La personnalité de l'année 2019

La personnalité de l'année 2019
21 décembre 2019
Quand il était lui-même encore enfant, Keven Beauregard, notre Fier Père, voulait être heureux, riche et connu. Aujourd’hui, il est papa. Sa réflexion.

Reculons de 25 ans, à l’époque où j’avais 14 ans. On est donc en 1996, je suis au secondaire et j’ai la vie devant moi. J’étais un garçon avec pas mal d’ambitions. Alignant projet après projet, je me revois, me regardant devant le miroir et m’imaginant sur la couverture d’une revue de prestige pour une réalisation incroyable.

J’avais même une devise pour le futur; je voulais être heureux, riche et connu (l’ordre était important). Ceci a sagement évolué en heureux, riche et reconnu avec le temps. Ces trois mots m’ont suivi longtemps, jusqu’à il y a près de 8 ans, je dirais. Mon plus vieux a 7 ans, sa fête est en avril… Faites le calcul!

Revenons au présent, en décembre 2019. J’attends mon tour à la caisse de l’épicerie et mon regard s’attarde sur les revues à potins. Dans le lot, l’une attire mon attention grâce à sa photo en couverture d’une dizaine de personnes âgées de 25 à 40 ans. Au-dessus de leur tête, on peut lire « personnalités de l’année ». Il y a 10 ans, j’aurais probablement ressenti de la jalousie. Mais aujourd’hui, j’ai souri en repensant à une discussion que j’ai eue quelques jours plus tôt avec un collègue.

Comme je tente de me remettre à la photographie depuis quelque temps et que mon collègue est un sapré bon photographe, je lui en ai parlé. Il est un peu plus jeune, n’a pas d’enfant et assume pleinement son désir actuel de ne pas en avoir, sans juger ceux qui en ont. Ça fait de belles discussions!

- Pourquoi t’as arrêté la photo? me demande-t-il.

- Dur à dire, avec les enfants, ça change pas mal les priorités, j’avais moins de temps.

- Clairement, dans ton cas, ce qui te manque pour pouvoir faire des belles shots, c’est le temps. La liberté de partir juste pour prendre des photos. Tu peux pas vraiment pratiquer. Ça ne te manque pas d’avoir de temps pour toi?

- Des fois oui, c’est sûr. Mais, t’sais, j’ai choisi d’avoir des enfants, pis je regrette tellement pas. Je me dis que dans la vie, tu finis par passer à côté de plein d’affaires si tu fais des choix, sinon tu fais tout à moitié. Moi, j’ai décidé de devenir père. Un jour, je vais en avoir du temps, parce qu’ils ne voudront plus nécessairement passer leur soirée avec moi. Mais en ce moment, c’est le bout où ils ont le plus besoin de moi.

En y repensant bien, j’ai seulement 37 ans, et je crois avoir déjà atteint l’objectif de ma devise. Je suis incontestablement heureux, mes enfants m’apportent une richesse incalculable et quand ils viennent me voir, sans raison, juste pour avoir un câlin, je sais que cet amour est rempli de reconnaissance de tous les efforts que j’ai mis.

Au fond, depuis 7 ans, année après année, mon objectif est le même. Soit faire partie de la photo des personnalités de l’année sur la revue de mes gars! Et mine de rien, c’est le plus gros et le plus beau projet de ma vie que je suis en train de faire.

Vous pouvez aussi suivre Keven Beauregard sur sa page Facebook Fier Père.

 

Photo : GettyImages/fizkes

Fier Père
Je suis Keven Beauregard, fier père de 2 garçons qui tente, tant bien que mal, de transformer l'ordinaire en extraordinaire! Des fois, ça fonctionne.
Tous les billets de l'auteur

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation

Partager