La gastronomie selon mes enfants

La gastronomie selon mes enfants
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
14 mai 2019
Les enfants de Josée Bournival veulent toujours manger des hot-dogs ou des pâtes… un choix gastronomique qui décourage un peu notre blogueuse.

C’est l’anniversaire de ma grande. Dix ans déjà. Pour l’occasion, nous recevons ses grands-parents à souper. À titre de fêtée, elle a le privilège de choisir le menu. C’est une tradition instaurée depuis des années.

- Je veux des hot-dogs.

De vilains mots d’Église surgissent dans ma tête, mais je me contente de sourire.

Mes enfants sont prévisibles, depuis leur naissance, les soupers d’anniversaires se composent de plats de pâtes ou de hot-dogs. C’en est gênant pour nos visiteurs! Disons que l’étendue de leurs préférences est limitée.

Au moins, je suis certaine que ce soir-là, mes quatre petits monstres vont manger à leur faim, ne se plaindront pas du contenu de leur assiette et seront heureux. Pas sûre que leurs grands-parents se diront la même chose sur le chemin du retour…

Mon amoureux et moi trouvons important de manger dans une ambiance agréable, d’échanger avec les enfants et de créer des souvenirs heureux autour de la table familiale.

Mais honnêtement, ce tableau idyllique se présente rarement sous notre toit…

- C’est dégueulasse. (Léonard, t’as le droit de dire que tu n’aimes pas ça, mais c’est pas dégueulasse.)

- Encore du poisson? On en a mangé hier. (Je suis certaine que si on mangeait des pâtes deux soirs de suite, tu ne te plaindrais pas, non?)

- Vous faites JAMAIS ce qu’on aime! (Faudrait que notre diète se compose exclusivement de pâtes et de hot-dogs!)

Je compte sur les doigts d’une main les plats qui plaisent à mes enfants, qui font l’unanimité et qui suivent les recommandations du Guide alimentaire canadien. Préparer les repas, les lunchs, les menus : c’est un calvaire plus qu’un plaisir ces temps-ci.

Dessiner des dinosaures dans l’assiette ou tout noyer dans le ketchup n’apporte aucun résultat chez moi. La seule astuce qui fonctionne pour amener mes enfants à aimer manger autre chose, c’est de les impliquer dans la préparation des repas : faire une vinaigrette, couper les légumes, être le maître du malaxeur. Ils ont ensuite la fierté de goûter ce qu’ils ont préparé.

J’aimerais prétendre que je le fais tous les soirs. Ce n’est pas le cas. Le tourbillon de la semaine ne me le permet pas toujours.

Au moins, il reste juste un mois et demi de lunchs à faire…

Et vous? Comment ça se passe autour de la table aux repas? Est-ce que vos enfants font la fine bouche? Est-ce qu’ils aiment plutôt découvrir de nouveaux plats?

 

Photo : GettyImages/kali9

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (20)

  1. Claudia 14 mai 2019 à 15 h 37 min
    Ici aussi mes 3 enfants choisissent leur repas de fête! C'est bien selon moi que ce soit leur journée entièrement!! Ici c'est pizza, spaghetti, ragoût de boulettes, croquettes et hamburger les préférences! Par chance mes enfants accepte les peperoni végétarien, les nouilles avec grains entiers et adore les légumes, alors vive la salade et les crudités pendant ces journées! Les repas au quotidien, chez nous il faut les arrêter de placoter pour qu'il mange... ils ont toujours hâte de passer au dessert, donc on doit souvent négocier pour qu'ils finissent leurs assiettes!! :( Malgré tout je ne peux pas dire qu'ils sont difficiles, nous sommes chanceux!! Vivement que l'école termine, les lunchs j'en ai plein mon casque moi aussi... La liberté de routine aussi j'en RÊVE!! C'est le fun de savoir qu'on est tellement pas les seuls!! Merci pour ce beau texte! Claudia D.
  2. Josée Bournival 15 mai 2019 à 08 h 50 min
    Bonjour Claudia. Je pense que c'est le sujet numéro un dans les cours d'école à la fin des classes: les parents ont hâte aux vacances. Les enfants aussi. Même les boites à lunch commencent à montrer des signes de fatigue! ;-) Josée XX
  3. Agnès 14 mai 2019 à 15 h 47 min
    Le pire c'est que ça ne s'arrange pas vraiment en vieillissant. Malgré la variété des menus au gré des semaines, mon jeune ado: on mange toujours du poulet, on mange toujours du poisson, on mange toujours du tofu, on mange toujours des pâtes (pcq en plus ils n'aiment pas les pâtes...). Ou: encore ça! Même si on en a mangé le mois dernier. Faudrait que je puisse inventer des nouveaux aliments...
  4. Josée Bournival 15 mai 2019 à 08 h 52 min
    Bonjour Agnès. Vous me faites rire avec votre commentaire! La notion du temps est effectivement très relative quand ça concerne la fréquence de certaines recettes. Et quand c'est quelque chose qu'ils aiment, ça fait toujours "des années" qu'on en a pas mangé. Bonne journée à vous! ps: que faites-vous pour souper aujourd'hui? Josée XX
  5. Amelie B Corneau 14 mai 2019 à 16 h 16 min
    Choisir le menu par le fêté est une tradition chez mon conjoint aussi. Lorsque notre grand a eu 2 ans dernièrement, il n'avait pas nécessairement les mots pour établir son menu préféré mais nous savions hors de tout doute ce qui ferait son bonheur. C'est donc avec la famille élargie que nous avons mangé du boudin! Mon garçon en rafolle! Il laissera peut-être les patates pilées ou les nouilles qui l'accompagnent de côté mais on peut être certain qu'il voudra en voler dans chacune des assiettes de ses voisins.
  6. Josée Bournival 15 mai 2019 à 08 h 54 min
    Allo Amélie. Du boudin!!!! Du boudin???? Votre fils a des goûts surprenants! C'est la première fois qu'on me parle d'un enfant appréciant le boudin. Ma foi, je suis sous le choc! ;-) Josée XX
  7. Audrey MacLean 14 mai 2019 à 19 h 48 min
    Mes enfants sont encore pas trop difficile, des fois, ils n'ont pas envie de manger et c'est correct. Je trouve les soupers difficiles, on dirait un combat de tout instant. J'aimerais tellement qu'ils mangent et restent assis en attendant que tout le monde finisse de manger! Ma fille de 2 ans se tourne et se lève sans cesse et ça finit souvent en pleur parce que je dois l'attacher. J'essaye que ça ne s'étire pas et quand je vois que moi et mon conjoint prennont plus de temps et que les enfants ont terminés, ils passent au dessert comme ça tout le monde finit en même temps. Pour les fêtes, on fait souvent des pâtes et ils choisissent le gâteau qu'ils veulent, mon fils a déjà choisi pour novembre prochain haha!
  8. Josée Bournival 15 mai 2019 à 09 h 00 min
    Allo Audrey. Ici, c'est la même chose: dès qu'un anniversaire est célébré, les plus jeunes demandent: la prochaine fête, est-ce que c'est moi? Chez nous, le prochain anniversaire est celui de Blanche, en septembre, et on est déjà prêt!!! On appelle ça le "thème" de la fête. On se déguise, on décore ou on fait des activités en lien avec "le thème". Le gâteau reflète aussi ce choix fait par l'enfant. On vient de vivre le thème "Harry potter"... vous auriez dû voir mon amoureux déguisé en Hagrid. ;-) Josée XX
