On s'habille chaudement

On s'habille chaudement
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
30 octobre 2018
L’automne, c’est le temps des couleurs, mais aussi le retour des mitaines égarées et des crises pour ne pas s’habiller chez notre blogueuse Josée Bournival.

L’automne est bien installé. Les couleurs sont magnifiques. Ça sent la terre humide à l’extérieur et le froid nous donne des envies de chocolat chaud et de journées en pyjama. Les tuques, les mitaines et les pantalons d’extérieur décorent l’entrée de la maison. On dirait un souk d’épices du Moyen-Orient tellement c’est coloré.

Pour Léonard, cette période est une belle étape vers l’autonomie : il doit s’habiller « comme un grand ». Trouver le chemin que le pouce doit emprunter dans ses mitaines, enfiler un cache-cou, remonter la fermeture éclair de son manteau, etc.

- Tout seul, maman.

- OK, mon loup.

Cette description est poétique, mais dans mon quotidien, l’automne est synonyme d’encombrement dans l’entrée, de mitaines égarées à l’école et de crise pour ne pas s’habiller. Je dois prévoir le double du temps pour que les enfants s’habillent avant de partir.

Il est particulièrement difficile de faire accepter à mon fils qu’il faut maintenant mettre des bottes. Il n’aime pas ça et fait souvent le « bacon » dans l’entrée avant de partir à la garderie. Il n’aime que ses bottes de pluie, qui ne sont plus de saison.

Souvent, j’aurais envie de l’habiller de force pour sauver du temps. Ça me rend folle de le voir zigonner avec ses mitaines… et je vous épargne mon exaspération quand monsieur veut enfiler des gants!!

Heureusement, il adore se mettre une casquette, une tuque ou un chapeau. Il refuse souvent de les enlever et passe sa journée avec une tuque dans la maison. Mais ça, c’est une autre histoire!

L’heure du départ des filles pour l’école coïncide aussi avec plein de découvertes : la perte d’une tuque, l’oubli de mitaines humides au fond d’une poche de manteau, un lacet de botte arraché… Rien de tout ça ne m’a été dit la veille au retour de l’école, mais une minute avant notre départ… Quel bon moment pour m’en informer, n’est-ce pas?

Et vous? Est-ce que vos enfants refusent de s’habiller chaudement? Perdez-vous souvent tuques et mitaines? Quels sont vos trucs pour traverser la saison froide sans perdre la boule à cause de l’habillage?

Photo : GettyImages/vmargineanu

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (33)

  1. Imene 30 octobre 2018 à 12 h 30 min
    Bonjour Josée, franchement moi je souffre avec ma fille de 17 mois de plus je suis enceinte de 20 semaines et la cocotte ne veut pas mettre son manteau je dois courir derrière elle pour l'attraper et quand je la rattrape pour lui mettre son manteau elle se met par terre et pleure , juste avant d'aller à la garderie Je me sens épuisée et que je n'ai plus de force pour finir ma journée...
  2. Josée Bournival 31 octobre 2018 à 08 h 59 min
    Ma chère Imene, je compatis avec vous. Est-ce que votre grossesse est plus difficile, plus épuisante que la première? Avec un grand bébé de 17 mois, pas facile de se reposer, hein? J'espère que vous êtes entourée pour vous permettre quelques moments de repos. Josée XX
  3. Imene 31 octobre 2018 à 11 h 34 min
    Merci ma chére Josée, pour cette grossesse Je me sens vraiment épuisée et en plus j'ai un problème d'anemie et comme je l'ai déjà dit je passe la moitié de la journée à courir derrière la petite qui n'arrête... Bonne journée
  4. Josée Bournival 8 novembre 2018 à 06 h 52 min
    Bon courage, Imene! Je vous souhaite de trouver le moyen de profiter de votre grossesse, à travers la folie du quotidien. Josée XX
  5. Imene 8 novembre 2018 à 12 h 13 min
    Merci Josée, embrasse à ma place tes 4 enfants 😘
  6. Josée Bournival 9 novembre 2018 à 06 h 45 min
    Ce sera fait avec plaisir!! Josée XX
  7. Caroline 30 octobre 2018 à 13 h 34 min
    HIHI :) Comme cela me semble TELLEMENT famillier ! Je vous avouerai que depuis les deux dernières années, le dollorama me sauve la vie en $$ et en déception. Les gants qui se perdent et les tuques avec un avis de recherche jamais retrouvés font moins mal au coeur quand ils vous ont coûté quelques piasses!! Au debut, les tuques à 40 $ de clément et les mitaines qui coûtent aussi chers me rendaient folle lorsque j'apprenait qu'ils étaient perdu. Lorsque j'ai ma grande fille qui refuse de mettre sa tuque pour ne pas ''décoiffer'' ses cheveux :- 0 je lui place dans son sac juste au cas OÙ elle se rendrait bien compte qui FA pas chaud chaud pour ses oreilles ! Mon petit homme lui le gros manteau d'hiver trop neuf et trop rigide, lui donne des boutons assuré. Le manteau d'automne est encore son meilleur allié pour affronter les petits frètes dernièrement . Les mitaines sont toujours de trop sur ses mains ;pas capable de prendre mes petites autos avec ça !!? Bref, Au moins je me console, parce -qu'il se rend compte tôt ou tard qu'il fait froid pour ses mains et LÀ les gants sont vraiment apprécié :-) Mes filles viennent dîner à la maison et j'en aie toujours une qui n'a pas changer ses souliers pour ses bottes (GRRRRRRR) Je me souviens quand j'était une jeune fille, lorsque l'école recommençait, les froids matinal de septembre ne me fessaient pas peur. Je partais pour l'école avec mes sandales et je gelais des orteils mais pas questions de mettre des souliers NON NON. J'imagine que ce moment ne tarde à se faire affronter ;-) Bonne journée
  8. Josée Bournival 31 octobre 2018 à 09 h 03 min
    Allo Caroline. Votre commentaire me fait sourire. Je n'ai pas encore d'ado, mais ce matin, avec les costumes d'Halloween, on m'a aussi servit l'argument "ça va me décoiffer" concernant les tuques! Misère!!!! Quant à Léonard, il tolère gants et mitaines justement parce que c'étaient ceux d'automne, en fine laine. Maintenant qu'on passe à l'arsenal hivernal (les grosse mitaines rembourrées), il se fâche aussi quand une voiture ou son marteau lui glisse des mains... Y en aura pas de faciles, hein? Josée XX
  9. Caroline 1 novembre 2018 à 13 h 28 min
