Du chocolat? Oui! Mais lequel?

Du chocolat? Oui! Mais lequel?
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste

iStock_000005519360

Du chocolat à Pâques? Oui, bien sûr! On ne remet pas ça en question (ne me remerciez pas, les enfants ;)). La question que l’on peut se poser cependant est « quel chocolat? ».

Je ne parle pas de choisir entre la poule, la princesse, le pitou, les cocos ou les autos. Je parle du type de chocolat et de sa qualité.

Le type : noir, blanc, au lait

En théorie, le chocolat noir est plus intéressant sur le plan nutritionnel que le chocolat au lait et le chocolat blanc. C’est grâce au cacao qu’il renferme en plus grande quantité que les autres. Le cacao, plus que tout autre ingrédient du chocolat, fournit un peu de minéraux, de vitamines et des antioxydants. Dit de même, ça paraît bien, mais il n’y a pas de quoi sortir la fanfare. En pratique, ces éléments nutritifs du chocolat noir contribue très peu à la santé des enfants, parce qu’il est - et doit demeurer - un aliment à manger en petites quantités. Le chocolat est un aliment-gâterie dont le principal atout est de procurer du plaisir.

Le chocolat au lait est, comme le chocolat noir, à base de pâte et de beurre de cacao. Il renferme aussi du lait en poudre (ou d’ingrédients laitiers) et de sucre. Chaque fabricant a sa recette, et c’est pourquoi on en trouve du plus ou moins sucré, du plus ou moins gras, et dont la texture et l’onctuosité varient. Par ailleurs, il n’a du lait que le nom; n’espérez pas un apport digne de mention en calcium et en protéines!

Quant au chocolat blanc, il contient du beurre de cacao, comme les deux autres, mais pas de pâte de cacao, d’où sa couleur crème.

Le chocolat noir à 45% de cacao, le chocolat au lait et le chocolat blanc se ressemblent en termes de valeur nutritive. Puis, plus il y a de cacao dans le chocolat noir (60, 70 et même 85%), moins il y a de sucre... mais plus il y a de gras. Au final, les trois types de chocolat fournissent des quantités élevés de calories, gras et sucre. Alors, on ne choisit pas du chocolat en fonction de sa valeur nutritive, mais en fonction des papilles gustatives!

La qualité 

Cela n’empêche pas de lire la liste des ingrédients et jeter un coup d’oeil au tableau de valeur nutritive, car vous en apprendrez tout de même sur le chocolat que vous achetez. Dans la liste des ingrédients, recherchez les ingrédients de base : pâte de cacao (ou liqueur ou chocolat non sucré), du beurre de cacao, du sucre et, dans le cas du chocolat au lait, du lait en poudre. On y retrouve aussi généralement de la vanille et souvent de la lécithine, qui permet aux ingrédients de bien se mélanger. La plupart des autres ingrédients qui prolongent la liste sont superflus. Si de l’huile remplace le beurre de cacao, vous avez affaire à une friandise chocolatée, pas à du vrai chocolat...

Le prix varie énormément, allant d’environ 3$/100 g à 12$/100 g, selon la marque et le format. Les marques Lindt et Pères Trappistes sont relativement abordables, et parmi les préférés des petits et des grands, selon un test de goût de l’émission L’Épicerie. Laura Secord plaît aussi, mais il faut débourser un peu plus. Mais il est vrai que  chez certains enfants, l’animal ou le personnage choisi aura plus d’effet que la qualité du chocolat! Et la grosseur aussi...

Personnellement, j’opte pour la qualité avant la quantité. J’essaie aussi de passer le message autour de moi parce que je sais qu’on finit toujours par trouver que nos enfants reçoivent trop de chocolat. Bien des familles finissent par manger le chocolat de Pâques brisé en petits morceaux dans un pain aux bananes ou des biscuits. Vous reconnaissez-vous?

Les découvertes

J’aime bien l’idée de faire découvrir les différents types de chocolat aux enfants. Et le mot clé est « découvrir ». Naturellement, ils seront plus attirés par la saveur douce et sucrée du chocolat au lait, mais ils développent leur goût et c’est bien de leur donner la chance d’explorer et d’apprivoiser diverses saveurs. Ça vaut pour tous les aliments, alors pourquoi pas pour le chocolat?

Parlant de découverte et de qualité, connaissez-vous le chocolat Bean-to-bar? « De la fève à la tablette » en traduction libre. C’est le chocolat que le chocolatier fabrique à partir des fèves de cacao non torréfiées qu’il achète directement de différents producteurs. Bien qu’il ne se vende pas sous forme d’animaux ou de super héros, il est le meilleur pour faire une dégustation de chocolat. Je sais bien que Pâques est synonyme de chasse aux cocos, mais si vous cherchez une autre activité, en voilà une qui rassemble les petits et les grands.

 

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet