Retard de croissance

Retard de croissance
Le poids et la taille de votre enfant vous inquiètent? Aurait-il besoin d’avaler plus de calories?


Un enfant qui est petit, qui ne prend pas beaucoup de poids ou qui ne grandit pas rapidement inquiète souvent ses parents. Ce n’est toutefois pas parce qu’un enfant est petit pour son âge qu’il souffre d’un retard de croissance.

Qu’est-ce que le retard de croissance?

Pour évaluer le poids et la taille des enfants, les professionnels de la santé du Québec utilisent les courbes de croissance de l’Organisation mondiale de la Santé.

On parle de retard de croissance lorsque le poids ou la taille d’un enfant sont inférieurs aux normes de croissance établies pour son âge et son sexe. Les médecins utilisent les courbes de croissance pour évaluer la croissance d’un enfant par rapport aux normes établies. En général, les enfants suivent le même rang percentile de poids et de taille pendant leur enfance.

Un tout-petit peut toutefois changer de percentile (vers le haut ou vers le bas) en raison de sa génétique (poids et taille de ses parents). Ce changement de percentile peut être considéré comme normal.

On considère qu’un enfant doit subir une évaluation pour retard de croissance lorsqu’il traverse deux grandes lignes de percentile sur les courbes de croissance utilisées par les médecins. Cette évaluation comprend des questionnaires, un examen physique et d’autres tests au besoin.

Pour leur part, les bébés prématurés et ceux qui ont subi un retard de croissance dans le ventre de leur mère pourraient se situer sous les normes sans nécessairement présenter un retard de croissance. C’est la croissance depuis la naissance qu’il faut évaluer.

Qu’est-ce que le rang percentile?
Il s’agit d’une mesure de position qui permet de comparer des données afin de connaître le pourcentage de données plus petites ou égales à une donnée en particulier. Par exemple, si la taille de votre bébé est au 25percentile pour la grandeur, cela veut dire que 25 % des enfants sont de la même taille que lui ou plus petit, et que 75 % sont plus grands.

Le retard de croissance est-il réversible?

Si l’enfant est atteint d’une maladie causant le retard de croissance et que celle-ci est traitée rapidement, le retard est réversible, c’est-à-dire qu’il n’est pas permanent et que l’enfant pourra rattraper le retard. C’est aussi le cas si la cause du retard est un manque d’apport calorique et que celui-ci est corrigé rapidement. Toutefois, la taille finale de l’enfant pourrait être modifiée si le retard de croissance n’est pas pris en charge.

Votre enfant grandit-il bien?
Voyez s’il suit sa courbe grâce à notre outil Courbes de croissance. Si vous prenez vous-même les mesures, assurez-vous de toujours le faire avec la même balance et la même toise.

Quelles sont les causes d’un retard de croissance?

Les causes d’un retard de croissance peuvent être nombreuses. En voici quelques-unes :

  • Alimentation insuffisante. Il s’agit de la cause la plus fréquente des retards de croissance (80 %) chez les enfants en santé;
  • Difficultés lors de l’allaitement (ex. : mauvaise position, difficulté du bébé à bien prendre le sein);
  • Préparations pour nourrissons trop diluées. Il est donc important de bien suivre les consignes inscrites sur l’emballage;
  • Allergies, reflux gastro-oesophagiens ou maladies (ex. : maladie coeliaque, maladie de Crohn et fibrose kystique) qui empêchent de bien absorber les nutriments;
  • Problème endocrinien causé par une hypothyroïdie ou un déficit en hormones de croissance;
  • Stress et dépression de la maman, car elle pourrait avoir de la difficulté à nourrir son bébé. Il pourrait le ressentir et réagir en mangeant moins;
  • Anxiété des parents liée à l’alimentation de leur enfant. Certains parents peuvent forcer leur tout-petit à manger pour s’assurer qu’il a tous les nutriments et toutes les vitamines dont il a besoin. Cette approche peut toutefois avoir l’effet inverse. En effet, l’enfant pourra réagir, dans certains cas, en mangeant encore moins.

Que faire si votre enfant a un retard de croissance?

Le médecin de votre enfant l’examinera et vous posera plusieurs questions afin de découvrir la ou les causes du retard de croissance. Il est primordial de trouver la cause pour bien prendre en charge le problème.

Il est possible que l’alimentation soit la cause du retard de croissance. En fait, le retard de croissance implique souvent que l’enfant n’avale pas suffisamment de calories, c’est-à-dire qu’il ne reçoit pas assez d’énergie des aliments. S’il manque de calories, son corps n’a pas tout ce qu’il faut pour grandir, prendre du poids et bien se développer.

Il faut alors analyser autant les aliments mangés que les comportements liés à l’alimentation. Pour ce faire, la collaboration avec une nutritionniste est fortement suggérée. Elle pourra calculer quel devrait être l’apport en calories de votre enfant en fonction de son âge et du rattrapage à faire. Elle pourra aussi vous indiquer comment augmenter la teneur en calories des aliments que vous offrez à votre enfant.

Retard de croissance : comment augmenter le nombre de calories que mange votre tout-petit?

  • Servez à votre enfant trois repas et trois collations par jour selon un horaire régulier. Les collations devraient être données au moins 2 heures avant ou après les repas.
  • Incluez des aliments parmi les légumes et les fruits, les aliments à grains entiers et les aliments protéinés à chaque repas. La diversité d’aliments aide à manger plus.
  • Donnez de petites portions à votre enfant afin de ne pas le décourager. Augmentez la taille des portions au besoin.
Lorsque votre enfant a soif, privilégiez l’eau.
  • Mangez avec votre tout-petit afin d’être un modèle pour lui et de faire des repas un moment en famille. Évitez les distractions pendant les repas (écrans, jeux électroniques, jouets, etc.). Assurez-vous aussi que votre enfant est assis confortablement à table pour manger.
  • Évitez de parler de ses refus de manger ou de ses caprices alimentaires lors des repas. Privilégiez plutôt les conversations plaisantes, sans lien avec la nourriture. Les repas seront alors perçus comme des moments agréables.
  • Ne forcez pas votre enfant à manger. Laissez-le décider de la quantité d’aliments qu’il désire manger. Retirez-lui son assiette environ 30 minutes après le début du repas, sans formuler de commentaires désapprobateurs. Ne le félicitez pas non plus quand il mange.
  • Offrez-lui les liquides 1 à 2 heures avant les repas afin de ne pas lui couper l’appétit. Lors des repas, servez à boire une fois que le mets principal est entamé plutôt qu’au début du repas.
  • Ne laissez pas votre enfant grignoter toute la journée, car cette habitude peut nuire à son appétit lors des repas.
  • Choisissez des aliments à haute teneur en calories. Chaque bouchée ou gorgée que votre tout-petit prend lui fournira ainsi le maximum de calories. Pour cela, privilégiez :
    – les produits laitiers riches en matières grasses (yogourt à 8 % de matière grasse, fromage, crème sure, etc.);
    – les aliments protéinés (ex. : oeufs, beurre d’arachide crémeux, etc.).
  • Pour enrichir l’alimentation d’un enfant, ajoutez à ses repas :
    – de la poudre de lait écrémé;
    – de la crème (10 %, 15 %, 35 % de matière grasse);
    – des matières grasses (huile, margarine, beurre...);
    – des céréales pour bébé enrichies;
    – des suppléments nutritionnels pour enfants (parlez-en à un médecin ou à une nutritionniste).

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dre Catherine Audet, pédiatre
Rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2019

 

Photo : iStock.com/FatCamera

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • ABOUTKIDSHEALTH. Retard de croissance. 2009. www.aboutkidshealth.ca
  • EXTENSO. Étapes de la vie : bébés. www.extenso.org
  • JAFFE, Arthur C. « Failure to Thrive: Current Clinical Concepts », Pediatrics in Review, vol. 32, no 3, mars 2011, p. 100-108. pedsinreview.aappublications.org
  • NORTH AMERICAN SOCIETY FOR PEDIATRIC GASTROENTEROLOGY, HEPATOLOGY. www.naspghan.org
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Le tout-petit qui périclite sous la courbe de croissance. 2017. www.cps.ca
  • WHO MULTICENTRE GROWTH REFERENCE STUDY GROUP. WHO Child Growth Standards, vol. 95, suppl. 450, avril 2006, 106 p. www.who.int

Partager

À lire aussi