Quand votre enfant a besoin d'un suivi médical

Quand votre enfant a besoin d'un suivi médical
Seulement 20 % des parents affirment que leur employeur a une politique de conciliation famille-travail.
Sabrina et Éric travaillent tous les deux et doivent aussi composer avec le handicap visuel de leur petit Olivier, 16 mois. Ce handicap est malheureusement permanent et nécessite de nombreux rendez-vous médicaux. Leur tout-petit doit donc fréquenter un autre milieu de garde que celui de sa soeur de 3 ans, compte tenu de ses besoins particuliers.

Éric est directeur de succursale d’une compagnie spécialisée en matériel d’arpentage et Sabrina est chargée de projet en informatique. Ils travaillent tous deux de longues heures. À la recherche de plus de flexibilité, Sabrina a d’ailleurs changé d’employeur et oeuvre désormais pour une entreprise qui facilite la conciliation famille-travail, notamment en autorisant le télétravail.

Seulement 20 % des parents affirment que leur employeur a une politique de conciliation famille-travail.

« Quand j’accompagne Olivier chez le médecin, je peux ensuite récupérer mes heures le soir, quand les enfants dorment, souligne Sabrina. L’organisation est au coeur de notre quotidien. Nous essayons de prendre de l’avance dans les tâches et de préparer le plus de choses possible la veille –lunch, sacs à couches, etc.– pour ne pas perdre de temps le lendemain. La routine est tout aussi primordiale. Le matin, les enfants savent ce qui doit être fait et dans quel ordre. Cela évite le stress inutile. »

Pour simplifier vos routines

Nancy Doyon, coach familiale et éducatrice spécialisée, donne quelques trucs pour faciliter la routine du matin et du soir :

Le matin :

  • Se lever un peu plus tôt pour éviter le stress et les disputes sur le pas de la porte.
  • Se donner 10 minutes d’avance sur l’horaire pour éviter les pépins de dernière minute (ex. : « Je ne trouve plus ma tuque! »).
  • Ne pas tout faire à la place des enfants.
  • Éviter la télévision et les jeux vidéo, qui ralentissent le rythme.

Le soir :

  • Ne pas trop s’en mettre sur les épaules en voulant trop bien faire (ex. : repas différent chaque jour).
  • Éviter de surcharger l’horaire en rajoutant des activités.
  • Éviter d’éterniser le rituel du dodo et de coucher les enfants trop tard pour ne pas en payer le prix le lendemain matin.
CONSEILS D’EXPERT
« Trop de familles n’ont pas de routine ni de structure, constate Nancy Doyon, coach familiale. Il est pourtant essentiel d’avoir un cadre dans lequel on effectue les choses pour que tout le monde s’y retrouve. » Un calendrier sur le frigo, sur lequel on inscrit les rendez-vous médicaux, est essentiel pour ne pas perdre le fil. On peut aussi y noter les activités de toute la famille pour faciliter la planification des semaines. Il existe aussi des agendas familiaux offerts avec des autocollants représentant différentes thématiques que les enfants peuvent s’amuser à coller eux-mêmes sur la journée correspondante.
Par ailleurs, lorsqu’on a un enfant qui doit se rendre à de nombreux rendez-vous médicaux, il est important d’en discuter avec son employeur afin de trouver des solutions qui pourront faciliter l’organisation des journées (ex. : un allégement d’horaire).

Naitre et grandir.com

Source : magazine Naître et grandir, novembre 2014
Recherche et rédaction : Emmanuelle Gril
Révision scientifique : Diane-Gabrielle Tremblay, professeure, TÉLUQ-UQÀM

Crédit photo : Maxim Morin

Partager