3 à 4 ans: développement intellectuel

3 à 4 ans: développement intellectuel
Le développement intellectuel de l’enfant de 3 à 4 ans. Suivez pas à pas toutes les étapes du développement de votre enfant.

Développement intellectuel

Le développement intellectuel ou cognitif désigne l’acquisition de connaissances, la capacité à penser de façon créative, à être attentif, à comprendre et résoudre des problèmes, à mémoriser des informations et à exercer son jugement.

Le langage

À cet âge :

  • il comprend les questions plus complexes (« avec quoi? », « pourquoi? », « combien? », etc.);
  • il comprend certaines notions abstraites comme « sur », « en dessous », « avant », « après »;
  • il parle d’événements qui ont eu lieu dans la journée;
Rappelez-vous que les enfants ne se développent pas tous au même rythme dans tous les domaines. L’information sur ce site web est conçue pour être générale. Si le développement de votre enfant vous préoccupe, le mieux est de consulter son médecin.
  • il explique des liens logiques (par exemple : « On ne va pas jouer dehors parce qu’il pleut. »);
  • il pose souvent des questions;
  • il reconnaît et sait nommer les différentes couleurs;
  • il fait des phrases complètes d’au moins 3 à 5 mots;
  • il est compris au moins 75 % du temps par des étrangers.

Les capacités de raisonnement

À cet âge :

  • le jeu symbolique devient de plus en plus développé et réaliste. Par exemple, il joue à faire l’école, à aller au restaurant ou au magasin;
  • il prend les jeux de rôles au sérieux et parvient à adopter les comportements y étant associés. Par exemple, s’il joue le rôle d’un pompier, il éteint des feux;
  • il classe les objets selon leur utilisation, par exemple « pour jouer » et « pour porter »;
  • il connaît la séquence des activités quotidiennes et il devient de plus en plus autonome. Par exemple, il peut se brosser les dents seul, avec la supervision de l’adulte;
  • il peut compter environ jusqu’à 10.

 

Le langage

Au cours des prochains mois, il commencera à :

  • expliquer et raconter des choses plus souvent et de façon plus complexe;
  • faire fréquemment des phrases complexes avec plus d’un verbe conjugué;
  • faire un lien entre les mots et les chiffres. Par exemple, il comprend que le mot « trois » signifie qu’il y a 3 choses.

Les capacités de raisonnement

Au cours des prochains mois, il commencera à :

  • connaître certaines couleurs;
  • comprendre certaines notions, comme celle des contraires;
  • comprendre les termes associés au temps (par exemple « hier », « aujourd’hui », « demain », « jour », « nuit », etc.).

Comment l’aider à progresser?

Votre enfant a une personnalité unique et il se développe à son propre rythme. Mais vous pouvez contribuer à favoriser ce développement en mettant en pratique l’approche parentale Réconforter, jouer et enseigner. Cette approche a été conçue pour s’intégrer facilement à votre routine quotidienne. Adapté à l’âge actuel de votre enfant, le tableau ci-dessous vous donne des exemples de petits gestes bénéfiques à son développement intellectuel.

Réconforter
Lorsque vous lui lisez ses livres préférés avant qu’il aille au lit,
 
votre enfant répète les mots et les phrases qu’il a mémorisés pour participer activement à la lecture.
Lorsque vous intégrez les notions de tri et de classement à vos activités quotidiennes, par exemple en disant « tes bas vont dans ce tiroir et tes chandails, dans l’autre »,
 
votre enfant commence à comprendre que des objets semblables peuvent être regroupés.
Lorsque vous lui parlez des situations et des personnes qui le rendent joyeux, triste ou en colère,
 
votre enfant commence à catégoriser et à trier les émotions et les réponses des autres.
Jouer
Lorsque vous jouez aux devinettes avec lui et que vous l’amenez à réfléchir aux liens fonctionnels, par exemple en lui demandant « avec quoi dessine-t-on? »,
 
votre enfant fait appel à sa mémoire plutôt que de se fier aux objets concrets.
Lorsque vous mettez des tasses et des cuillères à mesurer dans son bain pour qu’il puisse s’exercer à mesurer,
 
votre enfant commence à comprendre les diverses formes de mesure, par exemple « nous pouvons mesurer ta taille et la quantité d’eau qui entre dans la tasse ».
Lorsque vous mettez à sa disposition des matières douces et rigides, comme des plumes, des boules de coton, des ficelles, des bâtonnets et des billes, et que vous l’amenez à créer un montage, à parler des différentes textures et à dire en quoi elles sont douces ou rigides,
 
votre enfant commence à comprendre la notion des contraires.
Enseigner
Lorsque vous lui demandez de vous raconter l’histoire derrière ses dessins,
 
votre enfant commence à comprendre comment les mots peuvent exprimer ses pensées et ses idées.
Lorsque vous l’amenez à jouer avec des billes ou des boutons de diverses couleurs et à explorer les motifs, les formes et les séquences,
 
votre enfant commence à reconnaître les motifs et les formes, et à comprendre de quoi sont faites les séquences.
Lorsque vous le faites participer à la préparation des repas et lui demandez de mesurer des choses,
 
votre enfant comprend le lien qui existe entre les quantités, les nombres et les mesures.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Stéphanie Duval, professeure en éducation préscolaire à l’Université du Québec à Chicoutimi, et Marie-Ève Bergeron-Gaudin, orthophoniste
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Janvier 2016

 

Photo : iStock.com/IsaacLKoval

À lire aussi