On oublie vite

On oublie vite
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
19 janvier 2021
Léonard a 5 ans. L’univers des couches, des biberons et de l’odeur de poudre semble loin derrière Josée Bournival. Elle raconte.

Je n’ai plus de bébé! Mon petit dernier a cinq ans. En septembre prochain, il fera son entrée à la maternelle. L’univers des couches, des biberons et de l’odeur de poudre est loin derrière moi.

Je constate à quel point ma famille a parcouru du chemin en côtoyant de jeunes mamans sur mon lieu de travail. Je réalise qu’on oublie rapidement la réalité des nouveaux parents et les difficultés qui accompagnent les premières années de bébé.

Dans la parenté, mes enfants sont les plus jeunes. Ils ont uniquement un grand cousin et de grandes cousines adolescentes ou jeunes adultes. Il y a quelques années, nous discutions souvent du fait que nos familles semblaient avoir oublié ce que c’est d’avoir un nourrisson, alors que les cousins/cousines étaient d’âge primaire. Lors de la planification des rencontres familiales, par exemple, nous étions parfois étonnés que la parenté ne soit pas sensible aux difficultés découlant de leurs choix pour nous qui avions des bébés aux couches, ayant besoin d’aide à table (une fondue chinoise avec 4 enfants de six ans et moins … hum pas certaine) et dormant l’après-midi. Je m’étonnais aussi des appels en pleine heure de sieste.

À présent, je suis celle qui oublie. Je me sens tellement loin de cette époque où tout tournait autour des enfants et de leur horaire.

J’ai oublié la fatigue des longues nuits à bercer un bébé malade. J’ai oublié l’odeur de la poubelle de couches qui prenait tellement de place dans la petite salle de bain du rez-de-chaussée. J’ai oublié l’administration des médicaments et le mouchage de nez. On oublie bien ce qu’on veut…

À présent, nous sommes dans les devoirs, les lunchs, les routines de fin de journée où l’on doit brosser les dents, couper les ongles, laver les oreilles, les cheveux et j’en passe. Je me dis que dans quelques années, j’aurai oublié à quel point la période des années au primaire est exigeante à sa façon.

Et vous serez sûrement nombreux à m’écrire que l’adolescence s’amène aussi avec son lot de défis, de particularités et d’hormones. Disons que mon aînée m’en donne déjà un petit aperçu.

Je m’étonne de ne pas être nostalgique à écrire ces lignes. Bien sûr, s’il existait une machine à remonter le temps, je l’utiliserais sur le champ pour bercer mes petits. Ça me manque beaucoup. Mais je suis confortable dans le présent. Ou du moins, j’essaye de l’être. ;-)

Et vous? Quel âge a votre bébé? En êtes-vous à une étape que vous savez apprécier? Qu’avez-vous oublié d’une étape précédente?

 

Photo : GettyImages/monkeybusinessimages

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (18)

  1. Julie Verreault 19 janvier 2021 à 20 h 22 min
    Bonjour Josée, J'adore vos écrits, ils sont souvent représentatifs de la réalité dans laquelle je me trouve. Nous franchissons tranquillement l'étape tant attendue de plus de couches! J'ai une grande de 5 ans et une petite de 2 ans qui imite tellement bien sa soeur... Parle, cours, saute, découpe, fais du dessin, aide a la cuisine et j'en passe. Mais l'étape de je n'ai plus de bébé... Du tout on y arrive avec le départ des couches. Ça me fait tout drôle, je suis super heureuse et en même temps nostalgique de n'avoir plus de bébés. Je me console encore, elles aiment être bercer!
  2. Josée Bournival 23 janvier 2021 à 10 h 03 min
    Alors profitez-en bien, ma chère Julie! Et si cela peut vous consoler et vous aider à aller de l'avant, sachez que je berce encore ma grande de 11 ans à l'occasion. Un peu plus difficile pour les cuisses de maman, mais la même tendresse échangée. ;-) Josée XX
  3. Isabelle 19 janvier 2021 à 20 h 36 min
    Bonjour Josée, Merci pour ce bel article. C'est tellement vrai. Mon plus vieux aura 5 ans dans quelques mois et mon plus jeune vient d'avoir 1 an. Notre grand fait plusieurs choses seul et notre bébé n'est plus le bébé naissant hyper dépendant de ses parents. Il évolue très vite et acquiert son indépendance tranquillement pas vite. Dieu merci, nos garçons aiment se coller ou être dans nos bras.
  4. Josée Bournival 23 janvier 2021 à 10 h 04 min
    Bonjour Isabelle. C'est fou comme en ces temps de pandémie, pouvoir coller nos enfants apporte un bien immense, non? On en profite à défaut de pouvoir prendre nos parents dans nos bras ou nos amis. Josée XX
  5. caroline 20 janvier 2021 à 19 h 54 min
    Coucou Josée! Je savais que cette période arriverait pour nous aussi ... mais ça m’a frappé de réaliser OMG déjà, je dois songer à l’inscription à la maternelle, l’achat du petit sac d’école, des fournitures scolaire et sa toute petite boîte à lunch. Vraiment ça m’a frapper il y a à peine 2 semaines! Maman de 4 enfants, mon fils aura 5 ans fin mars et fera sa rentrée en septembre et tout comme j’ai eu un choc lorsque moi et mon conjoint faisions notre deuil de bébés lorsque mon fils était tout petit encore, c’était comme une étape et là l’entrée à la maternelle, boom!!! Effectivement, j’en oublie des bouts, j’oublie certaines étapes, les photos nous aides à s’en souvenir mais parfois je constate que j’ai vraiment oublié et je me demande où j’étais ... dans cette tornade mouvementée qu’est la petite enfance... bref, malgré tout, c’est bon de voir qu’on tourne une page et termine un chapitre pour en entamer un autre! Au plaisir de vous lire à nouveau xxx
  6. Josée Bournival 23 janvier 2021 à 10 h 08 min
    Merci pour votre témoignage, Caroline. J'aime lire votre enthousiasme à entreprendre chaque nouvelle étape. Après tout, on ne peut pas revenir en arrière ou retenir le temps de s'écouler. Alors aussi bien profiter de chaque étape pendant qu'on la traverse. Au plaisir de vous relire. Josée XX
  7. Josiane 26 janvier 2021 à 14 h 24 min
    ...vous parlez de photos pour nous rappeler des moments; moi, j'en deviens "folle" un moment donné, car j'ai tellement peur d'oublier un moment, une activité, une fête, une joke qu'il dit, que j'ai toujours mon cellulaire proche afin de pouvoir capter le moment ! Mais ça en vient fatiguant par exemple ! hihi Il faut apprendre à vivre le moment devant la caméra et non toujours derrière quelquefois :-)
  8. Josée Bournival 27 janvier 2021 à 16 h 00 min
    C'est une réflexion intéressante, ma chère Josiane. À méditer. ;-) Josée XX
  9. PigJoy 23 janvier 2021 à 23 h 52 min
    Mon bébé a 24 ans. Vu qu'il travaille dans une autre ville, je le vois beaucoup moins et il me manque. En même temps, je suis si fière qu'il trace son propre chemin. Plusieurs de ses amis ont un, voir deux enfants... Le vide m'envahie. Je serai peut-être grand-mère un jour. Ou pas.
  10. Josée Bournival 27 janvier 2021 à 16 h 02 min
    Bonjour PigJoy. C'est un plaisir de vous retrouver. En vous lisant, je réalise la chance que j'ai d'avoir encore mes enfants sous mon toit. Comme quoi, parfois, quand on se compare... Josée XX
  11. Mélanie 25 janvier 2021 à 08 h 36 min
