Les tout-petits et les parties intimes du corps

Les tout-petits et les parties intimes du corps
Par Mireille Dion, Sexologue


J’ai participé, il y a quelques mois, à un atelier parents-enfants ayant pour thème le corps humain. J’expliquais aux parents que lorsque l’enfant découvre ou apprend que les garçons et les filles ont des différences anatomiques (notamment le pénis, la vulve et les seins), fasciné, il est souvent porté à les regarder et parfois même à vouloir les toucher.

istock_000012863624xsmallUne participante m’a alors demandé : « Mon fils me touche souvent le sein lorsque je l’allaite. Est-ce que je devrais retirer sa main? »
Si votre enfant pose sa main sur votre poitrine lors du boire, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Le geste n’est pas intentionnel et il n’a aucune connotation sexuelle pour l’enfant. Par contre, si vous éprouvez un quelconque malaise, vous pouvez déplacer doucement sa main.

Voici un autre exemple : cet été, Béatrice, la nièce de mon conjoint, âgée d’un peu plus de 2 ans, a touché du bout de son index les différents motifs se trouvant sur le haut de mon maillot de bain, en nommant leurs couleurs. Ma belle-sœur et moi avons échangé un sourire, car nous savions toutes les deux qu’il n’y avait pas lieu d’intervenir. Béatrice était tellement contente de me montrer qu’elle connaissait ses couleurs! Tout comme la main de bébé sur le sein lorsque vous le nourrissez, le geste ne devrait pas être puni et est tout à fait différent de ceux où l’enfant veut intentionnellement toucher une partie intime du corps d’une autre personne.

Vers l’âge de 3 ou 4 ans, il est fort probable que votre enfant vous posera des questions sur vos organes génitaux, vos seins ou vos fesses. Parfois, il s’approchera pour tenter d’y toucher. Il est possible aussi qu’il compare son anatomie avec celui du sexe opposé. Vous pouvez utiliser ces occasions pour lui enseigner que ce sont les parties intimes du corps et que si vous n’avez pas envie que quelqu’un les touche, vous avez le droit de dire non.

Dans le but de prévenir certaines situations abusives, vous pouvez en profiter pour expliquer à l’enfant que son corps lui appartient. En lui expliquant que vous ne voulez pas qu’il touche certaines parties de votre corps, vous lui montrez l’exemple. Ainsi, il comprendra que lui aussi a le droit de refuser si quelqu’un lui demande de le faire. Bien entendu, vous devez lui faire comprendre que dans certains cas, il peut ne pas avoir envie que l’on regarde ou touche ses parties intimes, mais que pour des raisons d’hygiène ou de santé, il devra accepter (par exemple, lors d’une visite chez le médecin).

L’été tire à sa fin, mais il s’agit de la saison la plus propice à l’apprentissage de ce que sont les parties intimes. En effet, pour aider l’enfant à les identifier et à s’en souvenir, vous pouvez lui dire que ce sont les parties du corps que l’on cache avec un maillot de bain. Petit clin d’œil à ce sujet : Flavie, la fille de mon amie Caroline, lui a dit : « Maman, les messieurs mettent des shorts comme maillot de bain et mettent aussi leur bedaine l’été pour se baigner. »

Chroniques sur le même sujet