    Coucou;-) Imaginez-vous que ma grande n'a même pas encore 8 ans !! J'ose à peine penser lorsqu'elle sera une vraie de vraie ado :) Cette semaine elle sort avec son manteau grand ouvert et je continue de lui dire au loin '' Attache ton manteau! ''
  10. Josée Bournival 8 novembre 2018 à 06 h 54 min
    Ha ha ha!!! Caroline, c'est encore meilleur comme anecdote. Merci pour la précision, ça me rassure concernant ma presque-pré-ado de 9 ans. ;-) Josée XX
  11. PigJoy 3 novembre 2018 à 15 h 12 min
    Bonjour Josée! En parlant d'Halloween, as-tu suivi mes conseils de l'an passé pour le maquillage des enfants? Si oui, as-tu vu une différence?
  12. Josée Bournival 8 novembre 2018 à 06 h 57 min
    Allo Pigjoy. OUIIIIIII!! Je me rappelais votre astuce de mettre de la crème hydratante avant le maquillage et pour les "grandes surfaces" (joues, front, menton) ça fonctionne à merveille. J'ai toujours un peu de difficulté autour des yeux, mais j'utilise un démaquillant au lieu du simple savon et ça aide grandement. Merci encore de votre participation au blogue. Vos trucs restent d'actualité même un an plus tard! ;-) Josée XX
  13. PigJoy 8 novembre 2018 à 09 h 17 min
    Contente que la crème ait fonctionné. Pour ce qui est du tour des yeux, le démaquillant n'est pas une mauvaise idée en soi, mais il est recommandé de ne pas maquiller les yeux et au moins un cm (la largeur d'un doigt autour. On peux faire de très beaux maquillages même si les yeux sont dégagés...
  14. Josée Bournival 9 novembre 2018 à 06 h 47 min
    Effectivement, mais comme ça n'arrive qu'une seule fois par année, j'ai suivi à la lettre les directives de mes grandes qui savaient exactement ce qu'elles voulaient. Josée XX
  15. PigJoy 9 novembre 2018 à 14 h 01 min
    Dans ce cas, le démaquillant pour les yeux est une bonne solution ;-)
  16. Julie 30 octobre 2018 à 14 h 11 min
    Garçon de 16 ans part aujourd'hui qu'avec son K-way. "Pas le temps" de mettre au moins un kangourou en dessous. Celui de 13 ans commence à porter son manteau d'automne. Jusqu'à il y a 2 semaines, il ne partait qu'avec une veste le matin. Bref, ça empire en vieillissant!
  17. Josée Bournival 31 octobre 2018 à 09 h 06 min
    C'est pas très encourageant, ma chère Julie! Mais c'est tellleeeement ce que je vois le matin aux arrêts d'autobus des jeunes pour le secondaire. Comment dit-on déjà? Petits enfant, petits problèmes; grands enfants, grands problèmes!" Ça semble vrai... ;-) Josée XX
  18. Audrey MacLean 1 novembre 2018 à 20 h 15 min
    Oh mon dieu!! C'est moi qui est responsable du matin et j'avoue que j'ai l'impression de partir fâchée et de mauvaise humeur en tout temps. C'est l'enfer. Mon fils a 3 ans comme le tien et j'ai une fille de 18 mois. L'éducatrice de mon fils arrête pas de me répéter de travailler son autonomie, mais honnêtement, j'ai pas le temps de niaiser 10 minutes parce qu'il veut pas s'habiller et un autre 10 minutes à attendre qu'il mette chaque item! Et à 18 mois, c'est la crise à tous les matins. On m'avait dit d'essayer de faire une chanson ou un jeu afin de rendre le tout positif. Alors, je chante et chante, mais je pense que c'est pour me dépomper moi-même haha!
  19. Josée Bournival 8 novembre 2018 à 07 h 01 min
    Audrey, je ne peux m'empêcher d'imaginer la scène. (Surtout vous en train de chanter pour vous calmer ;-)) Si fiston est visuel, vous pourriez tenter votre chance avec un tableau qui montre l'ordre dans lequel on enfile les vêtements d'hiver (les mitaines en dernier sinon on ne peut pas attacher le manteau, etc...) Voir ce qui s'en vient aide certains enfants. Sinon, continuez de chanter, c'est votre meilleure idée!!! Josée XX
  20. Nounou 2 novembre 2018 à 14 h 09 min
    Mon fils (4 ans) DÉTESTE s’habiller. Si je le laissais faire, il passerait sa vie en bobettes, y compris dehors dans la neige! 🙄 La seule chose qu’il aime beaucoup c’est enfiler ses bottes. Donc pendant qu’il met ses bottes, je lui sors une sélection de tuques amusantes (minou, ourson, aviateur, Chase, etc.) et pendant qu’il choisit sa tuque du jour, zoup j’enfile ses mitaines, son foulard et son manteau! Ça prend moins de deux minutes et la plupart du temps ça se passe dans la joie! 😁
  21. Josée Bournival 8 novembre 2018 à 07 h 02 min
    Bonjour Nounou. Je vous décerne le prix de la maman la plus rusée. ;-) On prend des notes... Josée XX
  22. Claudia 5 novembre 2018 à 09 h 10 min
    Ici, 3 ans et 2x 13 mois. C'est de plus en plus la folie le matin, plus on approche de l'hiver... On est apssé d'un enfant à préparer le matin à 3, j'ai très peur de ce que cela sera dans 3-4 mois quand les 13 mois seront plus proches du 18 mois, donc plus autonomes et plus mobiles encore ! Ouf ! Pour prendre plus notre temps le matin, on devrait lever le grand plus tôt... et réveiller un enfant de 3 ans le matin, je trouve ca terrible ! :( Mais on va survivre ;)
  23. Rosita 5 novembre 2018 à 11 h 25 min
    J'ai une de 2 ans et demi et l'autre de 1 an. Ca se passe plutôt bien. j'e me reveille tot pour tout préparer, et je me garde assez de temps pour avoir le temps, de prendre leur temps, car je suis stresse quand je suis à la bourre. Je ne jure aussi que par l'autonomie, parce que c'est la meilleure façon pour moi d'avoir du "Repos". Ma plus grande, sait déjà enfiler son cache-cou, mettre ses gants, son bonnet,son manteau, ses pantalons, sa culotte. Je choisis des items qui sont faciles à enfiler et je prends du temps (une semaine) pour lui enseigner comment les enfiler elle-meme, sans mon aide. Pendant que j'habille la plus petite, je presse la plus grande, je lui propose aussi de m'aider à préparer sa sœur, de m'aider à me préparer, et au final nous sommes prêtes au meme moment. J'essaie de ne pas leur laisser trop de choix, Dieu merci pour le moment elles coopèrent bien à ce niveau.
  24. Josée Bournival 8 novembre 2018 à 07 h 08 min
    Bonjour Rosita. Bravo pour les efforts et la constance. Comme parent, peu importe nos choix, le plus difficile est souvent de demeurer fidèle à nos habitudes. Ça semble vous réussir. Bravo! Josée XX
  25. Josée Bournival 8 novembre 2018 à 07 h 06 min
    Effectivement Claudia, "on va survivre". Je me rappelle à la naissance de Simone, ma deuxième, à quel point j'étais terrorisée à l'idée de faire l'épicerie avec mes deux bébés. J'en avais même fait un billet de blogue. Si je me relis aujourd'hui, je souris. Les courses avec deux enfants? C'est de la p'tite bière. Vous devriez me voir avec les 4. ;-) Le quotidien semble parfois lourd, mais n'oubliez jamais à quel point il est précieux... et bon courage!!! (j'espère que vous avez des habits une pièce pour les jumeaux?) Josée XX
  26. Claudia 8 novembre 2018 à 10 h 15 min
    Oui, des une pièce bien sûr ! Tous les raccourcis sont permis ;)
  27. Josée Bournival 9 novembre 2018 à 06 h 48 min
    Ça fait une énorme différence... surtout avec des jumeaux. ;-) Josée XX
  28. Caroline Panneton 8 novembre 2018 à 14 h 32 min
    Ha ha ha ;-) je suis soudainement nostalgique! Faire les courses avec seulement 2 enfants ahhhhhh. Maintenant, à 4 c'est presque comparable que de monter une montagne... c'est toff mais on va y arriver. Lorsque mon aînée fut en maternelle, il y a de ça 3 ans, j'était enceinte de notre 4 ième. Au début de l'automne, je me trouvais a avoir que 3 mois et j'allais porter et chercher a pieds ma grande fille..... avec les 2 autres petits et le semblant de bedaine. Un jour, l'hiver arriva et je devais aller porter et chercher ma grande à l'école , la bedaine commençait a grossir et ma patience a raccourcir ;-) L'année suivante, la cadette commençait la maternelle et j'allais les porter et chercher chaque jours à pieds et l'hiver se pointa de nouveau et le sport de l'habillage commençait aussi, Top chrono : à 8:00 fallait que tout le monde soit au poste....on s'habille, habille le petit papoute avec le une pièce, habille la troisième pendant que les deux grandes sont supposées s'habiller ( Mais non, y'en a une qui chiale à cause de sa salopette) ( l'autre,à cause de son zip) Pis là au final, tout le monde est prêt à partir, le petit papoute a fait caca :-o Je me souviens d'avoir tout essayer avec mon petit homme pour lui changer les idées lorsque je l'habillait ( oh un avionnnnnnn, oh une voitureeeeee, oh un camionnnnnnnnnn !!! ) ça fonctionnait très bien jusqu'au jour ou il avait compris mon plan. Au final, durant l'hiver début printemps nous avons conclu qu'il fallait mieux pour tous que les 2 grandes face le trajet seule. Ce fut d'autres problèmes à surmonter mais ça en valait la peine. Le matin, je les regardent quitter la maison avec mon café à la main et un soupir de soulagement ;-)
  29. Josée Bournival 9 novembre 2018 à 06 h 50 min
    Ahhhhhh... quel beau récit, ma chère Caroline. C'est essoufflant juste à vous lire, ;-) Dans quelques décennies, lorsqu'on brossera nos cheveux blancs, je suis certaines qu'on sera nostalgique de ce grand tourbillon familial. Josée XX
  30. Geneviève 8 novembre 2018 à 12 h 03 min
    On fait tous face aux mêmes défis! J'ai l'impression de lire mon journal intime! Geneviève (maman d'un garçon de 4 ans et d'une fille de 2 ans)
  31. Josée Bournival 9 novembre 2018 à 06 h 52 min
    Bonjour Geneviève! Effectivement, d'un foyer à l'autre, ça se ressemble beaucoup. Et ça fait du bien de constater qu'on n'est pas seule dans son bateau, non? Josée XX
  32. Mélissa 8 novembre 2018 à 12 h 59 min
    J'ai une grande de 10 ans et une qui vient d'avoir 5 ans (le 7 nov). Ma grande est du type ''tout ou rien'', sois un manteau pas assez chaud, ses bottes de pluie ou souliers et des caches oreilles. Ou un manteau trop chaud avec une grosse vesse, ses bottes d'hivers, des gants bon pour des -30 et une tuque doublé. Autre problème: les bottes d'hiver... l'an passé elle ''flottait'' dans des bottes de grandeur 3 (les plus grande rayon enfants) et cette année elle a besoin de 7 ou 8 chez les femmes (selon le modèle). Ses sandales et soulier de cette été c'étaient des 4-5, je me demande encore quand ses pieds ont autant allongés??? Ma 5 ans ne veut pas mètre l'ensemble d'hivers 5 ans de sa sœur qui est encore très beau car il était porté que pour les sorties. Sa raison: il est pas beau parce qu'il est pas rose. Bien non, il est lilas et bleu marin. Ma 5 ans a décidé que ce qui était pas rose ou qui est pas une robe est pas beau. Comme ma grande ne portait pas de robe sauf pour une fête, j'ai due lui en acheté. pour s'habillé ça va bien, elle le fait seule même les ''zips''. C'est à la garderie que ça cloche, elle m'a dit qu'elle est pas capable parce que les autres la regarde et ça la dérange (trop de pression).
  33. Josée Bournival 9 novembre 2018 à 06 h 57 min
    Bonjour Mélissa. J'adore votre description des "caprices" vestimentaires de votre fille. Il y a quelques années, je croyais (j'étais naïve) que je pourrais rentabiliser les achats de vêtements pour filles avec mes 3 poulettes. Que les vêtements seraient portés par les 3. Ça allait lorsqu'elles avaient 1-3-et 5 ans. Maintenant, chacune a son style distinctif, ses couleurs préférées, etc. J'essaye de respecter leur individualisme tout en refilant la majorité des vêtements portés par mon aînée. Vive le seconde main!!!! Josée XX

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation