Gros dodo… enfant moins gros

Gros dodo… enfant moins gros
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste

Combien d’heures par nuit vos enfants dorment-ils? Saviez-vous que leur sommeil peut influencer leur poids? C’est bien la seule activité sédentaire qui aide à contrer l’obésité!

Plus on dort, moins on risque de prendre du poids. Selon les études, c’est encore plus vrai pour les enfants que pour les adultes. Qu’est-ce qui explique cet étonnant lien? Les chercheurs ne le savent pas avec certitudes, mais ils émettent des hypothèses.

 Premièrement, le manque de sommeil nous inciterait à manger davantage pour compenser la baisse d’énergie ressentie par l’organisme. Il semblerait que le nombre d’heures d’éveil est à peu près proportionnel à l’apport calorique d’une journée. La consommation de gras augmenterait elle aussi. Quand je vois Laura et Benjamin demander une collation les soirs où ils veillent plus tard, je n’ai pas de misère à le croire.

Deuxièmement, le manque de sommeil influence le niveau d’activité physique. Évidemment, les enfants ont moins envie de bouger lorsqu’ils sont fatigués. Que de belles occasions de dépenser de l’énergie ainsi perdues. Pleurnicher et lyrer ne sont pas très énergivores… sauf pour les parents!

Troisièmement, il y aurait aussi un déséquilibre hormonal impliqué. Lorsqu’on prive l’organisme de sommeil, il produit moins de leptine et plus de ghréline. Ces deux hormones contribuent à moduler l’appétit : la leptine diminue lorsqu’on a assez mangé, tandis que la ghréline le stimule. Bref, en ne dormant pas suffisamment, notre corps perdrait son habileté à déterminer la quantité de nourriture dont il a besoin. On aurait ainsi tendance à manger davantage, et donc à prendre du poids.

La tolérance au glucose, la sensibilité à l’insuline, les taux de cortisol, l’équilibre sympathovagal et autres facteurs plus compliqués les uns que les autres pourraient aussi faire partie de l’équation. Quoi qu’il en soit, le manque de sommeil est fortement relié au surplus de poids présent ou futur chez l’enfant.

Combien d’heures faut-il? Il n’y a pas de consensus à cet effet. Selon plusieurs études, dormir moins de 9 heures serait nettement insuffisant. La Société canadienne du sommeil (oui, oui, elle existe!) juge que les enfants d’âge préscolaire ont besoin de 10 à 11 heures de sommeil par nuit, et d’une sieste durant la journée. Vos enfants atteignent-ils ces recommandations?

Laura s’endort en posant la tête sur l’oreiller. Benjamin peut chanter, jaser et regarder le plafond pendant une heure avant de se laisser glisser dans les bras de Morphée. Il aurait peut-être besoin d’une berceuse…

Dodo, l’enfant do, l’enfant dormira bien vite, dodo, l’enfant do, l’enfant ne sera pas gros.

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur