Apprendre à écrire: crayon, clavier ou les deux?

Apprendre à écrire: crayon, clavier ou les deux?
Par Kathleen Couillard, Journaliste scientifique
10 octobre 2019
Est-il encore nécessaire d’apprendre aux enfants à écrire en lettres attachées?

Est-il encore nécessaire d’apprendre aux enfants à écrire en lettres attachées (cursives) alors que plusieurs d’entre eux utilisent la tablette bien avant le crayon?

Le virage numérique a incité certains pays comme les États-Unis et la Finlande à abandonner l’enseignement de l’écriture cursive au profit des lettres détachées et de l’introduction plus rapide du clavier. Mauvaise idée a-t-on constaté aux États-Unis où plusieurs états américains ont réintroduit l’enseignement de l’écriture cursive.

Mais pourquoi au juste est-il encore nécessaire d’apprendre à écrire avec un bon vieux crayon? J’ai posé la question à deux spécialistes de l’apprentissage de l’écriture.

Le clavier, pas si facile…

Taper sur un clavier semble simple à nos yeux d’adulte, mais il s’agit d’un exercice compliqué pour un jeune enfant. Il faut trouver les bonnes touches, mais aussi faire le lien entre les lettres apparaissant sur l’écran et le fait d’appuyer sur le clavier. « Nous n’y pensons pas parce que ces gestes sont bien automatisés pour nous », observe Marie-France Morin, professeure titulaire à l’Université de Sherbrooke, qui dirige la Chaire de recherche sur l’apprentissage de la lecture et de l’écriture chez le jeune enfant.

Le clavier n’est donc pas nécessairement le bon outil pour apprendre à écrire aux tout-petits. C’est aussi le cas de la tablette. « Nous avons remarqué que le geste des élèves qui écrivent sur une tablette dérape et est moins contrôlé, un peu comme lorsqu’on signe l’arrière d’une carte de crédit », explique Marie-France Morin.

Réfléchir au meilleur outil selon l’âge est important puisque cela influence les habiletés en lecture. « Les enfants apprennent par leurs sens, ajoute Anne-Marie Labrecque, chargée de cours à la Faculté de l’éducation de l’Université de Sherbrooke. Quand l’enfant trace lui-même une lettre, il peut plus facilement la reconnaître par la suite. » Des études montrent d’ailleurs que les enfants de maternelle qui écrivent avec un crayon identifient mieux les lettres que ceux qui utilisent un clavier.

Le crayon a donc encore sa place à l’école. « Même si l’ordinateur est de plus en plus présent, 60 % du temps en classe est consacré à des activités d’écriture, que ce soit en français ou dans d’autres matières », souligne Anne-Marie Labrecque. Selon Marie-France Morin, les écoles devraient toutefois introduire progressivement des occasions d’apprentissages pour que les élèves se familiarisent avec les outils technologiques.

Lettres attachées ou détachées?

Les experts s’entendent sur l’importance d’écrire à la main, mais hésitent sur le style d’écriture à privilégier. « En lettres attachées, le trait continu peut être un avantage, observe Marie-France Morin. Certaines lettres comme le b, le d, le p et le q sont aussi plus faciles à différencier en lettres attachées. Toutefois, d’autres lettres sont plus difficiles à attacher entre elles. » Même si les études ne peuvent pas actuellement trancher, la chercheure ajoute que l’écriture en lettres attachées permettrait d’obtenir de meilleures performances en écriture selon des études québécoises.

Cependant, c’est l’apprentissage de deux styles d’écritures qui semble le plus problématique. « Tous ces apprentissages techniques empêchent l’enfant de se concentrer sur l’orthographe et la composition, explique Marie-France Morin. En privilégiant un seul style d’écriture, l’enfant développe un geste fluide et automatique et il peut alors consacrer davantage d’énergie à la qualité de son texte. »

Par ailleurs, même si les élèves qui écrivent en lettres attachées tracent des lettres différentes de celles qu’ils voient dans les livres, ils ne sont pas désavantagés en lecture selon les études menées par Marie-France Morin. « Peu importe la méthode enseignée, les enfants doivent être exposés visuellement à plusieurs types d’écritures, ajoute Anne-Marie Labrecque. De cette façon, ils seront capables de reconnaître les lettres dans tous les contextes. »

Et vous, quel style d’écriture vos enfants apprennent-ils à l’école?

Photo : GettyImages/gpointstudio

Kathleen Couillard, Journaliste scientifique
D'abord microbiologiste, je suis maintenant journaliste scientifique et maman. Je concilie donc, pour mon plus grand plaisir, science, parentalité et enfance.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (1)

  1. Karine 20 octobre 2019 à 10 h 03 min
    Ma grande de 1ere année apprend en lettres attachées. J'aime bien, parce qu'effectivement elle a moins tendance à inverser ses lettres (écrire en miroir) qu'en lettres détachées.

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation

Partager