KLMN

KLMN

L’été est le moment idéal pour mettre à l’honneur les fruits et les crudités. Vous pouvez, par exemple, composer des salades de fruits avec les fruits de saison.

L’été est le moment idéal pour mettre à l’honneur les fruits et les crudités. Vous pouvez, par exemple, composer des salades de fruits avec les fruits de saison : fraises, melons, kiwis, framboises, mûres, melons d’eau. Coupés en morceaux et relevés d’une ou deux cuillères de sucre, avec un filet de jus de citron, ils dégageront toute leur saveur. Si vous avez la place, vous pouvez aussi faire un potager pour faire pousser de petits fruits : mûres, framboises, fraises…

La pelure des fruits contient la majorité des fibres alimentaires, ainsi que des vitamines et des minéraux. De plus, les fruits et les légumes très colorés (comme le poivron ou le kiwi) contiennent encore plus de vitamines et de minéraux.


Et si, pour une fois, on essayait vraiment? Vous pouvez, par exemple, vous laisser guider par les initiatives de votre enfant; fermer un peu les yeux sur le désordre dans sa chambre; tolérer un peu plus le bruit qu’il fait ou ses constructions qui s’étalent… Vous pouvez aussi lui laisser plus de liberté en évitant de le surprotéger. Faire une course avec un ami, grimper dans un arbre (sous votre supervision) ou sauter d’un muret font partie des expériences normales d’un enfant.

Manon Lavoie propose aussi de lâcher prise quant à nos fortes attentes vis-à-vis des vacances. « Les parents souhaitent souvent que ce soit le plus bel été : ne rien manquer et ne rien regretter. Le risque, c’est de transférer cette pression sur les enfants! Mieux vaut accepter de se la couler douce en essayant de garder l’esprit en vacances plutôt qu’en se fixant des objectifs difficiles à atteindre », estime-t-elle.


Ce contact tendre renforce les liens d’attachement de l’enfant, stimule son système circulatoire, nerveux, gastro-intestinal, immunitaire et musculaire. Il favorise aussi sa détente. Le soir (après le bain ou juste avant le dodo) est une période propice au massage. Vous pouvez aussi le faire le matin, avec la routine de la crème solaire.

Et qui résistera aux délicieuses chatouilles dans le dos? Chacun son tour, on peut tracer dans le dos de l’autre des formes, des lettres, mais aussi des « pizzas » - en ne manquant pas d’étaler la pâte, de couper les champignons et les poivrons, de répartir la sauce tomate et de parsemer le fromage. À déguster sans modération!


Quels sont vos plus beaux souvenirs d’enfance? Certains d’entre eux sont probablement des moments passés au contact de la nature. Voici quelques suggestions amusantes et enrichissantes pour offrir la même chance à votre enfant :

  • Avec les plus petits, observer la nature à la loupe : le tronc d’un arbre, les minuscules fourmis, les feuilles, une fleur, une plume.
  • Avec les plus grands, commencer un herbier. Ramasser différentes feuilles ou fleurs communes, les placer entre deux feuilles de papier essuie-tout et les glisser sous une pile de livres pendant quelques semaines. Les coller ensuite dans un joli cahier. Une belle façon de réaliser à quel point la nature est variée!
  • Faire pousser des graines. Vous pouvez, par exemple, poser de la ouate imbibée d’eau sur une assiette et y déposer des lentilles. En quelques jours, vos petits découvriront une véritable forêt microscopique, formée par les graines ayant germé. Une autre idée : remplir de terreau le couvercle d’une boîte à œufs et y répandre des semences. Tous les détails ici :Mon jardin dans une boîte à oeufs


En 2010, une étude britannique démontrait que de moins en moins d’enfants pratiquent des activités extérieures. « Pour beaucoup de gens, il semble évident qu’explorer le monde autour de soi constitue une part cruciale de l’enfance. Malheureusement, c’est loin d’être le cas et le temps passé par les enfants au contact de la nature diminue de génération en génération », mentionnait le Dr Mike Clarke.


Le saviez-vous?
En jardinant, votre enfant apprend à s’occuper d’un être vivant. L’arrosage quotidien de ses semences lui enseigne le sens des responsabilités, lui procure un sentiment d’accomplissement, en plus de lui faire découvrir les différentes étapes de la croissance des plantes.

Naitre et grandir.com


Source :
magazine Naître et grandir, juin 2012
Recherche et rédaction : Marie Charbonniaud

Partager