Comment rendre extraordinaire un aliment ordinaire

Comment rendre extraordinaire un aliment ordinaire
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
L’autre soir, comme ça leur arrive souvent, mes enfants m’ont demandé un dessert spécial. Je leur ai servi… du yogourt nature et des fruits. Croyez-vous qu’ils ont trouvé ça spécial? Eh bien oui! Voulez-vous savoir comment je réussis à faire passer pour « spécial » du yogourt nature et des fruits? J’ai charmé leurs oreilles et leurs yeux.

Premier truc : jouer avec les mots. Nos papilles gustatives sont influencées par notre imagination. Celles des enfants aussi. J’ai annoncé à Laura et Benjamin que je leur préparais un « parfait ». Ils ne connaissaient pas ce dessert; ça avait donc le potentiel d’être spécial.

Si ce truc fonctionne, ce n’est pas parce que les enfants sont naïfs. Jouer sur les appellations influence les perceptions des petits comme des grands. Des études ont d’ailleurs déjà prouvé ce point en comparant la popularité des plats au menu et l’appréciation des clients de restaurants en fonction des noms donnés aux mets. Lesquels des plats suivants vous mettent le plus en appétit? Le « poulet grillé » ou le « suprême de poulet de Bresse »? Le « potage de légumes » ou le « velouté de légumes d’automne »? Les clients des restaurants étudiés choisissaient non seulement davantage les mets aux noms recherchés, ils en faisaient également une critique plus positive, même si les plats étaient exactement les mêmes.

Les appellations alléchantes programment nos papilles afin qu’elles savourent le plat. Pour charmer les oreilles ou l’imaginaire des enfants, et ainsi charmer leurs papilles, on peut par exemple faire référence à des lieux géographiques qu’ils connaissent, à des personnes aimées ou des héros, à des souvenirs, aux sens, à la magie, et plus encore. Ça peut parfois être aussi simple que « le spaghetti de quand maman était petite », que ma fille aime particulièrement.

Deuxième truc : une nouvelle présentation. Plutôt que d’utiliser les petits bols de couleur IKEA dans lesquels ils mangent tous les jours, j’ai sorti mes tasses à cappuccino en verre. Ça aurait pu être n’importe quels verres transparents. L’idée était d’abord de changer la routine et de créer une présentation jamais vue. Puis, évidemment, de plaire dès le premier regard, puisqu’on mange d’abord avec les yeux. Les couleurs, les formes, la disposition, la vaisselle et certains éléments décoratifs influencent tous notre perception de ce que nous mangeons.

Transformer des aliments ordinaires en mets spéciaux, c’est à la fois un art et une science.

Au fait, je ne vous ai pas donné ma « recette ». J’ai simplement déposé de petits dés de mangue dans le fond des tasses, recouvert de yogourt nature et saupoudré de céréales muesli. Un dessert en trois étages, c’est spécial! Le « yogourt-cachette » que prépare leur papa est une variation sur le même thème : des raisins frais au fond d’un bol recouverts de yogourt.

Et vous, transformez-vous des mets banals en recette spéciale-spatiale? Ce serait bien de se créer un répertoire, non?

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet