WXYZ

WXYZ

Saviez-vous qu’en partageant une pomme ou en comparant les hauteurs de tours de cubes, vous préparez déjà le terrain pour l’apprentissage des mathématiques?

Les jeux éducatifs sur ordinateur peuvent aider votre enfant de plus de 2 ans à acquérir certaines habiletés, comme reconnaître les lettres de l’alphabet ou apprendre à lire à haute voix. Faites-lui découvrir le site de l’émission 1, 2, 3… Géant, la zone de jeux des petits sur le site de Télé-Québec, la zone des petits sur le site de Radio-Canada, ou encore le site mini-tfo de la chaîne TFO. Votre enfant aura besoin de votre présence afin que vous puissiez répondre à ses questions lorsqu’il est à l’ordinateur. Il est préférable aussi de ne pas dépasser deux heures d’activité passive par jour tout écran confondu.

Nous prenons souvent le temps de nous asseoir en indien pour respirer. C’est un prétexte joyeux pour nous calmer, même en plein milieu du salon en fouillis. Au moment du souper, nous avons un autre petit rituel. Toute la famille se prend les mains en formant un cercle, nous fermons les yeux quelques secondes et prenons le temps de respirer. Après ça, nous pouvons commencer. Sinon, on mange vite, sur une fesse, sans attendre que tout le monde soit assis. Les enfants adorent ça et souvent, ce sont eux qui y pensent.

Manon Lavoie


Saviez-vous qu’en partageant une pomme ou en comparant les hauteurs de tours de cubes, vous préparez déjà le terrain pour l’apprentissage des mathématiques? Les joies de l’été peuvent aussi servir à cela. « Cuisiner peut être une véritable initiation à des concepts mathématiques : la mesure, la quantité, l’ordre d’introduction des ingrédients, etc. Mettre la table aussi : lorsqu’on compte le nombre de convives et d’assiettes, par exemple », suggère Nicole Malenfant.


Le yoga est excellent pour les grands, mais aussi pour les petits. Certaines postures pouvant être représentées par un animal, vous pouvez demander à votre enfant d’imiter le lion, le chat, le chien, le papillon, la grenouille, etc. Les occasions de le pratiquer sont nombreuses, pour peu que l’on connaisse les techniques de relaxation et de respiration du yoga et qu’on les transmette à notre enfant pour lui permettre de mieux contrôler son corps et ses émotions. Une petite recherche sur internet ou à la bibliothèque vous permettra de les découvrir.

(Suggestion de lecture : Yoganimo, S. Martel, M.-H. Tapin, Dominique et Compagnie, 2009, 32 p.)


L’été, c’est l’occasion de redécouvrir les vertus de la sieste pour toute la famille. Elle réduit le stress, améliore la mémoire et la concentration, libère la créativité et réquilibre le fonctionnement nerveux. Même une pause de quelques minutes permet de recharger efficacement les batteries. Mais là encore, on peut l’accommoder « version été ». Que ce soit dans une tente, un hamac ou une cabane, vous pouvez proposer l’expérience à votre enfant. Pour les journées où une activité est prévue, si vous ne voulez pas que la sieste bloque la sortie, vous pouvez vous arranger pour organiser les transports en fonction du besoin de sommeil de votre enfant : il fera la sieste dans le chariot (si c’est une longue balade à vélo), dans la voiture, ou encore dans la poussette.

Naitre et grandir.com


Source :
magazine Naître et grandir, juin 2012
Recherche et rédaction : Marie Charbonniaud

Partager