Faire participer les enfants aux tâches ménagères

Faire participer les enfants aux tâches ménagères
Dès le plus jeune âge, il est important de demander à votre enfant de vous aider à la maison.

Les tâches ménagères aident les enfants à apprendre à organiser leur temps, à avoir des responsabilités, à se fixer des objectifs et à acquérir certaines habiletés. Lorsqu’ils aident leurs parents, les tout-petits se sentent grands et utiles, ce qui contribue à bâtir leur confiance. Il est donc approprié de faire participer les enfants aux tâches de la maison. Il se peut même qu’ils y prennent plaisir!



Comment motiver les enfants?

Les enfants peuvent commencer très tôt à faire des petites tâches. Même un tout-petit peut mettre des vêtements sales dans le panier réservé à cet usage et ranger ses jouets. Voici comment vous pouvez encourager votre enfant à participer aux tâches ménagères.

Les jeunes enfants veulent souvent « aider » leurs parents et poser les mêmes gestes qu’eux. Plus vous habituez tôt votre enfant à faire quelques petites tâches, plus il aura tendance à garder cette bonne habitude. Même si vous ne l’avez pas encore fait participer aux corvées familiales, il n’est pas trop tard pour commencer.
  • Demandez à votre tout-petit de devenir votre assistant s’il réclame votre attention lorsque vous préparez le repas ou pliez des vêtements, par exemple. Vers 18 mois, il peut commencer à jouer à « l’assistant » pour vous aider à faire certaines tâches.
  • Essayez d’éviter de stéréotyper les activités. Les garçons peuvent aimer cuisiner ou faire la vaisselle, et les filles, apprendre à bricoler et à nettoyer le jardin.
  • N’oubliez pas d’associer le plaisir aux corvées. Faites jouer de la musique, dansez et plaisantez pendant que vous accomplissez vos tâches. Cela apprendra à votre enfant que les sentiments favorables et le travail collectif vont de pair.
  • Transformez les corvées en jeu. Si vous souhaitez que votre enfant range sa chambre, demandez-lui : « Veux-tu jouer au magasin? Tu pourrais être un vendeur de jouets. Mais avant, les jouets doivent être bien placés sur les tablettes pour que les clients les voient bien. » Vous devrez, bien sûr, jouer quelques minutes et demander à votre « vendeur » de trouver les jouets qui vous font envie, mais la routine du rangement aura été agréable. Essayez aussi de le mettre au défi. Dites-lui par exemple : « Combien de jouets peux-tu ranger en 30 secondes? » De même, si vous avez besoin d’aide dans la cuisine, offrez à votre enfant d’être votre assistant. Il trouvera amusant de jouer un rôle et de vous aider.
  • Restez patient et soyez conscient que votre enfant mettra plus de temps que vous pour accomplir une tâche. Expliquez-lui ce que vous faites (ex. : « Tu vois, je dépose le verre ici, et les ustensiles là. »). Demandez une seule chose à la fois et évitez d’être trop exigeant. Votre tout-petit pourrait se décourager si c’est trop difficile.
Pour votre enfant, vous aider avec les tâches ménagères est une occasion de passer du bon temps avec vous.
  • Remerciez votre enfant chaleureusement chaque fois qu’il vous aide. Il sera heureux d’apprendre que son aide vous a été utile et cela l’encouragera à recommencer.
  • Évitez « d’acheter » votre enfant pour qu’il vous donne un coup de main. Faites-lui plutôt comprendre que, pour qu’une famille marche bien, chacun doit accomplir sa part de travail. Dites-lui que les corvées devraient être sa manière d’aider sa famille. Si vous voulez donner à votre enfant d’âge préscolaire de l’argent de poche, faites-le pour lui apprendre à comprendre et à gérer l’argent, et non pour le remercier d’avoir participé à des corvées.

En le faisant collaborer à la routine familiale dès son plus jeune âge et en accroissant progressivement ses responsabilités, vous l’amenez à ne pas considérer les corvées comme pénibles. Si votre partenaire et vous avez réussi à répartir la besogne entre vous, cela facilitera les choses : votre enfant vous verra tous les deux mettre la main à la pâte pour faire « tourner la maison ».

Quelles tâches selon l’âge

Avant 3 ans

  • Ranger ses jouets. Au début, votre enfant aura besoin de votre aide. Petit à petit, vous pourrez le laisser en faire un peu plus.
  • Trouver les chaussettes semblables parmi celles qui sortent de la sécheuse afin que vous puissiez les assembler.
  • Plier des débarbouillettes et faire une pile.
  • Placer ses bottes ou ses souliers à côté de la porte d’entrée.
  • Accrocher son manteau à un crochet qui est à sa hauteur.
  • Nettoyer la table ou d’autres objets avec un linge humide.
  • Mettre un déchet dans la poubelle.
  • Laver des légumes, déchirer des feuilles de laitue, verser des ingrédients dans un bol.
  • Placer des livres dans une bibliothèque suffisamment basse.

Entre 3 ans et 5 ans

  • Ranger ses jouets.
  • Mettre ses vêtements sales dans le panier à linge.
  • Déposer ses vêtements pliés dans un tiroir à sa portée.
  • Mettre sa vaisselle sale sur le comptoir, près du lavabo.
  • Mesurer les ingrédients secs d’une recette, verser dans un bol et mélanger.
  • Aider à mettre la table en plaçant les ustensiles et les serviettes de table.
  • Déneiger le balcon avec une petite pelle, si la quantité de neige est peu importante.
  • Passer le balai sous la table après le repas.
  • Arroser les plantes, sous votre supervision.

Pour découvrir les tâches qu’un enfant de plus de 5 ans est capable de faire, consultez notre fiche Quelles tâches ménagères confier à un enfant?

Les tâches : quand elles ne se font pas

Votre enfant n’aura pas toujours envie de s’exécuter : parfois, ce sera une vraie corvée pour vous que de le faire participer aux corvées! Que faire s’il ne retrousse pas ses manches comme convenu?

  • Laissez-lui un laps de temps raisonnable pour effectuer ses tâches afin de rendre les choses plus faciles pour tous. Donnez-lui la totale liberté de les finir par ses propres moyens à l’heure dite. Évitez de le gronder sans arrêt pour qu’il s’y mette.
  • Si les corvées ne sont pas terminées à l’heure dite, ne vous attaquez pas vous-même à la tâche, sinon vous lui enverriez le message suivant : « Tu ne dois pas vraiment faire tes corvées à moins de le vouloir, parce que, si tu ne t’en acquittes pas, maman ou papa les fera pour toi! »
  • Si une corvée doit être recommencée parce qu’elle n’a pas été bien faite la première fois, insistez gentiment et patiemment pour que votre enfant prenne le temps de la recommencer correctement.
  • Expliquez-lui que chacun doit participer aux tâches ménagères pour que la vie de famille se déroule bien.
  • Pour le motiver, encouragez-le en lui disant que vous ferez une activité qu’il aime quand il aura terminé.

Rappelez-vous que, pour qu’un enfant assume la responsabilité des corvées sans qu’on ait besoin de lui rappeler ses tâches constamment, il faut s’y prendre tôt, entre 3 et 5 ans. Il faut aussi être patient, car l’apprentissage peut prendre quelques années. Autrement dit, on n’attend pas qu’il soit déjà parvenu à l’adolescence!

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Suzanne Major, Ph. D., chargée de cours en éducation et intervention précoce en petite enfance, Université de Montréal
Traduction et adaptation : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Novembre 2015

 

Photo : iStock.com/Imgorthand

 

À lire aussi