Y’a pas juste la viande dans la vie!

Y’a pas juste la viande dans la vie!
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste

Je ne suis pas végétarienne. Ni mes enfants. On mange de la viande… parfois. C’était quand la dernière fois? Euh, voyons voir.

Du saumon aujourd’hui, du potage avec du fromage et du hoummos hier, des cannellonis ricotta-épinards avant-hier, de la soupe à l’orge et aux haricots noirs le jour précédent, des croquettes de thon, un sandwich au tofu, une omelette, un sauté de crevettes, un couscous aux pois chiches…

Rien à faire, je ne m’en souviens pas. Je pense qu’on est dû pour en manger!

Nul besoin d’être végétarien pour manger des mets sans viande. En fait, je vois uniquement des avantages à manger moins de viande et plus de légumineuses et de tofu : les fibres alimentaires, la faible teneur en gras totaux et en gras saturés, le prix avantageux, l’aspect environnemental, la santé, le plaisir, et plus encore.

Le « plus encore », c’est notamment le monde de découvertes offert aux enfants, l’ouverture à ces aliments méconnus – ou mal-aimés – et l’habitude qu’on leur transmet de les inclure naturellement à leur alimentation.

À la maison comme chez la gardienne, les légumineuses figurent souvent au menu de mes enfants. Leur gardienne est d’origine algérienne. Ça aide sûrement, sachant qu’une foule de mets maghrébins sont à base de légumineuses. Quelle délicieuse soupe aux lentilles elle fait! Et son couscous aux légumes et aux pois chiches : sa-vou-reux!

Et que dire du tofu? Benjamin et Laura en mangent depuis qu’ils sont bébés. Au début, c’était du tofu soyeux nature. Je trouvais ça un peu fade, mais eux l’adoraient! Aujourd’hui, ils mangent surtout du tofu ferme apprêté à la chinoise, à la mexicaine, à la thaï, etc. Le mot « tofu » ne les fait jamais grimacer. Comme la plupart des enfants dont l’opinion n’est pas faussée par la grimace d’un adulte! Les enfants n’ont pas de préjugés envers le tofu. Ils sont vierges. Ils l’apprivoisent comme les autres aliments, et il devient un aliment « normal ». Pas bizarre ni pour grano.

S’ouvrir aux mets végétariens n’oblige en rien à tourner le dos à la viande. Au contraire, on adore toujours les grillades en été, les mijotés dès l’automne, la tourtière dans le temps des Fêtes et l’unique lasagne à la viande de grand-maman Mireille!

Dans votre alimentation, quelle place occupe la viande?

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet