Jours 7 à 12

Jours 7 à 12
Lorsque vous permettez à votre enfant d’explorer son environnement tout en le surveillant à distance, il développe sa confiance en lui.

Télécharger votre aide-mémoire des 30 gestes

7. Le laisser explorer son environnement de façon sécuritaire.

Lorsque vous permettez à votre enfant d’explorer son environnement tout en le surveillant à distance, il développe sa confiance en lui. Par exemple : permettre à votre bébé d’ouvrir une armoire et de jouer avec de gros plats de plastique, laisser votre tout-petit courir après un papillon ou votre plus grand grimper seul dans un jeu au parc.

8. Impliquer votre enfant dans les tâches quotidiennes.

« Je laisse ma fille Olivia, 4 ans, nous aider à faire la vaisselle, cuisiner, ranger ses vêtements. Elle adore le faire, car nous la remercions et le soulignons chaque fois qu’elle nous aide », explique Manon, aussi maman de Gabriel, 7 ans, et Antoni, 9 ans. Lorsque vous le laissez participer aux tâches ménagères, qu’il nettoie les dégâts qu’il a faits ou qu’il range ses vêtements dans des tiroirs, votre enfant participe et découvre ses capacités. Il se sent fier et apprend à être responsable d’une tâche.

9. Offrir l’occasion à votre enfant d’interagir avec d’autres enfants et de développer des liens d’amitié.

En sortant au parc, en invitant des petits amis à la maison ou en faisant des activités avec d’autres enfants, vous permettez à votre tout-petit d’apprendre à socialiser et à créer des liens avec d’autres enfants. De plus, lorsqu’il se sent apprécié par ses pairs, cela renforce son estime de soi.

10. Afficher ses dessins et ses bricolages.

Votre enfant est très fier de ses réalisations. Lorsque vous décrivez les formes que vous voyez dans ses dessins, votre enfant sait que vous vous intéressez à ses créations et cela l’incite à dessiner davantage. De plus, si vous trouvez un endroit où les afficher pour qu’elles soient bien en vue, il se sent plus important pour vous. Dans la famille de Magalie, par exemple, on affiche sur un « mur des fiertés » des photos, des bricolages et tous les bons coups de Mathis, 5 ans, et de Mélodie, 8 ans.

11. Dédramatiser une situation qui le rend triste

Les enfants vivent parfois les situations du quotidien avec beaucoup d’intensité. Il est important de prendre leurs sentiments au sérieux, car la tristesse qu’ils expriment est bien réelle. Votre défi comme parent est de faire prendre conscience à votre enfant que le sentiment de peine qu’il vit est passager et de l’aider à trouver des moyens pour gérer son émotion. Lorsque vous encouragez votre enfant à dire ce qu’il ressent et que vous discutez de ses sentiments, il se sent plus à l’aise de verbaliser ses émotions et il apprend à comprendre ce qu’il ressent.

L’estime de soi, ça commence par soi
Si l’enfant développe son estime personnelle à travers le regard de ceux qui l’aiment, il apprend aussi à se valoriser en observant l’attitude de ses parents. Si vous avez tendance à vous dévaloriser et que vous avez de la difficulté à reconnaître vos propres forces et qualités, votre enfant pourrait à son tour avoir de la difficulté à développer une image positive de lui-même. Vous êtes un modèle pour votre enfant. En étant calme et confiant, vous aiderez votre enfant à l’être lui aussi.

12. Souligner les succès de votre enfant.

Lorsque vous félicitez votre enfant pour une réussite (ex. : il a réussi à se déshabiller seul), il se sent compétent et cela l’incite à exercer ces habiletés de nouveau. Claudia, par exemple, raconte que pour valoriser sa fille Alycia, 2 ans et demi, il lui arrive d’appeler sa mère, en présence de sa fille. « Je commence la conversation en disant : “Sais-tu ce qu’Alycia a fait aujourd’hui? Elle a réussi à…” », raconte la maman.

Naitre et grandir.com

Source : magazine Naître et grandir, juin 2013
Recherche et rédaction : Solène Bourque
Révision scientifique : Sylvain Coutu

Partager