Les frères et soeurs

Les frères et soeurs
Née avec une malformation cardiaque, Constance a dû être opérée au coeur à 5 ½ mois. Cela a causé deux arrêts cardiaques et une paralysie cérébrale. Une situation qui affecte aussi son petit frère, comme nous l’explique sa maman, Mélissa Class.
Née avec une malformation cardiaque, Constance a dû être opérée au coeur à 5 ½ mois. Cela a causé deux arrêts cardiaques et une paralysie cérébrale. Une situation qui affecte aussi son petit frère, comme nous l’explique sa maman, Mélissa Class.

« C’est en faisant un test après son opération que les médecins ont découvert que Constance avait une paralysie cérébrale. Aujourd’hui, notre fille a 3 ans, mais elle est au même stade de développement qu’un bébé de 4 à 6 mois. Elle fait de l’épilepsie, elle ne s’assoit pas, elle ne rampe pas, elle ne parle pas. On ignore si elle voit, car elle n’a aucune réaction quand on s’approche d’elle.

Quand Constance était bébé, nous avons eu une surprise : je suis tombée enceinte, sans que cela soit prévu. Mon conjoint était très content, mais moi, j’avais un peu peur. Finalement, c’est la meilleure chose qui nous soit arrivée.

Tom est très protecteur avec sa soeur.

Notre fils Tom a 2 ans. C’est sûr qu’il ne comprend pas pourquoi sa soeur est toujours couchée ou assise. Malgré tout, il est toujours en train de lui apporter des jouets, il lui fait des bisous, il joue avec elle, même si elle ne réagit pas ou qu’elle le frappe parfois sans faire exprès.

Dernièrement, il a compris que quand il faisait « atchoum », elle souriait. Alors il s’assoit à côté d’elle et fait des « atchoums » à répétition pour la faire rire. Je le regarde aller : il est très protecteur avec elle.

Avec nous, ça va bien, sauf que de temps à autre, Tom nous fait sentir qu’il a besoin de plus d’attention. Quand je suis occupée avec Constance, par exemple, il fait parfois tomber des jouets, il crie ou il fait des crises pour que je m’intéresse à lui. Il me boude aussi quand je reviens après quelques jours à l’hôpital avec Constance, ce qui arrive souvent. Quand je rentre à la maison, il va tout de suite voir sa soeur, mais il met quelques heures avant de venir me parler.

J’ai remarqué que Tom faisait moins de crises quand je passais quelques heures avec lui en tête à tête. Je m’organise donc pour faire garder Constance de temps en temps et pour passer du temps avec lui. Je vois que cela lui fait du bien.

Je suis triste de ne pas pouvoir consacrer plus de temps à Tom, mais je ne peux pas faire autrement. J’ai peu de temps et j’ai même dû arrêter de travailler pour m’occuper de Constance. Mais c’est la réalité de notre famille et il faut s’y adapter. »

 

Naitre et grandir.com

Source : magazine Naître et grandir, mai-juin 2017
Propos recueillis par Kenza Bennis

 

Photo: Maxim Morin

Partager