À quoi ça sert des soeurs?

À quoi ça sert des soeurs?
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
2 octobre 2018
Josée Bournival sait bien que les chicanes entre frères et sœurs sont normales. Mais ça lui tord le coeur quand ses enfants ne s’entendent pas.

«À quoi ça sert des soeurs? » La question m’est adressée par une de mes filles. Quand j’écris « adressée », je suis polie. Elle m’est plutôt criée à travers des pleurs et beaucoup de colère.

J’aurais mille et une réponses à donner, mais la petite enragée qui me questionne ne voudra pas les entendre. Je me tais donc, comprenant que ma fille est fâchée et qu’elle voudrait « mettre ses sœurs à la poubelle ».

Faire régner l’harmonie dans la fratrie, c’est parfois tout un défi pour les parents.

J’ai eu la chance de grandir avec un grand frère. Lorsqu’on se chicanait, je lui tirais les cheveux. C’était son point faible. Lui, il me donnait des coups de poing dans le ventre. Cette description semble horrible, mais je garde de très bons souvenirs de mon enfance à ses côtés.

Vous n’êtes pas surpris de lire qu’il y a eu des chicanes entre nous. Il y en a dans toutes les familles. Et probablement qu’un de nous deux a remis en question la présence de l’autre auprès de nos parents. Mais aujourd’hui, même si je ne suis pas très proche de mon frérot, je sais qu’il est là si j’en ai besoin et l’inverse est aussi vrai.

Pourtant, quand mes enfants ne s’entendent pas, ça me tord le coeur.

J’ai peur que les liens du sang ne soient pas suffisamment forts pour que mes enfants s’épaulent, s’aiment et se soutiennent les uns les autres lorsqu’ils seront grands ou lorsque leurs parents ne seront plus là…

À quoi ça sert des soeurs? J’aimerais tellement ne pas avoir à répondre à cette question et que ce soit une évidence pour mes enfants.

Et vous? Vos enfants sont-ils heureux ou embêtés par la présence de leurs frères et soeurs? Essayez-vous de leur faire comprendre la richesse que cela représente ou croyez-vous qu’ils comprendront en vieillissant?

 

Photo : GettyImages/JackF

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (13)

  1. Caroline 2 octobre 2018 à 14 h 34 min
    ;) Un bien bel article !! Plutôt à point, parce que ces derniers temps, on dirait que '' y'en a mare '' des chicanes entre soeurs. Elles seront plus participante à s'obstiner pendant de longues minutes au lieu de trouver une solution et jouer !! Tous doit y mettre un peu d'eau dans son vin y compris Maman mais on dirait parfois que tout est prétexte pour se chicaner. Parfois je me sens obliger de leur suggérer de prendre chacun une direction différente pour prendre une ''pause'' mais là c'est comme si j'aurais jeter de l'huile sur le feu :( Je lu un article sur la chose et semblerait que c,est important qu'ils se chicanent. Ils prennent leur place et apprennent à se connaître etc. bon je sais pas trop mais j'ai à coeur q'elles soit tout de même respectueuse en se chicanant !! Qu"elles utilisent les bon outils pou éviter un débordement émotif pour un simple verre mauve ;) Bonne journée
  2. Josée Bournival 4 octobre 2018 à 14 h 55 min
    Bonjour Caroline. Je pourrais effectivement écrire un autre billet sur mes interventions (ou non-interventions) lors des chicanes. J'en aurais long à dire sur le sujet. ;-) Merci d'avoir partagé votre vécu avec nous et au plaisir de vous relire. Josée XX
  3. Caroline 2 octobre 2018 à 14 h 47 min
    J'ose imaginer qu'ils s' apprécieront lorsqu'ils seront adultes. Au moins, qu'ils soient là les uns pour les autres. Pour l'instant, c,est partager, parfois j'entends des '' T'es plus ma soeur '' ou je ne peux vivre sans toi !! Seront-ils indépendant ou très proche? Jusqu'à présent, elles se font des plans de ''Quand on va être grandes, tu resteras juste à côté de chez moi et toi tu resteras en arrière de chez moi et Oxence restera chez moi.'' Ça fait chaud au coeur à entendre mais penses pas que ça perdura .
  4. Josée Bournival 4 octobre 2018 à 14 h 57 min
    Ha ha ha! Caroline, votre commentaire me fait rire parce que j'entends aussi, à l'occasion, des plans pour le futur. Ma grande ne veut jamais quitter la maison ou acheter chez le voisin. ;-) J'en profite avant qu'elle n'ait envie de fuir à l'autre bout du pays. Josée XX
  5. Sara 2 octobre 2018 à 20 h 49 min
    Ici, mes deux plus vieilles sont très différentes et elles se chicanent assez souvent. Par contre, ce n'est pas une question pour elles, les frères et soeurs sont les plus importants. À la maison, elles finissent souvent par se chicaner, mais dès qu'elles sortent, elles se tiennent et veilles toujours l'une sur l'autre, ça me rend si fière d'elles.
  6. Josée Bournival 4 octobre 2018 à 14 h 59 min
    Bonjour Sara. Ici, les enfants ne semblent pas faire grande distinction entre la maison et en visite lorsqu'il s'agit des chicanes. Le naturel est présent peu importe le lieu et la situation... à notre grand découragement. ;-) Josée XX
  7. Corinne 3 octobre 2018 à 09 h 45 min
    J'ai entendu ma plus jeune dire à sa sœur «t'es la pire sœur que j'ai jamais eue» (elles ne sont que 2...). Mais j'ai aussi vu passer des mots d'amour et même un mot d'excuse, quand la plus grande s'est rendue compte qu'elle était allée trop loin. Bref, les chicanes (le mot me semble faible pour décrire les cris, les coups et les colères!!) alternent avec de grands moments de complicité. J'espère moi aussi qu'elles garderont un lien fort quand elles seront grandes, c'est irremplaçable!
  8. Josée Bournival 4 octobre 2018 à 15 h 02 min
    Bonjour Corinne. Je pense que c'est le souhait le plus cher qu'on puisse avoir comme parent. Et votre commentaire me fait réaliser qu'ici aussi, tout n'est pas noir. Il y a des échanges de dessins et des excuses (à l'occasion). Merci pour votre commentaire. Josée XX
  9. Imene 4 octobre 2018 à 12 h 30 min
    J'adore ton article Josée on dirait tu es dans mon coeur , moi déjà maman d'une petite Maria de 16 mois et enceinte de mon deuxième bébé et franchement je ne sais pas comment va être la vie avec un deuxième bébé si elle va aimé son frère ou sa petite soeur pour le moment elle ne comprends pas même si j'ai déjà essayé de lui expliqué mais j'espère qu'elle le comprendre une fois qu'elle sera grande parce que ce bébé va être surtout pour elle . Merci Josée
  10. Josée Bournival 4 octobre 2018 à 15 h 04 min
    Bonjour Imene. Merci d'avoir pris le temps de m'écrire. Ça me touche toujours quand mes histoires trouvent écho chez les internautes. Comment se déroule votre grossesse? Pas trop épuisant avec un bébé de 16 mois? Prenez bien soin de vous. Les grossesses rapprochées, ce n'est pas toujours facile. Josée XX
  11. Imene 4 octobre 2018 à 15 h 16 min
    Merci Josée d'avoir pensé à moi, c'est très difficile au début je pense que j'ai fait une dépression, je me détester et j'ai détesté ma grossesse mais maintenant ça va beaucoup mieux
  12. Vanessa 5 octobre 2018 à 19 h 06 min
    Bon article! Très drôle car ma fille de 8 ans a dessiné une armoirie en classe au début de l’année et la citation qu’elle a choisi c’est : une soeur ça sert toujours à quelque chose!! Je me demandais bien où elle avait trouvé cela...! il n’est pas rare qu’elle soit embêtée par sa petite soeur de 3 ans, mais cette phrase m’a fait sourire!
  13. Karine 16 octobre 2018 à 08 h 58 min
    Bonjour Josée! On vit la même chose ici aussi, entre coupé de grandes joies et des mots doux que de poussage et de tirage de cheveux ! ( 5ans 3/4 et 3ans 1/4) Mais je me rappelle mon enfance avec mes 2 sœurs (tous +\- 5 ans de différence) j’étais la plus vieille, je jouais souvent à la coiffeuse avec elles et quand ça ne marchait plus, ça finissait en gueullage et en coup de brosse sur la tête ! Mais aujourd’hui c’est mes meilleures amies, je sais qu’elles sont là quoi qu’il advienne, même si géographiquement nous ne sommes pas proche. En lisant les experts, ça l’air que c’est comme ça que ça doit se passer, me rappelant mon enfance aussi c’est comme ça ! Ce que je demande à mes enfants par contre, c’est d’utiliser plus d émirs, moins de coups, et de s’excuser et de s faire une douceur, être capable de reconnaître qu’on est aller trop loin c’est déjà ça je trouve! ❤️👨‍👩‍👦‍👦👍