Des responsabilités, ça aide à grandir

Des responsabilités, ça aide à grandir
Idéalement, mieux vaut essayer d’éviter de perpétuer les stéréotypes quand vous donnez de petites responsabilités à votre enfant.

Dès que ses garçons ont commencé à marcher, Mélanie leur a confié de petites tâches, comme ranger leurs voitures dans le bac à jouets ou placer leurs toutous sur l’étagère. Aujourd’hui, à 2 ans, Étienne dépose ses vêtements sales dans le panier à lavage et trie les bas blancs et les bas noirs quand sa maman plie le linge. Rafaël, 4 ans, nourrit le chien, plie les débarbouillettes et se lave presque entièrement seul (sous la supervision d’un parent). Et les deux aident à ranger l’épicerie et à mettre la table. « C’est un jeu pour eux, ils adorent ça , dit Mélanie. De plus, ça leur apprend le sens des responsabilités et l’importance que chacun participe aux corvées dans une famille. » Pour sa part, Pierre, le papa de Loïk (4 ans), lui donne des missions : « Ta mission, aujourd’hui, c’est de ranger les jouets qui traînent par terre dans ta chambre. » Le petit adore aussi aider à vider le lave-vaisselle.

Idéalement, mieux vaut essayer d’éviter de perpétuer les stéréotypes quand vous donnez de petites responsabilités à votre enfant. Par exemple, votre fils pourrait très bien aider à passer un coup de balai dans la cuisine, tandis que votre fille pourrait vous aider à pelleter le balcon. Voici des idées de responsabilités à confier à votre enfant, l’objectif étant de le faire participer, même si la tâche n’est pas parfaitement exécutée.

18 mois à 3 ans

  • Sortir ses jouets de la baignoire.
  • Se laver les mains et les essuyer (sous supervision).
  • Essuyer un petit dégât (ex. : un peu d’eau ou de lait) sur la table ou le plancher.

3 ans à 4 ans

  • Suspendre son manteau à un crochet à sa portée.
  • Ranger ses vêtements dans les tiroirs.
  • Nettoyer sa place à la table.

4 ans à 5 ans

  • Se verser un verre de lait.
  • Aider à débarrasser la table.
  • Épousseter un meuble (sans bibelots dessus).
Mon enfant régresse
Il était propre, mais il veut revenir aux couches. Il parlait bien, mais il recommence à parler bébé. Pourquoi? Les régressions sont souvent causées par des changements auxquels votre enfant doit s’adapter, comme la naissance d’un bébé, une séparation, un déménagement ou une maladie. Il se peut aussi que l’enfant réagisse à des attentes trop élevées, par exemple si vous insistez pour l’entraîner à la propreté alors qu’il n’est pas prêt. Lorsqu’il régresse, votre enfant exprime inconsciemment son besoin d’attention et son besoin que vous le rassuriez sur votre amour.
Le mieux, c’est de ne pas le réprimander pour ses comportements de bébé, mais plutôt de valoriser ceux de grand. Vous pouvez aussi lui présenter les avantages d’être un grand (se coucher plus tard, jouer à tel ou tel jeu, manger certains aliments, etc.). Vous gagnerez également à consacrer à votre enfant des moments en tête à tête (ex. : jouer avec lui pendant 15 minutes, lui lire une histoire). Enfin, rassurez-le en lui disant que vous l’aimerez toujours. Tout devrait rentrer dans l’ordre en quelques semaines.

Naitre et grandir.com


Source :
magazine Naître et grandir, mars 2013
Recherche et rédaction : Nathalie Vallerand

Crédit photo : Mélanie Aucoin

Partager