Une carie! Qu’ai-je fait de mal?

Une carie! Qu’ai-je fait de mal?
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste

À quelques jours de ses 5 ans, ma fille vient de passer le moment le plus désagréable de sa vie. Elle s’est fait réparer une dent chez le dentiste. Une carie sur une dent de lait... La maman que je suis se demande où elle a failli.

J’avoue, j’ai le sentiment de culpabilité prompt. Mais une phrase repasse en boucle dans ma tête : « Les caries présentes en bas âge sont signes que l’alimentation ou l’hygiène dentaire fait défaut. » Je l’ai lue dans un article signé par une professeure titulaire au Département de santé buccale de l’Université de Montréal, sur extenso.org. Je la prends donc au sérieux.

Pourtant, à la lecture des conseils concernant les habitudes à faire ou ne pas faire, je ne me reconnais pas vraiment.

  • J’ai allaité plus de 6 mois, ce qui aide bébé à développer des dents en santé.
  • Il y a belle lurette que Laura ne boit plus de biberon, donc la question de boire couchée ou de s’endormir au biberon ne s’applique pas.
  • La grande majorité du temps, mes enfants boivent de l’eau quand ils ont soif. Du lait aux repas et aux collations. Du jus en moyenne 2 fois par semaine. Des boissons gazeuses? Même pas une fois par année.
  • « Éviter de développer l’habitude de grignoter toute la journée ou de siroter des boissons sucrées » : check! (Cette habitude entretient l’acidité dans la bouche, ce dont les bactéries de la carie raffolent).
  • « Préférer les fruits, le fromage, les légumes et les petits sandwichs aux biscuits, friandises sucrées, pâtisseries, jus de fruits ou boissons de toute sorte » : ça va, la plupart du temps.

J’ai donc passé en revue les aliments cariogènes de notre garde-manger. Ce sont les aliments sucrés ou acides, surtout s’ils collent aux dents. Biscuits, barres tendres, céréales, Nutella, confiture, fruits séchés, bonbons, chocolat, etc. Ils sont présents, bien sûr. Mes enfants en mangent à l’occasion. Aurai-je trop souvent négligé de leur faire brosser les dents après qu’ils en aient mangé? Ou trop souvent omis la soie dentaire quotidienne? Bon, j’ai peut-être perdu des points du côté de l’hygiène dentaire. Sinon, il reste le facteur de risque incontrôlable qu’est la génétique (la tendance à avoir des caries peut être héréditaire), parce que j’écarte la thèse des mauvaises habitudes alimentaires!

La carie est derrière nous maintenant. La dent est réparée et fillette se remet de ses émotions. Il y a tout de même du positif dans cette histoire. Laura mesure désormais très bien l’importance de prendre soin de ses dents. Moi aussi. Brossage et soie dentaire se feront mieux et plus souvent. Nous avons eu un avertissement. Par chance, ma grande aura une dent flambant neuve dans 5 ou 6 ans. Elle pourra remettre le compteur à zéro.

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur