Allaiter 6 mois: réaliste ou idéaliste?

Allaiter 6 mois: réaliste ou idéaliste?
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste

À quel âge votre bébé a-t-il commencé à manger des céréales? Et par curiosité, demandez à votre mère l’âge que vous aviez quand vous en avez mangé pour la première fois. Vous constaterez probablement un grand écart entre les deux réponses. Dans mon cas, c’est du simple au double!

Ce ne sont pas les bébés qui ont changé, ce sont les recommandations. Depuis 2005, La Société canadienne de pédiatrie, les Diététistes du Canada, l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres groupes d’experts recommandent que les bébés nés à terme et en santé soient allaités exclusivement, jusqu’à 6 mois. Auparavant, c’était 4 mois.

Parmi les raisons qui justifient cette durée, on cite que l’allaitement exclusif pendant 6 mois protégerait de façon accrue les nourrissons contre les infections gastro-intestinales. Les mères aussi y gagneraient puisque la perte de poids postpartum est ainsi facilitée.

Quand j’ai parlé de ce sujet récemment à l’émission RDI Santé, une collègue médecin m’a dit : « Ça va faire un tollé! » Pourquoi? Cette recommandation n’est pas nouvelle. Eh puis ce n’est pas moi qui l’invente. Ce sont tout de même des groupes d’experts très crédibles qui se sont penchés sur la question!

Pourquoi ça ne ferait pas l’unanimité? « Parce que dans la pratique, peu de femmes suivent cette recommandation. D’après mon expérience, c’est environ 10 % », m’a répondu Madame docteure. En plein dans le mille! Selon Statistique Canada, 1 Québécoise sur 10 a allaité exclusivement pendant 6 mois.

Je fais partie des statistiques… à moitié. Ma fille a mangé ses premières céréales à l’âge de 5 mois 3 semaines et 5 jours. Je pense pouvoir arrondir à 6 mois! Mon garçon lui, à 5 mois et des poussières. J’aurais bien aimé attendre à 6 mois, mais il n’était pas question que je nourrisse plus longtemps mon petit affamé toutes les 2 heures jour et nuit. J’ai pourtant essayé, me disant que la fin d’une petite poussée de croissance me ramènerait un délai plus humain. En vain.

Moi, la même maman, avec la même intention, mais avec 2 bébés différents, ça a abouti à 2 réalités. Oui, j’ai confiance aux experts qui affirment que le lait maternel peut assurer la croissance et le développement optimal d’un nourrisson pendant les 6 premiers mois de sa vie. Mais j’ai également confiance en la maman qui connaît son bébé… et reconnaît qu’il a faim.

Cela dit, je dois ajouter qu’il est déconseillé d’offrir des aliments solides à un bébé avant 4 mois, parce qu’il n’est pas prêt à avaler. Il ne produit pas assez de salive et ne possède pas la coordination neuromusculaire nécessaire pour les avaler. Sa capacité de digestion est limitée et son système immunitaire est encore fragile, ce qui augmente les risques d’allergies et d’intolérances. Bref, il y a une différence entre « un peu » avant 6 mois et « beaucoup » avant…

Et vous, quelle est votre réalité?

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet