Faux bobos, vraies inquiétudes?

Faux bobos, vraies inquiétudes?
Par Dre Taz, Omnipraticienne

Si vous lisez assidûment mes chroniques, vous avez remarqué que je me bats férocement contre la culpabilité parentale. Elle est, j’en suis convaincue, beaucoup plus néfaste que n’importe quels virus mutant ou théorie douteuse sur la manière de nourrir ou d’endormir bébé.

Or, depuis que Fiston Junior est là, j’en entends de toute sorte. Un bouton millimétrique sur la fesse et ça y est, on me propose la dernière version de couche hypoallergène, en analysant au passage le contenu de mon petit-déjeuner qui aurait pu causer un tel malheur.

J’exagère à peine. De façon sournoise et perverse, on nous fait croire, à grands coups de marketing, avec un bébé aux yeux suppliants et remplis de larmes, que notre enfant a un problème. Et, surprise, il existe le produit parfait pour le résoudre!

Une raison de consultations récurrentes dans mon bureau, après les troubles du sommeil, c’est le mal de ventre. Pourtant, les médicaments pour « guérir » ce mal, le fameux gripe water ou tout autre remède à base de siméthicone, ne fonctionnent pas! Cela a été clairement prouvé par des études très bien faites.

Et si on retournait la situation : s’il n’y avait pas de problème à la base? Je ne parle évidemment pas des allergies ou des coliques. Mais des « crampouillettes », des millions de variations de formes et de couleurs de cacas, des régurgitations aux volumes variables. Les flatulences ne font PAS mal. Pas plus que les autres symptômes de digestion.

Bien sûr, bébé peut être surpris, voire paniqué, de ressentir quelque chose d’inhabituel dans son système digestif. Mais ce n’est PAS une maladie. C’est la vie. Cela ne requiert aucun médicament. Aucun changement de lait. Seulement beaucoup de réconfort et d’amour.

Ce raisonnement vaut pour une panoplie de petits désagréments et leurs solutions miraculeuses : les remèdes pour soulager les poussées dentaires, les vitamines pour les enfants capricieux à table, les tétines qui diminuent les régurgitations, etc.

À moins que votre enfant ait un retard de croissance diagnostiqué par votre médecin, il est probable qu’il soit tout à fait en santé! En fait, je suis convaincue que 90 % des médicaments (avec ou sans prescriptions, naturels, ayurvédiques ou autres) ne sont pas nécessaires.

Quel est le danger me direz-vous? A priori, aucun. Il faut aussi admettre que l’effet placebo existe et fonctionne. Mais à l’ère où la vie coûte si cher et où des médicaments reconnus sont retirés du marché, pourquoi accepter des solutions qui n’en sont pas?

La plupart des enfants grandissent en santé, normalement, avec de petits aléas ici et là. La patience est le meilleur des médicaments et gageons que les câlins de Drs Maman et Papa lui feront le plus grand bien. 

Ce message peut paraître étrange, surtout de la part d’un médecin et d’une maman, mais je veux apaiser votre anxiété - et la mienne -, car à en croire mon entourage, élever Fiston Junior devrait être un véritable combat, tandis que ce n’est que du pur bonheur.

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet