Le cododo et le respect de l’enfant

Le cododo et le respect de l’enfant
Par Mireille Dion, Sexologue

Father And Daughter Sleeping In BedUne femme m’a raconté récemment que lorsqu’elle avait 4 ans, ses parents se sont séparés. Durant la semaine qu’elle passait chez son père, elle et son père dormaient ensemble. Il la prenait dans ses bras et ils s’endormaient ainsi blottis l’un contre l’autre. Un jour, son père a rencontré une autre femme et, du jour au lendemain, il a cessé de dormir avec elle. Elle se souvient avoir eu beaucoup de peine et elle ne comprenait pas pourquoi il agissait ainsi. En discutant ensemble, elle a réalisé que son père avait probablement comblé le vide créé par l’absence de son ex-conjointe en partageant son lit avec elle.

Le cododo est une pratique très ancienne qui gagne en popularité depuis quelques années. Je suis d’avis qu’il revient à chaque parent de choisir ou non de s’y adonner. Loin de moi l’idée de soulever un débat sur le sujet. Il m’importe par contre d’attirer votre attention sur la notion de respect entourant cette méthode de sommeil. Pour reprendre l’exemple cité plus haut, le cododo peut parfois satisfaire un besoin affectif du parent que l’enfant ne devrait pas avoir à combler. Il ne s’agit donc pas seulement de s’assurer que la pratique soit sécuritaire, il faut aussi que tous les membres de la famille soient respectés.

Autrement, votre enfant pourrait se retrouver dans une situation délicate. À titre d’exemple, la participante d’un atelier m’a expliqué que, plusieurs mois après la naissance de leur fils, son conjoint et elle avait commencé à faire chambre à part. Elle m’a ensuite avoué qu’elle avait pris l’habitude de dormir avec son bébé, tandis que son mari occupait la chambre d’amis. Inconsciemment, son fils lui servait de bouclier, lui permettant d’éviter certains moments d’intimité avec son conjoint pour lesquels elle n’était plus à l’aise.

Afin d’éviter de faire endosser un rôle qui n’appartient pas à votre enfant, je vous invite à vous poser la question suivante : «Le cododo répond auxquels de mes besoins?» Se soumettre à l’exercice peut être difficile, mais révélateur.

Que ce soit pour ses avantages, son côté pratique ou simplement parce que vous trouvez plaisant de dormir près de votre enfant, le cododo devrait toujours être fait dans le respect de soi et de l’autre. Vous pouvez aussi avoir vos raisons de ne pas partager votre lit ni même votre chambre avec votre enfant. Vous n’êtes pas un meilleur parent si vous le faites et vous n’en êtes pas un moins bon si vous ne le faites pas. En répondant honnêtement à la question, vous ferez preuve de respect envers vous-même, votre conjoint et votre enfant. Toute la famille pourra ainsi être à l’aise de partager ou non le même lit.

NDLR Le cododo fait référence dans ce texte au partage de lit.

Chroniques sur le même sujet