Conseils de pros

Conseils de pros
Quoi faire pour que votre enfant vive bien ses premiers jours de classe? Comment vous organiser à la maison pour lui donner de bonnes habitudes? Des parents et des enseignants de la maternelle partagent leurs trucs.

Quoi faire pour que votre enfant vive bien ses premiers jours de classe? Comment vous organiser à la maison pour lui donner de bonnes habitudes? Des parents et des enseignants de la maternelle partagent leurs trucs.

Pour le préparer…

« Votre enfant pourrait apporter en classe un toutou, une doudou ou une photo de vous pour se rassurer. La plupart des enseignantes acceptent que les élèves le fassent les premières semaines. »

Annie Lamontagne, enseignante, École de la Passerelle, Chambly
 

« Avant la rentrée, on a raconté à Luca des histoires qui se passaient à l’école parce qu’il était inquiet. On a aussi pris l’habitude de parler de sa journée à son retour de l’école pour savoir ce qui va et ce qui ne va pas. »

Carolina Da Fonte, maman de Luca (5 ans), Longueuil
 

« Le jour de la rentrée, même si vous êtes émotif, mieux vaut ne pas pleurer devant votre enfant pour ne pas l’inquiéter. Si votre enfant pleure parce qu’il ne veut pas vous quitter, il faut le laisser aller avec son enseignant. Les larmes ne durent jamais longtemps. »

Patrick Simard, enseignant, École Monseigneur-Forget, Longueuil
 

« Rafaëlle avait peur de ne pas avoir d’amis à la maternelle, mais tout a bien été. Je crois que c’est parce qu’on a mis plus d’énergie à lui montrer à bien s’entendre avec les autres qu’à lui apprendre à écrire et à compter. »

Billy Riendeau, papa de Rafaëlle (5 ans), Saint-Jean-sur-Richelieu
 

« Pensez à coucher votre enfant tôt. Il n’y a plus de sieste à la maternelle et il sera fatigué le soir. »

Micheline Leclerc, enseignante, École La Présentation, La Présentation
 

Pour s’organiser…

« Le matin, on met sur la table du pain, des céréales et des fruits déjà lavés ou coupés. Nos quatre enfants préparent eux-mêmes leur déjeuner. On est là s’ils ont besoin d’aide, mais ils se débrouillent généralement seuls »

Martin Morissette, papa de Thierry (8 ans), Yoann (7 ans), Éloïse (5 ans) et Clara (4 ans), Lévis
 

« Pour que les choses aillent plus vite le matin, on sort les vêtements de notre fille la veille. Mais si à la dernière minute elle veut porter autre chose, je la laisse faire. Tant que c’est confortable et adapté à la saison, ça ne me dérange pas. »

Alain Saint-Jacques, papa de Sandrine (5 ans), Saint-Jean-sur-Richelieu
 

« Je couche ma fille assez tôt pour qu’elle se réveille d’elle-même et sans stress vers 6 h. »

Fedwa Lahlou, maman de Mayssa (5 ans), Longueuil
 

« J’ai deux bacs dans le réfrigérateur, un pour les collations et les desserts et un autre pour les repas prêts d’avance, comme les sandwichs. Le but, c’est que mon fils mette son repas, son yogourt, sa collation et son breuvage dans sa boîte à lunch tout seul. »

Dominique Bernèche, maman de Louis (5 ans), Saint-Gabriel-de-Brandon
 

Propos recueillis par Nathalie Côté et Catherine Mainville-M.

 

Naitre et grandir.com

Source : magazine Naître et grandir, juillet-août 2016
Recherche et rédaction : Nathalie Côté et Julie Leduc
Révision scientifique : Maryse Rondeau, enseignante au préscolaire et présidente du C.A. de l’Association d’éducation préscolaire du Québec

Photo: Nicolas St-Germain

Partager