L’ABC des purées de légumes pour bébé

L’ABC des purées de légumes pour bébé
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
J’adore l’automne. C’est une de mes saisons préférées. J’aime le temps des récoltes et l’abondance de légumes québécois dans les marchés publics. Quand mes enfants étaient bébés, j’en profitais pour faire des réserves de purées de légumes. Votre poupon aura bientôt 6 mois? C’est le moment d’apprendre à préparer des purées. C’est simple comme « bébé »! Mieux vaut faire découvrir les légumes avant les fruits. Les bébés apprécient davantage les légumes quand ils n’ont pas encore connu la saveur sucrée des fruits.


Par quel légume commencer?

On recommande généralement d’introduire la courge, la carotte ou la patate douce en premier. La plupart des bébés aiment bien leur saveur légèrement sucrée et leur onctuosité une fois en purée. Les petits pois, les courgettes ou les asperges peuvent suivre. Puisque le brocoli et le chou-fleur peuvent donner des gaz, il est sage de les offrir un peu plus tard.

Introduisez seulement un légume à la fois (pas de purée mélangée au début) et attendez au moins 3 jours avant d’en introduire un nouveau. Cette mesure aide à reconnaître un aliment allergène s’il y a lieu. Et elle permet à l’enfant de découvrir et d’apprivoiser la saveur de chaque légume séparément.

Seulement 2 ingrédients!

Les purées sont probablement les plats les plus simples que vous n’aurez jamais à exécuter. Connaissez-vous bien des recettes qui nécessitent seulement 2 ingrédients? Un légume et un peu d’eau. Il suffit de laver ou peler le légume, de le faire cuire dans un peu d’eau ou à la vapeur jusqu’à ce qu’il soit bien tendre, puis de le réduire en purée à l’aide d’un mélangeur en ajoutant un peu d’eau.

Purées congelées et du commerce?

Les purées congelées du commerce, comme celles de La Mère Poule, se rapprochent beaucoup des purées maison côté saveur et texture. Mais elles sont plus chères.

Les purées en petits pots sont, hum, comment dire? Elles goûtent… les petits pots. Elles peuvent s’avérer pratiques, mais elles ont 2 inconvénients majeurs. Premièrement, leur consistance ultra lisse ne convient que quelques semaines. Le bébé doit progressivement apprendre à mastiquer et à gérer des textures. Deuxièmement, la saveur des purées de légumes en pot est moins proche des légumes frais. Le bébé devra pratiquement réapprendre à connaître certains légumes quand vous lui en donnerez des frais, cuits maison. Les goûts ne se discutent pas, bien sûr, mais personnellement, j’avais fait une dégustation de purées pour bébé à mon « shower » et ça m’a convaincue de les faire maison!

C’est peut-être une déformation professionnelle, ou simplement parce que je tripe « bouffe », mais je voulais que les premières expériences gustatives de mes enfants aient toutes les chances de leur plaire. Et je l’avoue, je voulais être la cuisinière derrière ces belles découvertes.

Préparez-vous, avez-vous préparé ou préparerez-vous les purées de votre bébé? Des difficultés, des appréhensions ou des questions?

Pour connaître les récentes recommandations concernant l’introduction des aliments complémentaires, consultez le blogue de Stéphanie Côté : Purée et alimentation de bébé : du nouveau.

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet