il veut faire, mais il n’est pas toujours capable de faire. Cela entraîne d’autres frustrations et donc d’autres crises. Cependant, mieux vaut ne pas tout faire à sa place. Cela lui enlèverait justement le contrôle dont il a tant besoin. Il est préférable de l’encourager à faire les choses tout en l’aidant, au besoin.

C’est ce que fait Karine avec Charles-Philippe, 2 ans. « Il veut mettre son manteau tout seul, mais il a du mal à attacher la fermeture éclair. Je l’aide pour cette partie, mais c’est lui qui fait glisser la fermeture. »

En même temps que votre enfant réalise qu’il est une personne unique, il doit aussi apprendre à vivre avec les autres. Attendre son tour, partager, écouter les autres, régler les conflits… Ces habiletés ne sont pas faciles à développer pour un tout-petit en train de découvrir qu’il peut s’affirmer et exprimer ses besoins! Tout cela s’ajoute aux frustrations et peut causer d’autres crises. Vous devrez donc être très patient pendant cette période. Mais voyez le bon côté des choses : « Cette opposition signifie que votre enfant se développe bien. Il réalise qu’il est unique. Et c’est formidable! », dit Miriam Beauchamp.
 
Naitre et grandir.com

Source : magazine Naître et grandir, mai-juin 2015
Recherche et rédaction : Nathalie Vallerand
Révision scientifique : Julie Brousseau, psychologue au Centre de réadaptation Marie-Enfant du CHU Sainte-Justine

Crédit photo : Maxim Morin

Partager