Impôts et famille: les crédits à ne pas oublier!

Impôts et famille: les crédits à ne pas oublier!
Par Marie-Eve Tremblay, CPA, CA et professeure en comptabilité à l’UQAC
Le moment est venu de penser à préparer sa déclaration de revenus. Pour ne rien oublier, voici quelques situations qui ont le plus de possibilités de s’appliquer à vous.

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, le mois de mars n’annonce pas que le printemps. Le moment est venu de penser à préparer sa déclaration de revenus. Pour plusieurs, c’est plutôt un casse-tête et avec raison! Il y a tellement d’éléments auxquels penser qu’il est possible d’en oublier, et encore plus lorsqu’on a des enfants.

Un tel oubli peut vous coûter de l’argent. Et même si vous décidez de faire affaire avec un expert, il est possible de passer à côté d’une déduction ou d’un crédit auquel vous pourriez avoir droit parce qu’il a oublié de vous poser certaines questions ou parce que vous avez oublié de lui remettre vos reçus.

Pour vous y préparer, j’ai donc tenté de sélectionner les situations qui ont le plus de possibilités de s’appliquer à vous.

La garderie

Votre enfant fréquente une garderie?

Au provincial, il existe un crédit pour frais de garde. Par contre, la contribution de base et la contribution additionnelle payées pour une garderie subventionnée ne sont pas admissibles. Dans le cas où vos petits trésors fréquentent une garderie non subventionnée, le montant total déboursé est admissible à ce crédit. Au fédéral, que la garderie soit subventionnée ou non, tous les frais payés sont admissibles à une déduction dans la déclaration du parent qui a le revenu net le moins élevé. Vous trouverez l’information nécessaire sur le relevé 24 que vous remettra votre garderie.

Pour plus d’information concernant la contribution additionnelle pour services de garde subventionnés :

Montant de la contribution additionnelle
Outil de calcul: provision pour frais de garde

Le camp de jour

Votre aîné va maintenant à l’école? L’été dernier, vous avez dû lui trouver un endroit pour se faire garder pendant que vous travailliez?

Les frais pour camps de jour d’été sont considérés comme des frais de garde et sont donc admissibles au crédit pour frais de garde au provincial ainsi qu’à la déduction pour frais de garde au fédéral. Conservez les relevés et reçus fournis par le camp.

Les activités sportives et artistiques

Vos petits sont sportifs ou ont un intérêt pour les arts. Vous les avez inscrits à des cours?

Les frais d’inscription pour les activités sportives et artistiques de vos enfants sont admissibles à un crédit. Au provincial, l’activité doit durer 8 semaines consécutives, pourvu que le revenu familial ne dépasse pas 134 095 $. Au fédéral, le maximum admissible est de 500 $ pour les activités sportives et de 250 $ pour les activités artistiques alors qu’au provincial ils s’élèvent à 400 $ pour le total des activités. N’égarez pas vos reçus, cela pourrait valoir la peine! À titre d’exemple, si vous avez déboursé 500 $ pour votre enfant qui pratique le hockey, vous irez chercher plus de 140 $ qui viendront réduire vos impôts à payer.

Notez qu’au fédéral, ce crédit sera aboli à compter de l’année prochaine. Profitez donc de cette dernière chance qui vous est offerte!

L’adoption d’un enfant

Vous venez d’adopter un enfant?

Bien que réaliser son rêve d’être parent n’a pas de prix, les démarches menant à l’adoption d’un enfant peuvent être coûteuses. Heureusement, il existe des crédits d’impôt afin de vous soutenir dans votre démarche. En effet, pour des frais admissibles atteignant 20 000 $, vous pourriez récupérer près de 12 000 $ en crédit d’impôt.

Les frais médicaux

En 2016, vous avez visité la pharmacie plus souvent qu’à votre tour? Votre aîné a besoin de lunettes ou encore le plus jeune a eu besoin de consulter un orthophoniste?

Évitez surtout de croire que cela ne vaut pas la peine de réclamer les frais médicaux dans votre déclaration. On entend par frais médicaux non seulement l’achat de médicaments prescrits par un médecin ou un dentiste, mais aussi les frais engagés auprès de professionnels tels que dentiste, psychologue, orthophoniste, physiothérapeute, chiropraticien, optométriste, podiatre, etc. (Attention, la liste des praticiens admissibles est différente au fédéral et au provincial.)

Cela comprend aussi l’achat de lunettes et d’orthèses. Les montants admissibles sont ceux engagés pour tous les membres de la famille et qui ne vous ont pas été remboursés par votre assurance (privée ou publique). Par exemple, si vous avez déboursé 100 $ pour un médicament et que votre assurance vous a remboursé 80 $ (80 %), vous pourrez inclure le 20 $ que vous avez dû assumer.

Vous avez égaré vos reçus de médicaments? Petit conseil, informez-vous auprès de votre pharmacien, il est possible pour lui de vous remettre un reçu cumulatif pour toute l’année.

Si vous détenez une assurance privée, souvent offerte par votre employeur, la portion que vous payez pour cette assurance est aussi admissible. Cette portion devrait être indiquée à la case 85 de votre T4. Si le montant n’est pas indiqué, il serait judicieux de le demander à votre employeur. De plus, si votre employeur paie une portion de votre assurance, ce montant est aussi admissible, mais au provincial seulement. Ce montant sera indiqué à la case J de votre relevé 1. Si vous êtes plutôt inscrit au régime d’assurance publique, vous pouvez inclure le montant payé. Dans ce cas, le montant à considérer au fédéral sera celui payé dans votre déclaration de revenu de l’année dernière. Au provincial, ce sera celui payé dans votre déclaration de cette année.

Par ailleurs, si vous avez dû engager des frais pour obtenir des soins médicaux non dispensés dans votre région, vous avez le droit d’inclure certains de ces frais (par exemple, des frais de déplacement et de logement).

Pour plus d’information concernant les frais médicaux admissibles :

Au provincial
Les frais médicaux (Document PDF)

Au fédéral
Frais médicaux admissibles
Liste des médecins autorisés aux fins du crédit d’impôt pour frais médicaux

L’achat d’une première maison

La famille s’est agrandie et vous avez acheté votre première maison?

Au fédéral, l’achat d’une première maison ou d’un condo vous permettra d’obtenir un crédit d’impôt remboursable de 750 $. De quoi compenser certains frais engendrés par cet important achat!

Dans un autre ordre d’idée, si vous avez vendu votre résidence principale en 2016, n’oubliez pas de fournir l’information requise dans votre déclaration de revenus au fédéral, au risque d’encourir d’importantes amendes et pénalités!

Les rénovations pour performance écoénergétique

Vous avez procédé à des rénovations pour atteindre une meilleure performance écoénergétique?

Au provincial, vous avez droit à un crédit remboursable pouvant aller jusqu’à 10 000 $. Ici, on fait référence à des travaux qui concernent les portes et fenêtres, le chauffage, l’isolation, l’étanchéité, la climatisation, etc.

Le REER

Vous cotisez à un REER?

N’oubliez pas de demander la déduction à laquelle vous avez droit. Les informations se trouvent sur les reçus que vous a transmis votre institution financière. Attention, les cotisations effectuées dans les 60 premiers jours de 2017 sont admissibles à la déduction dans votre déclaration de 2016. Parfois, les reçus liés à ces cotisations effectuées à la dernière minute arrivent un peu plus tard que vos autres relevés fiscaux. Assurez-vous de ne pas les oublier!

Ne pas oublier!

Vous faites affaire avec un expert pour produire vos déclarations de revenus?

N’oubliez pas de lui donner tous vos reçus. Je vous recommande de les démêler et même de les additionner par catégorie, vous éviterez ainsi les oublis ou les erreurs. Surtout, il est important de lui mentionner tout changement dans votre situation familiale (séparation, nouveau conjoint, naissance d’un enfant, etc.) et tout événement important survenu au cours de la dernière année (achat d’une maison, rénovations, maladie, etc.).

Aussi, vous devez savoir que lors d’un changement d’état civil, il est important de remplir un formulaire, différent de votre déclaration d’impôt, pour signifier ce changement, car cela aura un impact sur les calculs de l’allocation canadienne pour enfants, du paiement de soutien aux enfants, de la TPS ou encore du crédit pour solidarité. Dans ce cas, n’attendez pas de produire vos déclarations d’impôts pour transmettre ce formulaire.

Choisissez quelqu’un de compétent, en qui vous avez confiance. Sachez que si vous passez à côté d’un crédit ou d’une déduction auquel vous avez droit, c’est de l’argent perdu et vous ne vous en rendrez probablement jamais compte.

Quelle est la différence entre une déduction et un crédit?
Une déduction est un montant qui vient diminuer votre revenu sur lequel sera calculé l’impôt à payer. Par exemple, les frais de garde sont admissibles à une déduction au fédéral. La cotisation à un REER est autre exemple de montant qui diminue votre revenu, autant au fédéral qu’au provincial. L’économie qui résulte de cette déduction se calcule en fonction du taux d’impôt qui s’applique à votre revenu.

Un crédit d’impôt est un montant qui viendra diminuer votre impôt à payer. Pour le calculer, vous multipliez les frais admissibles par un taux déterminé. Le taux est généralement de 15 % au fédéral et il varie au provincial. Pour les activités des enfants, ce taux est de 20 %. Pour les frais de garde, il varie selon le revenu familial et pour les frais d’adoption, il est de 50 %. Les frais admissibles sont généralement sujets à un maximum qui varie d’un crédit à l’autre. Par exemple, les frais d’inscription pour les activités des enfants sont admissibles à un crédit d’impôt pour un maximum de 400 $ au provincial.

Voici un exemple : vous avez payé 500 $ pour l’inscription de votre enfant à une activité physique. Vous aurez le droit de réclamer un crédit de 80 $ (400 $ maximum x 20 %) au provincial, qui viendra diminuer votre impôt à payer. Supposons que vous n’avez aucun impôt à payer, les crédits d’impôt non remboursables auxquels vous pourriez avoir droit seront perdus. Par contre, lorsque l’on fait référence à un crédit d’impôt remboursable, comme c’est le cas pour le crédit pour rénovation ou celui pour les frais de garde au provincial, il est possible de récupérer le montant du crédit auquel vous avez droit, que vous ayez de l’impôt à payer ou non.

 

Photo : GettyImages/MartinPrescott

Marie-Eve Tremblay, CPA, CA et professeure en comptabilité à l’UQAC
Fière maman de deux enfants, je sais qu'être parent c'est aussi composer avec un budget familial. En tant que comptable, je souhaite démystifier certaines notions qui ont un impact sur vos finances.
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet