Bouger plus, c'est facile

Bouger plus, c'est facile
User d’imagination! Vous pouvez transformer n’importe quel jeu sédentaire en jeu actif..

À l’intérieur

User d’imagination! « Vous pouvez transformer n’importe quel jeu sédentaire en jeu actif, affirme Peggy Gendron, kinésiologue. Par exemple, quand votre enfant place 2 morceaux de casse-tête ou qu’il le termine, vous pouvez le faire sauter 5 fois comme une grenouille, se rouler par terre ou courir sur place 30 secondes. » Même principe avec un jeu de mémoire ou tout autre jeu de société.

Demander à votre enfant de se déplacer comme un chat, un chien, un canard, un crabe ou à petits pas de souris, comme le fait Marc avec ses filles Maude, 4 ans, et Mariloup, 23 mois. Ou encore lui demander d’aller déposer des balles dans un bac en bondissant comme une sauterelle.

Multiplier les astuces : associer des gestes aux comptines, lui demander de mimer l’histoire que vous lui racontez, dessiner debout ou sur une jambe, se rendre à table en marchant sur la pointe des pieds, sur les talons, à pas de géant, à reculons, etc.

À l’extérieur

Faire marcher votre enfant une partie du trajet au lieu de l’asseoir dans sa poussette ou, si vous allez glisser, lui faire grimper une partie de la butte à pied.

Le mettre en contact avec d’autres enfants. « À tour de rôle, ma cousine et moi accueillons nos enfants respectifs, dit Dominique, maman de Maëly, 3 ans, et d’Olivia, 7 mois. Ça nous donne un répit et ça fait bouger les enfants » Cynthia et Éric, parents de deux jeunes enfants, s’organisent avec des voisins pour que toutes les familles aillent dehors en même temps. « L’hiver, pendant que les parents pellettent, les enfants jouent à la tague (chat) ou au hockey », raconte la jeune maman.

Être actif vous aussi! « Les enfants apprennent beaucoup par imitation, constate Cynthia. Quand ils nous voient bouger, ils ont envie de bouger eux aussi. »

Naitre et grandir.com

Source : magazine Naître et grandir, octobre 2014
Recherche et rédaction : Nathalie Vallerand
Révision scientifique : Joël Beaulieu, consultant en motricité

Partager