    BOnjour Josée, Je suis tellement dans la même réalité que vous. J'ai 4 enfants et mon plus vieux est rentré au secondaire cette année et mon bébé à 2 ans. Mais à 2 ans ce n'est plus un bébé il nous suit dans tout, même le ski et le patin. Et je suis tellement dans la réalité du retour de l'école avec les devoirs, bain, souper, fatigue, crise. Je serais prête a recommencer pour un 5 ième, mais sans la fatigue. ;P
  12. Josée Bournival 27 janvier 2021 à 16 h 03 min
    Ah!!! Mélanie, vous me faites rire! ;-) Sans la fatigue, moi aussi j'en aurais un cinquième. Juste pour le bonheur de tout revivre, chaque étape, encore une fois. Josée XX
  13. Josiane 26 janvier 2021 à 14 h 21 min
    Bonjour, j'ai bien aimé lire votre article parce que c'est tellement vrai qu'on oublie ce qu'on veut !! Moi, je pensais ne jamais m'en sortir dans plusieurs étapes: enlever la suce, le " je ne veux pas aller dormir", etc. Mes amies, qui ont des enfants plus jeunes, me demandent: comment tu as fait pour ne plus qu'il veuille sa suce ? Et je leur répond: aucune idée !!! ah ah Jaz a maintenant 5 ans et c'est d'autres "combats" que je vis, mais je m'ennuie de l'allaitement, des ses prouesses de bébé, de juste le prendre dans mes bras (il se laisse faire moins souvent hihi), mais avec toute la situation actuelle, ô que je réalise qu'il ne va pas rester à 5 ans toute sa vie. Je suis en télétravail et je le garde avec moi souvent et il est gentil et s'occupe seul pendant des heures ! La culpabilité est là, mais bon, il faut lâcher prise ! J'ai un bon p'tit garçon !!! Je dois aller l'inscrire à l'école cette semaine et j'en suis toute stressée, car il me semble que c'est vite !!! Bref, depuis mars dernier, je suis capable de mieux apprécier les bons moments et de m'arrêter et de me dire: hey, ça ne durera pas toute la vie alors écoute-le quand il te raconte comment il a bâti son navire de pirate en Lego car il est fier de lui :-)
  14. Josée Bournival 27 janvier 2021 à 16 h 13 min
    Ohhh... Josiane, c'est très beau ce que vous écrivez. Ça me donne l'envie de faire encore plus attention pour être dans l'instant présent avec les enfants. Merci! Josée XX
  15. Imene 26 janvier 2021 à 21 h 59 min
    Bonjour Josée les miens sont encore jeune là plus grande à 3 ans 1/2 et le petit bientôt 2 ans , je suis encore avec les couches , les otites et les fièvres ... Je pense souvent à avoir un 3ème mais parfois ça me fait peur je ne sais pas si je suis capable de faire des nuits blanches gérer les crises de 3 enfants en bas âges et beaucoup de choses mais j’apprécie les moments où mes enfants jouent ensemble et parfois même leurs chicanes je les adores
  16. Josée Bournival 27 janvier 2021 à 16 h 19 min
    Bonjour Imene. Apprécier même les chicanes de nos enfants... Ça, c'est de l'amour! ;-) Josée XX
  17. Joanie Chouinard 27 janvier 2021 à 20 h 29 min
    Bonjour Josée! J’avoue que pour ma part, ma famille n’est pas terminée, alors ce n’est pas aujourd’hui que je ressentirai de la nostalgie. Par contre, quand je pense au 2e (encore en projet), je me dis qu’il faudra encore surmonter les difficultés d’un bébé naissant (les nuits en pointillé, les coliques...), mais cette fois, AVEC un terrible Two (garçon a actuellement 19 mois) à gérer. Dieu merci il est hyper facile à coucher et ne se réveille pas la nuit, en plus d’être du type assez calme. Mais comme tous les enfants, il découvre son caractère et fait des crises... Ce ne sera pas facile! Outre cela, personnellement, je n’ai aucun problème à rester dans les couches encore un moment! Chaque âge a ses bons et ses mauvais côtés ainsi que ses raisons de dire « je suis contente qu’il fasse enfin ça » et « je suis dont contente qu’il fasse enfin PU ça!! » ☺️
  18. LAIT-LIXIR 22 février 2021 à 04 h 30 min
    Bonjour à toi jeune maman !!! Je suis la maman de sept enfants , ma petite derniere est blottie contre moi au moment où je t écris. Mes nuits sont blanches , je passe le plus clair de mon temps en pyjama à... Lire ton blog parmi d autres !!! Bravo pour tes articles !!! Ma drenouille se réveille mais si tu veux que l on communique plus aisément cela serait avec plaisir .... Euh mais au fait .... Je peux te tutoyer ?? 😁😁😁🥰🥰🥰 Des bises.