Cuisinez-vous avec vos enfants?

Cuisinez-vous avec vos enfants?
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste

Chaque fois que j’ouvre l’armoire pour sortir ne serait qu’un cul de poule, c’est instantané, Benjamin s’amène. Mon petit bonhomme de 21 mois ne vient pas faire de la musique avec mes casseroles, il vient cuisiner! Il tire une chaise jusqu’au comptoir, prend son chapeau de chef dans le tiroir et demande une « u-ière » (cuillère). Une fois debout sur sa chaise et la toque replacée, il attend, armé de sa u-ière.

Vous ai-je dit que c’est en cuisinant qu’il a appris à dire « dégât »?

 Ça a beau mettre de la farine partout, ralentir mon travail et exiger une attention sans relâche, ce sont des détails. Le plaisir prend toujours le dessus. J’ai toujours cru que cuisiner était aussi amusant pour des enfants que jouer. Avec le livre que j’ai découvert récemment, c’est encore plus vrai : Mandoline. J’ai ça dans le sang!, dont le visuel est aussi beau que dans un livre d’histoire.

Mes 2 enfants ont remarqué le nouveau livre dans la bibliothèque. Occupant une double page tout en rose, la mousse aux fraises est la recette qui a retenu l’attention de ma fille de 3 ans. Benjamin a bien aimé le dessin du poisson, même s’il est encore petit pour profiter des informations sur les oméga-3 qui sont sur la même page… Il faut dire que l’auteure et nutritionniste Nathalie Régimbal sait joindre l’utile à l’agréable! Recettes, comptines, histoires et activités; toutes les façons sont bonnes pour intéresser les enfants aux aliments.

Si vous n’êtes pas encore convaincu du bonheur que peut vous apporter la cuisine avec les enfants, l’anecdote suivante touchera peut-être une corde sensible…

Il y a un peu plus d’un an, je racontais à une amie que je laissais ma fille casser des oeufs. Elle était surprise de voir que je me risquais à laisser un oeuf entre les mains d’une petite de 2 ans. Plus délicate que son frère, elle frappait l’oeuf parfois jusqu’à 5 ou 6 fois sur le comptoir pour le craquer. Je gérais donc plutôt bien ce « risque ». Toujours est-il que ça a donné l’idée à mon amie de laisser son fils casser un oeuf.

Son petit garçon avait l’habitude des cuillères de bois et des tasses de farine. Mais l’oeuf fragile, dont la manipulation était réservée aux grands, le fascinait. Quand sa mère en a tendu un vers lui, il a avancé sa main, incrédule. Le tenant fermement - mais pas trop - il s’est exécuté. Toc toc. Comme un pro. Puis, encore ébahis, il s’est tourné vers sa mère. Spontanément et avec toute l’intensité du moment, il a dit :

- « Maman, je t’aime! »

Est-ce que ça vous donne le goût de cuisiner avec vos enfants?

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur