Quand l’un des parents est aux études

Quand l’un des parents est aux études
« Pour parvenir à tout faire, nous devons bien organiser notre emploi du temps et nous répartir les tâches en fonction des disponibilités de chacun »

Quand l’un des parents est aux études

La planification et l’horaire structuré sont au coeur du quotidien de Maryse et Jean-François, parents de la petite Alyssa, 22 mois. Jean-François est responsable du département de poissonnerie dans un supermarché, tandis que sa conjointe est étudiante à temps plein à l’Université Laval, où elle effectue également quelques contrats à temps partiel.

74 % des pères considèrent que leur employeur est compréhensif quant à leurs responsabilités. Chez les mères, ça tombe à 66 %.

« Je tâche de suivre des cours en après-midi pour garder du temps le matin avec ma fille. En fin de matinée, je l’amène à la garderie et le soir, c’est Jean- François qui va la chercher », explique Maryse. « Pour parvenir à tout faire, nous devons bien organiser notre emploi du temps et nous répartir les tâches en fonction des disponibilités de chacun », précise le papa.

« Malgré tout, le temps est une denrée rare pour nous, ajoute Maryse. Je dois souvent travailler le soir à la maison, quand Alyssa dort. Après sa naissance, j’ai aussi été forcée à faire des choix. J’ai dit non à certains projets de façon à pouvoir passer plus de temps avec elle, par exemple. »

CONSEILS D’EXPERT
« Il faut agir en fonction de ses priorités et cesser de tout vouloir en même temps »,
explique Nancy Doyon, coach familiale. Par exemple, rester en logement peut être moins cher qu’une hypothèque et cela demande moins d’entretien. Et si l’emploi de vos rêves exige des voyages fréquents, vous pourriez décider d’attendre que votre enfant soit plus vieux. Au bout du compte, se contenter de moins peut faciliter la conciliation famille-travail. Diminuer vos attentes aide aussi à remettre les choses en perspective et à cesser de vouloir tout faire parfaitement. Enfin, renseignez-vous sur les différentes ressources offertes au sein des universités par les associations : halte-garderie à faible coût, activités pour les parents-étudiants et leurs enfants (épluchette de blé d’inde, cabane à sucre…), locaux mis à leur disposition pour étudier avec leurs petits, etc.

Préparer votre retour au travail après un congé parental

Le secret pour réussir un retour au travail en douceur? Anticiper le changement de rythme. « Il est préférable que les enfants commencent la garderie graduellement, de trois semaines à un mois avant le retour au travail. Cette période permettra à l’enfant d’apprivoiser son nouveau milieu et à papa et maman de s’ajuster au besoin », conseille la coach familiale Nancy Doyon. Cela aidera aussi à diminuer le stress des petits et des grands lors du premier jour au travail.

Elle suggère également de revoir la répartition des tâches entre les conjoints et les enfants plus grands, puisque durant le congé de maternité, une maman a tendance à en prendre une large part parce qu’elle reste à la maison.

La psychologue organisationnelle Guylaine Deschênes conseille pour sa part de prévoir l’horaire des différentes tâches (lavage, épicerie, préparation des repas, etc.) et de commencer à l’appliquer progressivement avant la reprise du travail. De cette façon, toute la famille sera parfaitement prête le jour J!

Naitre et grandir.com

Source : magazine Naître et grandir, novembre 2014
Recherche et rédaction : Emmanuelle Gril
Révision scientifique : Diane-Gabrielle Tremblay, professeure, TÉLUQ-UQÀM

Partager