Voyager autrement grâce à ses enfants

Voyager autrement grâce à ses enfants
17 janvier 2019
Keven Beauregard, notre Fier Père, n’est pas un grand voyageur. Il a trouvé une façon différente de voyager.

Je ne suis pas un grand voyageur, je suis plutôt tombé du côté sédentaire de la clôture.

C’est pas que je n’aime pas ça. C’est toujours plaisant d’aller à 8 heures d’avion pour voir des paysages qu’on ne pourrait admirer ailleurs que là. C’est respirer un autre air. C’est ben ben des affaires. Des affaires que j’apprécie quand je les vis, mais que je n’ai pas comme premier réflexe d’organiser. Ce n’est pas un trip en Australie que j’ai en haut de ma liste quand je mets un maigre montant de côté à chaque paye.

De toute façon, des paysages différents, j’en ai, en masse. Et même que, sans que je n’aie à bouger d’un seul pouce, ils changeront devant mes yeux au rythme des années qui s’accumulent. Le voyage de la parentalité a son lot de paysages extraordinaires.

Jamais, ailleurs, je pourrais voir des sourires aussi francs, provenant de mon ADN. Je ne connais pas l’endroit où je pourrais admirer l’évolution d’un être si cher pour moi. Je ne sais pas s’il y a une montagne dans le Monde qui pourrait m’apporter une fierté comparable à celle que je ressens quand j’entends mon gars à peine fausser pendant son spectacle de chant dans sa classe de maternelle à Noël. Nulle part ailleurs je pourrais voir cette petite bête, à moitié endormie, traverser en un éclair un corridor pour se rendre de sa chambre à la salle de bain, les petites culottes aux chevilles...

Et tu sais, toi voyageur, quand on se croisera éventuellement, et que tu voudras me parler du trip de ta vie en Irlande, saches que mes seules répliques seront mes souvenirs et les événements cocasses de mon voyage à moi. Et ça se peut fort bien que moi aussi je veuille te montrer 3-4 photos…

Un jour, je vais essayer de me payer un voyage déstabilisant dans les horizons d’ailleurs.

Mais en attendant, j’essaie au max de profiter des bonheurs que me procure mon voyage en famille.


Vous pouvez aussi suivre Keven Beauregard sur sa page Facebook
  Fier Père.

 

Photo : GettyImages/ljubaphoto

Fier Père
Je suis Keven Beauregard, fier père de 2 garçons qui tente, tant bien que mal, de transformer l'ordinaire en extraordinaire! Des fois, ça fonctionne.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (5)

  1. Karine 21 janvier 2019 à 15 h 12 min
    Quel beau texte! Merci!
  2. DAVID 25 janvier 2019 à 15 h 59 min
    Magnifique;
  3. David 27 janvier 2019 à 11 h 23 min
    Oui, beau texte. C'est sure que la vie de famille c'est tout un voyage. Pour ma part, un voyage en famille dois faire partie des plans de vacances... quand c'est possible. Et il ne doivent pas etre loins, cher, ou necessairement long. Une longue fin des semaine en camping, prendre un hotel dans la ville voisine pour la decouvrir, c'est tout aussi cool et depaysant. Bon voyage...
  4. Eric 29 janvier 2019 à 09 h 41 min
    Wow!!! Vraiment touchant et conscient comme message… Ça nous ramène au moment présent et à l'essentiel. Merci pour ça! ;)
  5. Andréanne 29 janvier 2019 à 16 h 55 min
    Excellent texte! Voilà pourquoi cette année nous avons décidé de voyager dans un tout inclus! Certains diront que c'est plate, moi je dis qu'avec mes 2 filles de 5 1/2 et 7 ans, ce sera parfait pour pouvoir aussi voyager à travers leurs yeux sans se casser la tête! Depuis leur naissance, à une exception près, nos voyages se font uniquement au Québec à 2-3 heures de route et en leur présence car ce qu'ils découvrent nous font tellement nous émerveiller nous aussi. Ce n'est pas toujours facile mais oh combien ça me comble de bonheur de les voir s'émerveiller!

Partager