5 questions sur le milieu de garde et l'attachement

5 questions sur le milieu de garde et l'attachement
Dès les premiers moments de sa vie, votre tout-petit a tissé un lien très fort avec vous. Son entrée au milieu de garde a-t-elle un impact sur ce lien qui vous unit?

Dès les premiers moments de sa vie, votre tout-petit a tissé un lien très fort avec vous. Son entrée au milieu de garde a-t-elle un impact sur ce lien qui vous unit?

1. La garderie influence-t-elle l’attachement parent-enfant?

« Ce qui permet de mieux prédire la sécurité de l’attachement est sans l’ombre d’un doute la qualité de l’interaction entre le parent et son enfant », explique George Tarabulsy, professeur en psychologie du développement à l’Université Laval. Un service de garde de qualité a donc très peu d’influence sur le lien d’attachement qui existe entre votre enfant et vous.

« Si l’enfant est exposé à une éducatrice régulièrement, un lien d’attachement peut se créer », explique le professeur en psychologie. L’attachement à l’éducatrice aidera votre enfant à gérer ses émotions et à savoir vers qui se tourner au service de garde.

« Cependant, l’attachement qui demeure prioritaire, c’est l’attachement avec les parents », ajoute-t-il.

2. À quel âge commencer la garderie?

Le lien d’attachement parent-enfant se construit dans les premiers mois de la vie. Les parents doivent donc passer du temps avec leur enfant à ce moment critique. Il est aussi utile de se rappeler que l’entrée à la garderie constitue une transition importante pour tous les enfants.

Il est donc difficile d’établir un âge optimal pour l’entrée à la garderie. Pour George Tarabulsy, la transition se passera généralement bien si l’enfant a développé un lien d’attachement solide avec ses parents à la maison. Ce facteur est donc plus important que l’âge de l’enfant. Ainsi, lorsque le lien d’attachement développé à la maison est plus faible, l’enfant pourrait vivre une entrée à la garderie plus difficile.

3. Comment faciliter la transition pour votre tout-petit?

La meilleure chose à faire est d’accompagner votre enfant dans cette nouvelle étape. Par exemple, de nombreux milieux de garde permettent aux parents de demeurer sur place quelques heures les premières journées, pendant que l’enfant s’intègre avec les autres. Dans le cas d’un bébé, vous pouvez le déposer vous-même dans les bras de l’éducatrice et rester près de lui pour le consoler. Si vous éprouvez des inquiétudes, vous devriez veiller à ne pas les communiquer à votre enfant.

4. Comment la garderie peut-elle faciliter l’adaptation des enfants?

L’un des éléments qui facilitent grandement l’adaptation de l’enfant à son nouveau milieu est la stabilité du personnel. « Les éducatrices, elles, doivent agir envers les enfants comme de bons parents, croit George Tarabulsy. Elles doivent être sensibles et savoir répondre de manière prévisible, cohérente et chaleureuse aux demandes des enfants. » Krystell, maman de Claire, 2 ans et demi, et de Lucie, 11 mois, confirme : « Ce qui est important pour moi, c’est que mes filles se sentent bien et aimées. »

5. CPE ou milieu familial?

Pour un enfant, la chose la plus importante est la qualité des soins qu’il reçoit de l’adulte. Si l’éducatrice de votre enfant et la direction du service de garde y sont attentives, choisir un CPE ou une garderie en milieu familial ne fait pas de différence. « L’important est plutôt de vérifier le nombre d’enfants par éducatrice et la capacité de celle-ci à bien répondre aux signaux des enfants », insiste le professeur en psychologie.


La qualité des services de garde
C’est lorsque les services offerts en milieu de garde sont de qualité qu’ils ont le plus de bienfaits sur les enfants. Un service de garde devrait permettre à l’enfant d’entretenir des relations chaleureuses avec les autres, de développer ses habiletés et de stimuler son goût d’apprendre. Pour y parvenir, les experts recommandent de diminuer le roulement du personnel, d’uniformiser la formation des éducatrices et de veiller à ce que le programme éducatif soit appliqué.
Voici certains critères qui peuvent vous aider à évaluer la qualité d’un service de garde :
  • le nombre d’enfants fréquentant la garderie (moins de 60 enfants);
  • la sécurité des lieux;
  • le rapport éducatrice/enfant : 1 éducatrice pour 5 enfants avant 18 mois, puis 1 éducatrice pour 8 enfants pour les moins de 4 ans. Pour les 4 ans, le rapport est souvent de 10 enfants par groupe. En milieu familial, la norme est de 1 éducatrice pour 6 enfants (2 poupons maximum) ou de 2 éducatrices pour 9 enfants (4 poupons maximum);
  • la présence d’éducatrices scolarisées et formées en éducation à la petite enfance;
  • la sensibilité des éducatrices aux besoins des enfants;
  • la stabilité du personnel et des activités;
  • l’application du programme éducatif;
  • la diversité des activités;
  • l’organisation d’activités à l’extérieur;
  • des repas riches en fruits et légumes et pauvres en sucreries.

Naitre et grandir.com

Source : magazine Naître et grandir, septembre 2014
Recherche et rédaction : Kathleen Couillard
Révision scientifique : Diane Dubeau, professeure de psychoéducation et de psychologie, UQO