Jours 1 à 6

Jours 1 à 6
Votre enfant a besoin que vous lui disiez à quel point vous l’aimez. Cela augmente son sentiment de sécurité et de confiance.

Télécharger votre aide-mémoire des 30 gestes

1. Dire à votre enfant que vous l’aimez.

L’estime que l’enfant a de lui-même se construit au contact des adultes significatifs pour lui. Votre enfant a besoin que vous lui disiez à quel point vous l’aimez. Cela augmente son sentiment de sécurité et de confiance.

2. L’encourager à essayer quelque chose de nouveau.

Certains enfants ont peur de la nouveauté. Ils ont donc besoin d’accompagnement pour oser expérimenter : un nouveau jeu, goûter un nouvel aliment ou grimper sur un petit rocher, par exemple. Lorsque vous encouragez et soutenez votre enfant, il prend confiance en ses capacités et en est fier.

3. Lui permettre de faire des choix.

Lorsque vous donnez à votre enfant l’occasion de choisir les activités ou les jeux qu’il souhaite, il sent qu’il maîtrise la situation et se sent plus compétent. Il développe aussi sa capacité à exprimer ses goûts, ses intérêts et ses préférences. Sophie, par exemple, observe sa fille Danaée, 8 mois, jouer de longues minutes sans interagir activement avec elle ou lui proposer de jeux. « J’aime la voir explorer dans un mode d’apprentissage actif », dit la maman.

4. Faire parler votre enfant de ce qui le rend fier et heureux.

Il peut être intéressant de prendre un moment de la journée, au retour du milieu de garde, par exemple, pour demander à votre enfant : « Quel est le moment que tu as le plus aimé aujourd’hui? » Ou encore : « Ton éducatrice m’a dit que tu t’étais habillé seul ce matin pour la sortie au parc, j’aimerais bien que tu me racontes. » Lorsque vous demandez à votre tout-petit les moments qu’il a appréciés dans la journée, il prend davantage conscience des petits bonheurs au quotidien.

5. Le border en lui disant à quel point il est important pour vous.

L’heure du dodo, moment de séparation entre l’enfant et son parent pour la nuit, est parfois source d’anxiété pour l’enfant. Lorsque vous le rassurez sur vos sentiments, que vous lui dites que vous êtes là pour lui et que vous pensez à lui, même quand il dort, il se sent apaisé.

6. Lancer à votre enfant de petits défis à sa mesure.

Lorsque vous lui donnez l’occasion de montrer ce qu’il sait faire tout en le poussant un peu à se surpasser (en lui demandant, par exemple, d’empiler un quatrième cube tandis qu’il est capable d’en empiler trois seulement), votre enfant acquiert suffisamment d’assurance pour tenter de relever le défi. Claudia, par exemple, lance parfois de petits défis à sa fille Alycia âgée de 2 ans et demi. Pour la motiver, elle lui dit que les grandes filles peuvent y arriver (ex. : défaire un noeud ou faire son lit). « Je la laisse y parvenir seule. C’est tellement gratifiant lorsqu’elle réussit par elle-même! », raconte sa maman.

Naitre et grandir.com

Source : magazine Naître et grandir, juin 2013
Recherche et rédaction : Solène Bourque
Révision scientifique : Sylvain Coutu

Partager