Les trois petits cochons pour la saine alimentation

Les trois petits cochons pour la saine alimentation
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste

Selon moi, pour qu’un enfant mange bien, il faut que la nourriture soit bonne au goût, avant tout. Ça tombe bien, des aliments à la fois bons et nutritifs, il en existe des centaines. Mais il faut l’avouer, l’attrait pour les aliments sucrés et salés semble inné.

Chez nous, les chips, les frites et les bonbons n’ont pas eu besoin de deuxième chance pour être appréciés! Plusieurs aliments ont un parcours beaucoup plus difficile. Il arrive que je doive présenter un aliment à 5, 6 ou même 7 reprises pour que Laura et Benjamin l’acceptent. Et je ne parle pas encore d’aimer cet aliment, avec un grand A!

Je suis parfois tentée d’utiliser divers arguments pour les faire manger, ou du moins, goûter. « Mange tes carottes pour avoir de bons yeux », « mange ta viande pour être fort », « bois ton lait pour bien grandir ». Les arguments que j’ai entendus de ma mère et d’autres mères, autant dans la vraie vie qu’à la télévision. Je dis bien que je suis tentée, mais je les évite autant que possible. Pas que ce soit mauvais, c’est simplement que je préfère essayer de convaincre mes enfants autrement. En leur offrant une variété d’aliments appétissants, en leur montrant que j’en mange avec plaisir, en prenant soin d’assurer un climat agréable au moment des repas, sans pression et sans restriction, etc.

Résultat : ma fille et mon fils sont relativement peu difficiles et ont une alimentation équilibrée, dans l’ensemble. Cela dit, je me doute qu’entre un fruit et des bonbons, ils sont attirés davantage vers les bonbons. Et qu’entre les chips et les crudités, les chips l’emportent haut la main. Par chance, la qualité de leur alimentation dépend avant tout de l’offre que je leur fais!

Je dois dire que l’argument « bon pour la santé » est parfois inspirant et, j’ose croire, convaincant. Le site Internet du magazine américain Parents m’a d’ailleurs récemment forcée à revoir ma position devant ce type d’argument. Je vous le résume.

 Pour convaincre votre enfant d’âge préscolaire de l’importance d’une alimentation saine, racontez-lui l’histoire des trois petits cochons. Ensuite, demandez-lui de construire deux maisons. La première, avec des chips et des bonbons comme matériaux de construction. La seconde, avec des morceaux de pomme et du beurre d’arachide. Dites-lui de se prendre pour le gros méchant loup : d’inspirer, puis souffler de toutes ses forces sur chacune des maisons. Vous devinez ce qui se passera. Vous aurez alors en main la preuve que les aliments plus nutritifs, dont la pomme et le beurre d’arachide, aident à être fort. Et qu’au contraire, si on mange trop d’aliments peu nutritifs, comme les chips et les bonbons, on risque d’être faible et de manquer d’énergie.

Laura et Benjamin ont tout compris de la leçon. Leur maison est faite de pomme et de beurre d’arachide… avec des fenêtres en bonbons!

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet