Préparer des purées de viande et de légumineuses

Préparer des purées de viande et de légumineuses
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste

 Selon les nouvelles recommandations, il convient maintenant d’introduire la viande et ses substituts avant les légumes dans l’alimentation de bébé. Dans mon billet précédent, je vous ai parlé de la théorie. Voici maintenant quelques conseils pratiques pour préparer des purées de viande, volaille, poisson, légumineuses, tofu et œuf.

La technique de base
La technique de base pour préparer des purées maison est simple. Il suffit de faire cuire les morceaux de viande, de volaille ou de poisson à la vapeur ou dans une casserole d’eau frémissante. Pour donner un peu plus de saveur, vous pouvez utiliser du bouillon maison plutôt que de l’eau. Il faut ensuite les réduire en purée à l’aide d’un mélangeur, d’un robot culinaire ou d’un bras mélangeur. Ajoutez un liquide jusqu’à l’obtention de la texture désirée. Quel liquide? L’idéal est de commencer avec de l’eau, le lait maternel ou la préparation pour nourrissons. Lorsque vous aurez introduit les légumes vous pouvez aussi utiliser du  bouillon fait maison.

Pour conserver vos purées maison jusqu’à 2 mois (ou 3 mois dans le cas des légumineuses), versez-les dans des bacs à glaçons pour les congeler (mis à part les purées auxquelles vous aurez ajouté de la préparation pour nourrissons qui ne peut être congelée).

Viande et volaille : purée maison ou du commerce ?
Il est possible que votre bébé bute sur la texture de votre purée maison. Pour les miens, ce n’était jamais assez lisse. Pour cette raison, j’achetais les purées congelées de viande ou de volaille La Mère Poule. Leur texture plus lisse et homogène plaisait davantage à mes enfants quand ils ont commencé à manger. Les petits pots Heinz auraient pu convenir, mais là, c’est moi qui butais! Sur le plan nutritif, ils faisaient l’affaire, mais au goût, je préférais de loin les purées La Mère Poule.

Les capacités à mastiquer et à avaler de bébé évoluent au fil des semaines. Les purées maison de viande, volaille ou poisson reçoivent alors un meilleur accueil. Après 2 ou 3 mois, il suffit même de les écraser à la fourchette ou de les couper finement.

Poisson
Il faut éviter de donner du doré, du brochet, de la truite grise, de l’achigan ou de la lotte à un bébé. Ces poissons de pêche sportive peuvent renfermer trop de polluants. Même chose avec le thon rouge, le marlin, l’espadon et le requin. Vous pouvez préparer des purées sans souci à partir de truite arc-en-ciel, de saumon d’Alaska, de flétan, de tilapia, d’omble chevalier ou d’une autre espèce de poisson issu de la pêche responsable.    

Tofu
Le tofu, quel aliment à succès auprès des bébés! Ils n’ont pas de préjugés défavorables, ça aide. Commencez par le tofu soyeux, qui est parfaitement lisse et qui peut être servi à bébé tel quel, sans autre préparation.  Après 1 ou 2 mois, le tofu ordinaire écrasé à la fourchette ou coupé finement leur plaira également.

Légumineuses
Lentilles, pois cassés, haricots rouges, haricots blancs, haricots noirs, doliques; les possibilités sont innombrables. Deux méthodes de préparation s’offrent à vous.

La première est de faire cuire vous-même les légumineuses sèches en prenant d’abord soin de faire tremper celles qui le nécessitent (toutes, sauf les lentilles et les pois cassés). C’est plus long, mais ça donne de bons résultats et ça coûte 3 fois rien.

La seconde option est de prendre des légumineuses en conserve. C’est alors ultra rapide, et ça ne coûte pas très cher non plus. Le seul point à surveiller dans ce cas est la teneur en sel. Il existe de nombreuses variétés de conserves « sans sel ajouté » et je vous les recommande fortement.

Utilisez la même technique que pour les purées de viande: réduisez les légumineuses en purée à l’aide d’un mélangeur en ajoutant du liquide (bouillon maison, eau, lait maternel ou préparation pour nourrissons).

Oeufs
Dans un œuf, le fer se concentre dans le jaune. Vous pouvez donc offrir le jaune d’œuf en purée au début, quand votre bébé mange de petites quantités. Pour ce faire, rien de plus simple. Il suffit de faire des œufs cuits durs et de tamiser le jaune ou de l’écraser à la fourchette avec un peu de lait maternel ou de préparation pour nourrissons.

Vous pouvez offrir un œuf entier poché à votre bébé lorsqu’il a plus d’appétit. On ne recommande plus d’attendre qu’il ait 1 an avant de lui offrir l’œuf entier. Il en va de même pour les autres aliments dits allergènes, comme le poisson, le blé, le soya, etc. En effet, il n’a pas été démontré que de retarder l’introduction de ces aliments réduisait le risque de développer une allergie alimentaire. Cependant, par prudence, s’il y a des allergies dans votre famille, discutez de l’introduction des aliments allergènes avec votre médecin ou un allergologue.

Autre précaution : quand vous donnez un nouvel aliment à votre bébé, attendez au moins 3 jours avant d’en introduire un autre. Cela permet d’identifier rapidement l’aliment problématique si votre enfant démontre une réaction allergique quelconque.

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet