Trop malade pour aller à la garderie?

Trop malade pour aller à la garderie?
Par Dre Taz, Omnipraticienne

Après avoir fait le plein de rires et d’excès, on revient les pieds sur terre. Le temps des Fêtes est terminé. Renvoyons le père Noël et affrontons la réalité (les factures, les lunchs, le déneigement, etc.).  Et les congés pour cause de maladie... En tant que parent, c’est un dilemme cruel que d’être confronté à un enfant malade lorsqu’on doit partir travailler. Fiston souffre-t-il d’un petit virus indulgent qui lui permettra d’aller à la garderie et moi au boulot? Vais-je culpabiliser toute la journée? Ou vais-je regretter de le garder à la maison pour une fausse alerte et perdre une journée de congé pour cause de maladie dont je ne bénéficierai plus quand j’en aurai vraiment besoin?

Voici quelques pistes pour vous aider à prendre une décision devant les maux les plus courants. Mais il faut nuancer. Arbitrairement, les enfants de moins de 18 mois demandent davantage de vigilance. Il faut évaluer selon leurs antécédents médicaux, sa propre insécurité parentale et selon la politique de la garderie!

Fièvre

Si vous avez lu ma chronique sur le sujet, vous savez que la fièvre est un symptôme et non une maladie : votre tout-petit combat un microbe. Portez davantage d’attention à l’état général qu’au nombre de degrés Celsius sur le thermomètre. Par ailleurs, être fiévreux ne signifie pas être contagieux. En général, pour plusieurs maladies, on l’est avant de faire de la fièvre!

Si votre enfant ne requiert pas vraiment plus de vigilance que d’habitude, qu’il ne présente pas d’autre symptôme gênant et qu’il est capable de s’hydrater et de participer aux activités un peu, vous pouvez raisonnablement l’envoyer à la garderie en avisant l’éducateur.

Vomissement

Un enfant vomit pour plusieurs raisons, et pas toujours alarmantes. Un vomissement isolé peut être provoqué par un trop-plein d’excitation, une activité physique exagérée, un repas trop copieux ou trop rapide. Dans toutes ces circonstances, la garderie est toujours possible.

Par contre, plus d’un vomissement peut être le signe d’une infection. Bébé vaut la peine d’être surveillé, d’autant plus que vomir dans une salle de jeux peut être très perturbant dans un service de garde.

Si le vomissement survient dans le cadre d’une chute impliquant la tête, ou si l’enfant présente des signes de déshydratation, consultez rapidement.

Diarrhée

La définition de la diarrhée est très variable, mais des selles plus nombreuses ou de consistance molle ne devraient pas vous inquiéter outre mesure. Demandez simplement à l’éducateur de noter s’il y a plus de changements de couches que d’habitude ce jour-là.

Par contre, si les selles sont liquides ou abondantes au point de déborder de la couche et qu’elles monopolisent l’attention de l’éducateur, il est évidemment préférable de garder bébé à la maison. D’autant plus s’il ne s’hydrate pas.

Oeil rouge

S’il n’y a pas de pus, mais un écoulement aqueux clair et des démangeaisons, c’est probablement de cause allergique et votre enfant peut se rendre au service de garde. Les yeux rouges peuvent aussi être le symptôme d’un rhume bénin.

Par contre, si les paupières sont collantes ou qu’il y a de la douleur, il s’agit d’une conjonctivite, ce qui est hautement contagieux. On oublie donc la garderie. Si les symptômes persistent et qu’un professionnel prescrit des antibiotiques pour une conjonctivite bactérienne, votre enfant ne sera plus contagieux après 24 h de traitement.

Bref, posez-vous toujours les questions suivantes si vous devez prendre une décision : rester à la maison permettra-t-il à votre enfant de guérir? Protégez-vous ses amis et son éducatrice d’une éventuelle contagion? Son état perturberait-il la journée des autres compagnons de son groupe?

Sur ce, je vous souhaite une année 2013 en santé, joyeuse et sans trop de matinées bousculées!

 

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet