Pour un dodo sécuritaire

Pour un dodo sécuritaire
Par Dre Taz, Omnipraticienne

La science a ses raisons que mon coeur de maman ne comprend pas toujours. Comme lorsque je lis les dernières recommandations de l’American Academy of Pediatrics (AAP) concernant le sommeil pour prévenir le syndrome de la mort subite du nourrisson. Le médecin que je suis ne peut qu’être d’accord, mais la maman trouve certains conseils difficiles à appliquer dans la vie de tous les jours.

Ces recommandations, qui concernent les enfants âgés de 0 à 1 an, ont été rédigées par la Dre Moon, une sommité en matière de mort subite du nourrisson. Selon elle, il y aurait 1 victime par mois dans la région de Washington! Voici ses recommandations :

Dodo sur le dos
C’est ce qu’on préconise depuis plusieurs années déjà même si, pendant longtemps, on a conseillé le contraire (d’ailleurs, si vous êtes comme moi, dans la trentenaire avancée, vous avez dormi sur le ventre). Plusieurs parents affirment que bébé dort mieux sur le côté. Mais les études sont unanimes : dormir sur le dos protège de la mort subite du nourrisson.

Allaiter
Pour moi, l’allaitement, ça allait de soi même si, à 4 mois, j’allaite encore tous les 3 h, jour et nuit. Plus que 2 mois et ça ira mieux. Je suis cernée jusqu’aux coudes, je dors debout, j’ai du mal à aligner 3 mots, mais je tiens bon. Les circonstances sont gagnantes : Fiston senior conciliant, Papa compréhensif et grands-parents impliqués (même le dimanche à 6 h du matin...).

Être vacciné
La vaccination aurait un effet protecteur de 50 % contre le syndrome de la mort subite. Le carnet de vaccination de Fiston junior est à jour.

Avoir un lit sans artifice
La Martha Stewart en moi a dû mettre de côté les bordures, l’oreiller et l’édredon agencés du lit de Fiston. Pas de drap non plus et pas de toutous!  Et ne rien mettre entre le matelas et le drap-housse pour rendre le lit plus confortable.

Dormir dans la même chambre que les parents, mais pas dans le même lit, pendant 1 an
Cela peut sembler excessif! C’est l’une des recommandations que je trouve le plus difficile à appliquer. D’abord, l’intimité des parents déjà fragilisée par l’arrivée d’un nouveau-né s’en trouve doublement atteinte. Et puis, si comme moi on allaite inlassablement, on passe la nuit à faire des va-et-vient entre le berceau et le lit! Ce qui nuit aussi au sommeil du père.

Utiliser une suce aussi souvent que possible
La tétine permet un positionnement de la langue favorable aux voies aériennes, donc un moins grand risque d’obstruction. Et dire que j’ai toujours évité à tout prix la suce chez mes Fistons! Pour qu’ils se mettent à hurler dès qu’elle tombe à 3 h am? Au moins, le pouce est accessible et auto-ajustable. Est-ce que la succion d’un doigt n’aurait pas le même effet? Je n’ai rien trouvé à ce sujet.

Dodo seulement au lit
Pas plus que 60 à 90 minutes dans le siège-auto, dans la balançoire ou dans la poussette. Rien à part une surface plane et dure. Déjà que Fiston junior ne dort jamais, j’avais pris l’habitude de l’endormir en promenade en auto ou en poussette... Il va falloir que je change mes habitudes.

Actuellement, pour moi, chaque précieuse seconde de sommeil a autant de valeur qu’un diamant 24 carats, et il m’arrive de laisser dormir Fiston junior à côté de moi, entre les oreillers, sous notre couette familiale, avec son doudou. J’adore m’endormir en sentant le doux souffle de ses ronflements. Difficile aussi de faire du co-dodo ET d’être fidèle à toutes les recommandations à cet égard... (Je vous invite d’ailleurs à consulter les conseils de Naitretgrandir sur le co-dodo .)

Oui, la maman que je suis trouve certaines mesures excessives, mais comme tous les parents, il y a des risques que je ne souhaite pas prendre. Et la médecin en congé de maternité penche vers la science avec une conviction inébranlable.

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Toutes les chroniques de l'auteur