Le pain blanc aux airs de pain brun

Le pain blanc aux airs de pain brun
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
Malgré la surabondance de pains tranchés sur le marché, la question se pose toujours : « Du pain blanc ou du pain brun? »

Certains vous répondront que nous n’avons plus à choisir désormais, puisqu’il existe du pain « blanc brun ». Ce sont des pains blancs en apparence, dont l’intérêt nutritionnel est soi-disant augmenté grâce à diverses astuces. Parmi ces astuces, il y a l’ajout de fibres, ou encore le fait de moudre des grains entiers si finement qu’on ne les détecte plus. Malheureusement, ces pains blancs bruns qui se donnent des airs de pain de blé entier n’en sont pas.

Tout le monde connaît la supériorité du pain à grains entiers ou intégral sur le pain blanc. Malgré cela, le pain blanc demeure – de loin – le plus consommé. Peut-être même sous votre toit… les gars ont parfois la tête dure! Peu importe qui l’achète, quand le pain blanc règne dans la maison, ça signifie que les petits mangeurs déjeunent aux rôties blanches. Et même s’il y a du pain de blé entier, attention aux commentaires du genre « je n’aime pas manger des graines, je ne suis pas un oiseau » ou « ça goûte le carton » qui n’ont jamais convaincu un enfant!

Parmi les amateurs de pain blanc, il y a le sous-groupe de ceux qui sont conscients de la supériorité de celui à grains entiers. Moyennement prêts aux compromis, ils se tournent vers les pains blancs bruns. Ils se rassurent en notant la teneur élevée en fibres, avantage marketing indéniable. Mais voici pourquoi certains de ces pains bons pour la conscience ne livrent pas la marchandise sur le plan nutritionnel et de la santé.

Le pain enrichi d’inuline : l’inuline est une fibre généralement extraite de la racine de chicorée. On l’ajoute à des pains, des pâtes alimentaires, des barres de céréales et même des boissons et jus laitiers, car elle est insipide et incolore. Contrairement aux fibres naturellement présentes dans les grains entiers, l’inuline n’a pas d’effet significatif sur la régulation et le traitement de la constipation. Et parce qu’elle n’est pas visqueuse comme les fibres de l’avoine ou de la pomme, elle n’aurait pas la capacité d’abaisser le taux de cholestérol et la glycémie (taux de sucre dans le sang). C’est sans compter qu’elle ne procure pas la panoplie de vitamines, minéraux et d’antioxydants qui accompagnent les grains entiers.

Le pain aux grains pulvérisés : les grains sont moulus si finement qu’on ne détecte plus le germe et le son. Le problème avec eux en est un de taille, littéralement. En effet, pour espérer obtenir un effet sur la régularité intestinale, il faut être en mesure de voir les morceaux de son dans la mie de pain. Sans cela, leur capacité à se gorger de liquide est faible, et leur vertu incertaine.

Chez moi, on mange et on aime le pain intégral, les pains pitas et tortillas de blé entier, les baguettines aux grains germés et autres délices nutritifs de la boulangerie. Ce n’est pas une religion; on mange aussi des baguettes blanches et des bagels traditionnels. Je pense simplement qu’il vaut mieux le faire en toute connaissance de cause, sans se faire d’accroire.

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet