Son vocabulaire grandit avec lui

Son vocabulaire grandit avec lui
Par Marie-Ève B-Gaudin, Orthophoniste
2 novembre 2018
Même si à 5 ans, l’enfant peut dire pratiquement tout ce qu’il veut, il développe encore son vocabulaire. Il apprend constamment de nouveaux mots!

Hier, pendant que mes deux garçons jouaient aux blocs comme ils le font 365 jours par année, mon grand Jules de 8 ans m’a interpellée : « Maman, aide-nous, on cherche un bloc comme celui-là! Il faut regarder attentivement. » J’ai souri : je ne savais pas qu’il connaissait le mot attentivement. Sans doute, un apprentissage fait à l’école!

Lorsque notre enfant atteint l’âge de 5 ans environ, on se rend moins compte qu’il continue à développer son vocabulaire. On se rappelle son premier mot, on se souvient de l’époque où on pouvait rapporter approximativement tous les mots qu’il disait. On sait aussi qu’à un certain moment, on en est simplement venu à se dire : « Il parle maintenant! »

Mais, ce n’est pas parce qu’à 5 ans, l’enfant peut dire pratiquement tout ce qu’il veut qu’il ne développe plus son vocabulaire. En fait, il apprend encore constamment des mots… comme l’adulte! Une nouveauté toutefois : un enfant de cet âge est davantage capable de réfléchir aux mots. Il pose des questions comme : « Ça veut dire quoi, ça? » Il comprend mieux aussi certaines subtilités de la langue, par exemple le fait qu’un mot peut vouloir dire à peu près la même chose qu’un autre.

Comment aider votre enfant à développer son vocabulaire quand il est plus grand?

Une bonne façon d’exposer votre enfant à des mots plus complexes est de vous arrêter aux mots compliqués pour en parler avec lui quand vous lisez des histoires ensemble. Vous pouvez faire la même chose quand il lit lui-même. Ou encore, profitez des occasions du quotidien pour lui expliquer un mot qu’il n’a pas compris. Voici des idées pour parler d’un mot plus difficile :

  • Nommez des mots reliés à ce mot pour mieux l’expliquer. Par exemple, Renaud m’a demandé dernièrement : « Ça veut dire quoi "sérénité"? » J’ai répondu : « C’est comme une émotion. Ça veut dire qu’on est calme, qu’on est bien. »
  • Expliquez, quand ça s’applique, qu’un mot a plusieurs sens. Par exemple, quand Jules était plus petit, je lui avais dit : « Tu es brillant! » Je me souviens qu’il avait confondu le mot avec le brillant de sa colle brillante! J’avais dû lui expliquer : « Ça veut dire que tu as de bonnes idées dans ta tête! »
  • Trouvez des synonymes à un mot qui donne du fil à retordre à votre enfant. Par exemple, Renaud m’a dit l’autre jour : « La glissade, elle est immense, hein?», avec un doute dans la voix. Je lui ai alors dit que oui, le mot immense voulait dire très gros, énorme… comme la glissade!

Bref, l’idée est d’aider l’enfant à comprendre en faisant des liens entre les mots et leur sens en tenant compte de ce qu’il connaît déjà (ex. : expliquer le mot immense avec le mot gigantesque n’est peut-être pas la meilleure option!).

Avoir beaucoup de vocabulaire, à quoi ça sert?

Au quotidien, on utilise souvent le même vocabulaire de base. On peut alors se demander à quoi ça sert de connaître un grand nombre de mots. Pour un enfant, le gros avantage est que cela facilite son entrée dans le monde de la lecture et de l’écriture.

En effet, c’est une chose de savoir décoder les lettres qui sont écrites dans les livres, mais encore faut-il comprendre les mots qu’elles forment! Un enfant qui connaît plusieurs mots comprend mieux ce qu’il lit. Il peut aussi faire des liens entre les mots. Par exemple, s’il lit le mot démarrage et qu’il connaît le mot démarrer, cela lui mettra la puce à l’oreille pour comprendre ce dont il est question.

En aidant votre enfant à apprendre de nouveaux mots, vous l’aidez non seulement à être plus précis quand il parle, mais vous l’amenez aussi à avoir plus de facilité à lire et à écrire.

Photo : GettyImages/FatCamera

Marie-Ève B-Gaudin, Orthophoniste
À la fois orthophoniste et maman, je vous parle dans mes mots du développement de la communication et du langage de mes deux enfants.
Tous les billets de l'auteur

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation