OPQR

OPQR

Notre bébé se développe-t-il bien? », « À qui ressemblera-t-il? » et « Comment réagira l’aîné? » Voici 26 aspects de la grossesse à découvrir pour vous aider à bien vivre cette période.

OLO (pour oeuf, lait, orange) est le nom du programme destiné aux femmes enceintes vivant avec un faible revenu. Celles qui y participent reçoivent tous les jours, par leur CSSS, un oeuf, un litre de lait, un verre de jus d’orange et des multivitamines. Cela leur permet de combler une part importante de leurs besoins quotidiens en protéines, en calcium et en vitamines C et D afin de donner naissance à un bébé en santé et de meilleur poids. Emmanuelle Touchette, maman de petites jumelles de 1 an, a profité de ce programme avec d’autres futures mères. « Tous les jeudis, des infirmières nous pesaient et prenaient notre pression. Puis, elles nous parlaient de différents sujets comme l’accouchement, l’allaitement et les coliques de bébé, raconte-t-elle. J’ai adoré ces séances, car j’y ai appris beaucoup de choses et je me sentais prête pour la venue de mes jumelles. On nous donnait aussi des coupons pour avoir du jus d’orange, des oeufs et du lait gratuitement à l’épicerie. Cela m’a encouragée à bien me nourrir. »
www.fondationolo.ca

Même si le futur papa ne vit pas de changements physiques, la grossesse est une période importante pour lui aussi. Il éprouve souvent les mêmes craintes et les mêmes inquiétudes que la mère en ce qui concerne par exemple l’accouchement et son nouveau rôle de parent. Le père peut s’impliquer de différentes manières durant la grossesse, par exemple en soutenant sa conjointe, en parlant avec elle de ses inquiétudes, en allant aux rendez-vous médicaux et en participant aux cours prénataux. Caresser le ventre de la mère, parler au bébé et préparer sa chambre représentent aussi des façons de commencer à créer des liens avec son enfant. L’implication du père a aussi du bon pour la future maman. « Sa présence sécurise », affirme la psychologue Karine Lapointe. De plus, cela réduit le stress de la mère et diminue le risque de complications au moment de l’accouchement. De récentes études démontrent même que les habitudes de vie des pères peuvent aussi avoir un effet sur la santé de leurs enfants. Ainsi, comme les mamans, les papas devraient avoir une bonne alimentation et éviter de fumer et de boire trop d’alcool.

« Quand est-ce que le bébé va bouger? », « Est-ce que je peux boire du café? », « Puis-je conduire en fin de grossesse? » : c’est normal de vous poser des questions. Trouver des réponses vous permettra de bien vivre la grossesse et de diminuer le stress lié à tous ces changements. Pour y arriver, vous pouvez noter vos questions et les poser au médecin, à votre sage-femme ou à une infirmière au moment de votre prochaine visite. Les cours prénataux, les livres et les sites de référence qui parlent de la grossesse sont aussi de bons outils. « Nous sommes allés aux cours prénataux et j’ai lu un peu le livre que ma blonde lisait souvent, raconte Daniel, papa d’Éloi, 20 mois. Mais Véronique, elle, faisait beaucoup de lectures. Avant chaque visite chez le médecin, elle préparait sa liste de questions. »

Il existe beaucoup de ressources qui peuvent vous aider à mieux vivre votre grossesse.
Livres

  • Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, INSPQ, 2015, 776 p.
    www.inspq.qc.ca/mieux-vivre
  • Mes cours prénataux : tout sur la grossesse, l’accouchement et le retour à la maison, M. Fortier, Éditions Caractère, 2014, 304 p.
  • Une naissance heureuse : bien vivre sa grossesse et son accouchement, I. Brabant, Éditions Fides, 2013, 584 p.

Suivi

Gouvernement

Tabac, drogues et alcool

Violence conjugale

Adolescentes

Jumeaux et triplés

  • Association de parents de jumeaux et de triplés de la région de Montréal
    www.apjtm.com

Écoute

Naître et grandir


Source :
magazine Naître et grandir, octobre 2015
Recherche et rédaction : Kenza Bennis
Révision scientifique : Marie Fortier, infirmière et formatrice en cours prénataux

Partager