Introduction

Introduction
Plus l’enfant acquiert d’autonomie, plus cela stimule sa créativité, son sens de l’initiative, sa confiance, son estime de soi et sa capacité à s’affirmer.

Il essaie de saisir lui-même son hochet, il veut s’habiller seul, donner un coup de main pour mettre la table… Dès sa naissance et avec votre aide, votre tout-petit commence sa longue route vers l’autonomie.

« C’est moi qui ai fait les biscuits », dit Loric, 5 ans. Ses yeux brillent. Il est fier de lui. Il a cassé les œufs, versé la farine et le lait, brassé le mélange. Il a aidé sa maman à déposer des cuillerées de pâte sur une plaque. « Un morceau de coquille d’œuf est tombé dans le mélange, mais ce n’est pas grave, nous l’avons enlevé », dit la maman, Cassandra. Le même jour, sa fille Rose, 2 ans, a voulu préparer son petit-déjeuner. « J’ai tenu sa main quand elle a beurré son pain », raconte la maman.

Cassandra, qui a aussi une fille de 8 ans et un fils de 3 ans, profite de toutes les occasions pour rendre ses enfants autonomes. « Si je fais tout pour eux, ils n’apprendront jamais! » Elle a raison, car le développement de l’autonomie est intimement lié au développement global de l’enfant. C’est une base qui l’aide à cheminer vers l’âge adulte. « Quand il acquiert de l’autonomie, votre enfant a le sentiment d’avoir un certain pouvoir sur lui-même, sur les objets et sur les autres personnes », explique Sylvie Provencher, coordonnatrice au Regroupement des centres de la petite enfance des régions de Québec et Chaudière-Appalaches. « Il peut faire des choix, prendre de petites décisions et se débrouiller seul dans une foule de situations, poursuit-elle. Il peut exprimer et défendre son point de vue. Il peut aussi agir pour protéger son intégrité physique lorsqu’un danger se présente. Il réagit, par exemple, en émettant un "non" ferme lorsqu’un enfant veut lui arracher son jouet ou en plaçant ses mains devant lui pour éviter qu’un autre lui donne une tape. »

Plus l’enfant acquiert d’autonomie, plus cela stimule sa créativité, son sens de l’initiative, sa confiance, son estime de soi et sa capacité à s’affirmer. « Tout cela le conduira à devenir un adulte responsable », assure Sylvie Provencher.

Naitre et grandir.com


Source :
magazine Naître et grandir, mars 2013
Recherche et rédaction : Nathalie Vallerand

Crédit photo : Nicolas St-Germain

Partager