«Est-ce que je t'ai dit que je t'aime?»

«Est-ce que je t'ai dit que je t'aime?»
Il est important de dire à son enfant qu’on l’aime. Mais, pour certains parents, c’est plus difficile. Pourquoi? Les explications et les conseils de notre psychologue.

Ça fait un petit moment que je ne vous ai pas écrit de billets. Pour ce retour, je voulais me consacrer à un sujet bien précis. Mais, une rencontre avec une cliente cette semaine m’a fait changer d’idée.

Elle me faisait part des difficultés qu’elle vit dans ses relations familiales. Elle m’a surtout dit une chose qui m’a saisi :

- Ma mère ne nous disait jamais qu’elle nous aimait. Je sais qu’elle nous aimait, moi et mes frères, mais elle ne nous l’a jamais dit. Il me semble que c’est important pour une enfant, non?

Oui, il est important de communiquer clairement à son enfant qu’on l’aime, de le lui écrire, de le lui dire, de le lui répéter.

Quand c’est difficile de dire « je t’aime »

Pourquoi est-ce si difficile pour certains parents de dire à leurs enfants qu’ils les aiment? Parce qu’ils sont trop occupés? Parce que la vie va trop vite? Peut-être… Mais, je crois qu’on parle surtout ici de lacunes dans les compétences émotionnelles de certains parents. Ils ont besoin d’aide pour exprimer directement leur amour et leurs émotions positives à leurs enfants.

Certaines croyances peuvent nous empêcher d’exprimer ce qu’on ressent à notre enfant. On peut parfois avoir l’impression qu’on aurait l’air fou, croire que c’est humiliant de ressentir cette émotion, voir l’expression des émotions comme un signe de faiblesse, avoir l’impression de ne pas savoir comment faire pour s’exprimer. Exprimer ses émotions reste difficile pour plusieurs individus, même en 2019. Particulièrement, mais pas exclusivement pour les pères.

Pour notre enfant, c’est très important de combattre ces croyances, de ne pas les laisser dicter nos comportements. Entendre que ses parents l’aiment est essentiel au développement affectif sain chez l’enfant.

Dire « je t’aime » pour un lien d’attachement fort

En effet, c’est à force d’entendre qu’on l’aime que notre enfant pourra développer la base d’un attachement sain, c’est-à-dire la certitude que le parent aime l’enfant de façon inconditionnelle. Or, c’est cette certitude qui va permettre à l’enfant de développer des liens d’attachement forts avec les autres adultes de son entourage. C’est grâce à ces liens d’attachement qu’il pourra explorer le monde avec de la confiance et un sentiment de sécurité. C’est également grâce à ces liens qu’il pourra développer des relations affectives fortes et saines lorsqu’il deviendra adulte.

Alors, vous qui le faites déjà au moins une fois par jour, ne lâchez pas; continuez de contribuer au développement affectif sain de votre enfant. Mais, vous qui trouvez ce comportement plus difficile, essayez-le aujourd’hui. Trouvez un moment propice dans votre journée et dites-lui : « Je t’aime ». Observez la réaction de votre enfant. Observez votre propre réaction.

Comme tout changement de comportement, les premières fois sont souvent plus difficiles. Mais, est-ce vraiment aussi difficile que vous l’anticipez?

Ces petits comportements sont particulièrement importants dans un monde où on parle souvent de trouble de l’opposition, de TDAH, d’anxiété, de colère, etc. On ne va pas ici mélanger les choses; dire à nos enfants qu’on les aime ne va pas régler ces comportements, mais ça peut certainement les aider à faire la différence entre leur comportement et leur personnalité. Aussi, ils pourront continuer à croire que notre amour à leur égard est inconditionnel. Et on sait que l’amour inconditionnel est un ingrédient fondamental pour vivre une vie affective saine et stable.

De cette façon, j’aurais peut-être moins de jeunes de 25 ans qui s’installeront dans ma salle de consultation dans quelques années et qui me diront que leurs parents ne leur ont jamais dit « je t’aime! ».

 

Photo : GettyImages/Georgijevic

Dr Nicolas Chevrier, psychologue
Mes 3 enfants me permettent de peaufiner mes talents de psychologue tous les jours…
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (4)

  1. Sylvie Desmarais 15 mars 2019 à 14 h 00 min
    Je disais souvent à mes enfants (lorsqu'ils étaient jeunes surtout) et maintenant à mon petit-fils cette phrase: "Sais-tu que je t'aime?" "Oui je le sais..." 'Alors je n'ai plus besoin de te le dire?" "Ah non! Dis-le encore!" Comme quoi les enfants en ont besoin!
  2. Marie-Pier Babin 15 mars 2019 à 14 h 51 min
    Est-ce que l'on peut dire, trop souvent, je t'aime à son enfant?
  3. Lucie H 17 mars 2019 à 11 h 27 min
    On ne le dit jamais trop et même lorsqu’ils sont adultes
  4. Cécile G 18 mars 2019 à 09 h 03 min
    C'est très juste, ma mère ne me le disait pas et rétrospectivement, ça m'a manqué. Moi je le dis beaucoup à mes enfants. Mais depuis quelques mois ma fille de 3 ans 1/2 (qui a du comprendre ce que cela voulait dire !) me répète un nombre incalculable de fois par jour "je t'aime maman, je t'aime très fort" et je lui répond à chaque fois que moi aussi je l'aime et l'échange peut se répéter ainsi 5 à 6 fois de suite plusieurs fois par jour. Elle me rappelle même le soir dans sa chambre pour me le dire. Je me demande si ce comportement ne reflète pas une angoisse chez elle de ne plus être aimée...

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation