Perdue dans le brouillard des humidificateurs!

Perdue dans le brouillard des humidificateurs!
Par Dre Taz, Omnipraticienne

istock_000024102200xsmallL’humidificateur a-t-il sa place dans le parfait équipement anti-rhume, au même titre que le miel, la soupe de maman, les mouchoirs triple épaisseur, l’acétaminophène saveur raisin et tout l’amour de l’univers?

Le rôle de l’humidité

Les virus affectionnent les endroits secs, comme les narines asséchées par le chauffage excessif de nos maisons. Pour eux, les craquelures sanguinolentes millimétriques sont des portes béantes sur notre organisme! Or, l’humidité permet de conserver de belles muqueuses imperméables.

Les sécrétions jaunâtres et opaques présentes lors des rhumes obstruent nez et sinus, qui deviennent un vrai terrain de jeu pour les bactéries. L’humidité entretient un mucus nasal fluide et transparent.

Donc, théoriquement, l’humidité serait une arme supplémentaire contre les rhumes. Santé Canada recommande un taux d’humidité de 30 % en hiver et 50 % en été. Je précise « théoriquement » car ce n’est qu’une variable dans la longue liste de facteurs prédisposants, comme déjà mentionné dans une chronique antérieure. Aucune étude convaincante n’a été menée sur le sujet. Aucune source consultée, que ce soit Santé Canada, la Société canadienne de pédiatrie, ou l’Académie américaine de pédiatrie (AAP), ne s’avance sur la réelle pertinence des humidificateurs. Par contre, ils émettent des avis sur les appareils déjà existants sur le marché.

Types d’humidificateur

Il n’y avait aucun chapitre sur le sujet dans mon cours de médecine. Si ça n’avait été que de moi, je me serais procurée le joli petit humidificateur en forme de manchot! Mais au-delà de l’esthétique, il y a d’autres critères. Entre autres, j’ai appris ceci: que l’humidificateur soit à eau chaude ou froide, la température de la vapeur est la même une fois qu’elle a atteint le système respiratoire.

Humidificateur à vapeur chaudeil est déconseillé à cause des risques de brûlure.

Humidificateur à vapeur froide :  la Société canadienne de pédiatrie le déconseille à cause des risques de contamination par les bactéries et moisissures tandis que Santé Canada affirme qu’il ne représente aucun danger pour la santé s’il est nettoyé selon les directives du fabricant, à savoir :

  • vider l’eau immédiatement après chaque utilisation et ne mettre de l’eau que lorsqu’on est prêt à l’emploi. Les germes se multiplient dans de l’eau stagnante;
  • nettoyer l’appareil régulièrement, voire quotidiennement.


Par ailleurs, des utilisateurs ont déjà remarqué la présence de minuscules particules, fines comme de la poussière, près des humidificateurs. Selon Santé Canada, il n’y aurait pas lieu de s’inquiéter car il s’agit d’un dérivé du tartre qui se retrouve en haute concentration dans la vapeur d’eau du robinet. Mais selon l’AAP, on pourrait extrapoler le problème à toute toxine ou minéral qui pourrait se trouver dans l’eau de nos municipalités et finir dans notre système respiratoire. Pour contourner ce problème, on suggère d’utiliser de l’eau distillée.

Humidificateur aux ultrasons : il produit du « brouillard », mais le principe est le même que l’appareil à eau froide.

Et alors?

Voici pour ce qui est de la partie « docteur ». D’un côté « maman »,  plus je creuse différentes sources (de qualité très variable), plus je déniche de nouveaux arguments pour ou contre... Il faut aussi inclure les critères de consommation : la dépense énergétique, le coût, la facilité à démonter, etc. Je ne me sens pas plus à l’aise à faire un choix, toutes les options me semblent bien compliquées!

Voici donc mon alternative :  je remplis 2 bols et demi d’eau chaude additionnée de quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus. Je place ces bols dans des endroits inaccessibles à Fiston,  dans la chambre fermée, chauffée à 21 °C, quand il est endormi la nuit. Je nettoie mon super système d’humidification (mettre les 2 bols dans le lave-vaisselle) au matin. J’ai conclu à ce savant calcul après des semaines d’expérimentation avec mon hygromètre pour atteindre 30 % d’humidité!

Sans aucune prétention, c’est une option économique, hygiénique, silencieuse, qui n’encombre pas la maison, et en plus, ça sent bon. Est-ce que c’est réellement efficace?  J’ai la modeste intuition que oui. Plus ou moins qu’un humidificateur? Je ne sais pas, mais selon moi, personne ne sait. Est-ce que ça nuit? Je ne vois pas comment, à moins que fiston ne décide de boire le contenu du bol ou que l’eucalyptus soit inflammable...

Et vous, vous souciez-vous du degré d’humidité dans votre maison? Utilisez-vous un humidificateur lorsque vos enfants sont enrhumés?

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Toutes les chroniques de l'auteur