La grippe espagnole est de retour!

La grippe espagnole est de retour!
Par Dre Taz, Omnipraticienne

Êtes-vous comme ces 30 % d’Américains qui ont décidé de ne pas faire vacciner leurs enfants contre la grippe?

La grippe est une infection des voies respiratoires causée par le virus de l’influenza. Le même, à quelques mutations près, qui a causé la « grippe espagnole » et 30 millions de victimes en 1918! À ce compte, la H1N1 peut aller se rhabiller avec ses 10 000 décès dans le monde en 2009!

Au Canada, la grippe attaque de 10 % à 25 % de la population, entre novembre et avril. La plupart des victimes s’en remettent tout à fait. Mais la grippe est potentiellement virulente : de 4 000 à 8 000 décès par an, surtout parmi les gens « vulnérables », dont les enfants de moins de 2 ans et ceux atteints de maladies chroniques (comme l’asthme).

La vaccination contre la grippe est en cours. Peut-être n’avez-vous pas encore fait vacciner votre enfant? Tout simplement parce que, tout comme moi, vous êtes débordés? Ou parce que, vous avez quelques hésitations? Loin de moi l’idée de soulever les passions et semer un débat « pro » et « anti » vaccination. Un site Web entier ne pourrait venir à bout de cette polémique! Je veux vous aider à faire un choix éclairé, vous qui êtes inondés d’arguments (par l’infirmière, par la voisine, par le journal, etc.).

Notre enfant s’est fait vacciner l’an dernier et il a attrapé la grippe quand même!

Possible, mais rare.

Votre enfant a probablement attrapé un rhume (lire ma chronique Ce que le médecin veut dire par « rien »).  Il est vrai que les deux affections sont virales et les symptômes se ressemblent. Toutefois, la fièvre et la diminution de l’état général sont plus marquées en cas de grippe.

Cela dit, le vaccin antigrippal est loin d’être parfait. Le taux d’efficacité moyen est de 70 %.

Le vaccin contre la grippe l’a rendu malade!

Il est très possible que votre enfant soit malade APRÈS le vaccin. Mais pas À CAUSE du vaccin!

La campagne de vaccination est peu après la rentrée scolaire. Un enfant attrape une dizaine de rhumes par année, durant chacun de 7 à 10 jours. Statistiquement parlant, votre enfant peut être malade après le vaccin, mais pour plein d’autres raisons.

Certains effets secondaires peuvent survenir, comme n’importe quel vaccin : réactions au point d’injection et fièvre, qui commencent dans les heures après la vaccination et qui durent 1 jour ou 2.

De façon anecdotique (6 cas sur 100 000), certains présentent un syndrome oculo-respiratoire (SOR) à la suite du vaccin contre la grippe : une combinaison de conjonctivite, de symptômes respiratoires et d’enflure du visage. Ces effets secondaires dramatiques en apparence, sont en fait bénins et se résolvent en 48 h.

Finalement, il y a la réaction allergique, rare et imprévisible. 

Mon enfant n’attrape jamais la grippe : il a un bon système immunitaire!

Tant mieux! Mais nuance : il n’attrape probablement jamais le rhume. (Encore une fois, ne confondez pas grippe et rhume.)

Il est vrai que la grippe peut avoir des symptômes assez bénins, voire imperceptibles chez un enfant en bonne santé. Cependant, les enfants sont ceux qui contractent facilement la grippe, mais surtout qui... la transmettent! Par leur salive, leurs éternuements et leurs bisous! Ils sont souvent en contact avec des individus plus à risque, comme des grands-parents ou des enfants asthmatiques. Ces derniers sont plus sensibles aux complications de la grippe et le vaccin leur est moins bénéfique. Donc, même si vous ne vous sentez pas concerné personnellement, peut-être représentez-vous un risque pour quelqu’un dans votre entourage?

Encore une fois, ce n’est pas à moi de vous convaincre de faire vacciner ou non votre enfant. D’ailleurs, personne ne devrait vous influencer en ce qui concerne sa santé. Mais que vous consentiez ou non au vaccin, faites-le pour les bonnes raisons!

Alors, ferez-vous vacciner votre enfant contre la grippe? Pourquoi?

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Toutes les chroniques de l'auteur