  9. Josée Bournival 15 mai 2019 à 08 h 49 min
    Bonjour Claudia. Je pense que c'est le sujet numéro un dans les cours d'école à la fin des classes: les parents ont hâte aux vacances. Les enfants aussi. Même les boites à lunch commencent à montrer des signes de fatigue! ;-) Josée XX
  10. Amélie 15 mai 2019 à 13 h 33 min
    On a justement célébré l’anniversaire de notre 2e qui a eu 5 ans la semaine dernière. Ce qu’elle voulait : du tofu... au grand dam de l’aîné qui aurait opté pour des pâtes ou tout autre plat carnivore! Et pour dessert, mademoiselle voulait de la salade de fruits, elle n’aime pas les gâteaux... La grande majorité du temps, il y a assurément un chœur de “ah non j’aime pas ça” (évidemment sans avoir goûté) ou des appétits momentanément réduits selon ce qu’il y a sur la table. Le défi est de garder numéro 3 assise avec nous pendant les repas. Un truc qui fonctionne bien ici : le plus vieux prend les commandes comme au restaurant ;) Courage, les sprints de soir d’école achèvent!
  11. Josée Bournival 15 mai 2019 à 15 h 32 min
    Bonjour Amélie. J'adore le truc du restaurant. Parfois, on ajoute des chandelles sur la table, juste pour l'ambiance. Les enfants ont l'impression que c'est un repas spécial. ;-) Quant à la passion de votre fille pour le tofu, faudrait me donner vos recettes!!! Ici, à part le sauté de tofu à l'ananas et cajou, ça n'a pas un grand succès... Josée XX
  12. Amélie 15 mai 2019 à 22 h 39 min
    On n’est pas trop original pour les recettes! Le classique pour plusieurs : le tofu général tao de Ricardo auquel on ajoute des cajous et du brocoli, ça fait l’unanimité ici! Une autre recette qui cache bien le tofu pour les sandwiches est celle du site Nos petits mangeurs. À essayer dans les boîtes à lunch ou en vacances à la plage d’Oka ;)
  13. Roxanne Eusanio 15 mai 2019 à 21 h 07 min
    Chez nous, les enfants mangent de tous, et plus il y a de légumes plus ils sont content. Notre plus vieux qui a maintenant 8 ans cours à chaque fois que nous arrivons à l'épicerie voir s'il y a des choux de Bruxelles... Petit truc pour les soupers qui fonctionne à merveille ici depuis plus de 5 ans. Afin que tous mangent leur assiette sans chichi nous jouons aux DEVINETTES. On prend tous une bouché, la on commence quel animal fait meuh meuh, un lève la main... C'est la vache, bravo...On prend tous une bouché et c'est au tour de celui qui eu à bonne réponse de faire le bruit. En 15 minutes, les assiettes sont vidées, on n'a pas chialé pour qu'ils restent assis. Le jeux est évolutif selon l'âge des enfants. Nous avons décrit les animaux, les moyens de transports, les pokemons, les super héros... Tout y passe. Nos repas sont rendu un moment attendu car tous on réfléchi à des idées durant la journée!!
  14. Roxanne 15 mai 2019 à 21 h 08 min
    Chez nous, les enfants mangent de tous, et plus il y a de légumes plus ils sont content. Notre plus vieux qui a maintenant 8 ans cours à chaque fois que nous arrivons à l'épicerie voir s'il y a des choux de Bruxelles... Petit truc pour les soupers qui fonctionne à merveille ici depuis plus de 5 ans. Afin que tous mangent leur assiette sans chichi nous jouons aux DEVINETTES. On prend tous une bouché, la on commence quel animal fait meuh meuh, un lève la main... C'est la vache, bravo...On prend tous une bouché et c'est au tour de celui qui eu à bonne réponse de faire le bruit. En 15 minutes, les assiettes sont vidées, on n'a pas chialé pour qu'ils restent assis. Le jeux est évolutif selon l'âge des enfants. Nous avons décrit les animaux, les moyens de transports, les pokemons, les super héros... Tout y passe. Nos repas sont rendu un moment attendu car tous on réfléchi à des idées durant la journée!!
  15. Vero 16 mai 2019 à 21 h 22 min
    Mon grand est l’enfant le plus bizarre au monde. Des légumes, des fruits, de l’humus depuis qu’il mange. Je le challenge sans cesse. Et c’est rare qu’il n’aime pas. Même les plats végé que papa n’aime pas, il en mange. Pour sa fête il a demandé des croquettes de poisson maison, pâté chinois, spaghettis et sa prochaine fête il veut un général tao au tofu...
  16. Marie-Josée 17 mai 2019 à 10 h 16 min
    Bonjour ! Je suis heureuse de lire que je ne suis pas seule dans ma situation! Ici rare sont les soirs qui font l’unanimité. Évidemment hot dog hamburger et pizza font la joie de tous. Je cuisine pratiquement tout et le plus varié possible et malgré cela pas facile de plaire à tous. Pour leur fête je n’avais pas encore fait cela le choix de menu, mais je servais quelque chose que je savais ils aiment. Dans tous les cas je me sens moins seule dans mon combat vers une bonne alimentation!
  17. Alice 20 mai 2019 à 06 h 58 min
    Même tradition ici :) Mon garçon à fêté ses 5 ans début mai et en rentrant de la garderie, je lui demande ce qu'il veut manger le jour J histoire de marquer le coup...il a voulu une soirée crêpes salées... Tout le monde s'est régalé mais qu'est ce que c'était long à préparer...la prochaine fois j'orienterai son choix vers un plat beaucoup plus simple ;)
  18. Mélanie 20 mai 2019 à 16 h 43 min
    Avec un enfant ayant des troubles alimentaires on a appris à choisir nos batailles et à faire abstraction de ses commentaires qui allaient même jusqu'à "si tu me fais goûter ce truc je vais mourir...". On trouve ça difficile car le plus vieux est un vrai "truck à vidanges" côté bouffe...un foodies ! Je suis la meilleure maman du monde quand je lui fais du saumon en croûte d'épices accompagné de riz au curcuma et de choux de Bruxelles...contrairement au plus jeune qui mangerait des pâtes au beurre 365 jours par année !!! Ha et les lunchs ! Combien de fois mes enfants sont revenus en pleurant parce que leurs "amis" critiquaient l'allure de leur plat (tofu, légumineuses, poisson). Ben non ici on ne mange pas de sandwich balonné/moutarde. Alors oui...tout un calvaire les lunch et les repas !!!
  19. Caroline 20 mai 2019 à 21 h 33 min
    Déjà que l'organisation et la planification des repas pour chaque semaines est redondante, devoir tenir compte des ''goûts'' de chacun de mes 4 enfants est un sport dangereux! Je tente tant bien que mal de concocter des repas équilibrés en respectant un peu ce que chacun apprécie d'un repas (conjoint et la cuisinière inclus) ..... mais il y en a toujours un qui trouve le moyen à un certain moment donné pour revendiquer celui-ci. Bref, soit qu'il y a des épices de trop par là, soit que j'aime pas le riz par ici, soit qu'on fait mine d'apprécier en prenant beaucoup de temps pour ''déguster'' son potage..... etc....etc.....et pour la finale, le ketchup, est mi partout et il devient même une partie du repas en se faisant délicatement manger à la fourchette. Chaque fois, le même message est répété '' OK, je crois que tu en a assez mit !!! '' Leurs attirance pour un repas est variable, comme la mode( tendance au changement) je me fais surprendre que le spaghetti n'est plus apprécié mais que mes tourtières sont plus que redemandé. Bref, je sais qu'ils mangent très varié et qu'ils mangent des aliments que peu de gens consomment! J'en suis tout de même fière et je tiens à leurs transmettre ce plaisir de goûter à tout en respectant leurs goût. La variété permet de mieux se connaître. Chez nous, c'est le contraire, nos boîtes à lunchs ont eu un répit parce-que les grandes dînent à la maison mais depuis la semaine dernière, j'ai dû les ressortir, mes filles voulaient dîner à l'école! Un mal pour un bien. ;-)
  20. Mélanie 21 mai 2019 à 08 h 25 min
    On se sent moins seule à lire votre article et les commentaires ! Ici le dîner est souvent un casse tête et ma fille de 2 ans n'est pas si difficile pourtant. Mais quand on lui demande ce qu'elle veut manger on est souvent sur la purée ou les pâtes même si les haricots verts reviennent quand même souvent ! Mais j'ai l'impression de lui faire purée haricots tous les soirs ! Du coup faute de temps on utilise encore souvent les petits assiettes toutes prêtes ... elle aime ça et c'est plutôt équilibré ... L'autre soir elle m'a quand même sorti qu'elle voulait un gâteau de frites (french fries) pour le dîner, je ne sais pas où est-ce qu'elle a trouvé cette idée !!! Je vous rejoins quand elle est associée à la préparation du repas surtout le week-end du coup, elle mange de tout !

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation