Les devoirs: sans parent?

Les devoirs: sans parent?
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
21 septembre 2018
La période des devoirs peut être un défi pour les enfants… et les parents! Josée Bournival aborde le sujet. Elle a 3 enfants d’âge scolaire.

- C’est l’heure des devoirs!

Je regarde mes grandes filles : l’une baboune dès que je prononce le mot « devoirs », tandis que l’autre fait semblant de s’intéresser à notre chat. Visiblement, aucun de mes enfants n’a envie de faire des devoirs. Le problème, c’est que moi non plus. ;-)

N’empêche, nous montons à l’étage. Je m’installe avec la cadette qui commence sa 2e année. Si je ne suis pas à ses côtés, les devoirs ne se feront pas. Je pourrais revenir dans sa chambre au bout de 30 minutes pour découvrir qu’elle a dessiné au lieu de faire ses problèmes mathématiques. Elle a besoin d’accompagnement. Et ce n’est pas demain qu’elle pourra faire ses devoirs seule.

Quant à l’aînée, depuis l’an dernier (3e année), elle fait preuve d’autonomie. Elle aime bien épeler ses mots de dictée avec moi, mais la majorité des devoirs sont faits sans mon aide. Lorsqu’elle ne comprend pas, elle vient demander de l’aide. Ça me rassure… parce que l’an prochain, Blanche sera en 1re année et aura besoin d’un adulte pour l’accompagner.

Mon amoureux se charge aussi des devoirs à l’occasion. Nous sommes tous les deux à l’aise avec la matière. Si c’est moi qui m’en charge plus souvent, c’est simplement pour satisfaire mon côté « Germaine ». La réussite scolaire des enfants me tient à coeur. Je m’assure donc que les devoirs sont faits et correctement faits. J’aime voir leur évolution et ce qui leur pose problème.

J’apprécie aussi de voir la matière enseignée et les méthodes d’aujourd’hui. Disons que ça a bien changé depuis mon enfance!

Et vous? À quel âge avez-vous senti votre enfant suffisamment autonome pour faire ses devoirs sans vous? Appréciez-vous cette étape ou préférez-vous mettre le nez dans les cahiers pour vérifier si le travail a été bien fait? Est-ce que les deux parents sont à l’aise de se relayer pour faire les devoirs avec les enfants?

 

Photo : GettyImages/StockPlanets

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 petites filles et d’un bébé garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (5)

  1. Caroline 21 septembre 2018 à 20 h 36 min
    Bonsoir Josée, Justement hier nous avons eu la rencontre de parents. Notre aînée commence sa 2 ème année. Et nous avons discuter mes parents et moi lorsque je suis revenu de la rencontre ( c'est eu qui ont surveillé les enfants durant mon absence) de l'implication d'un parent vis-à-vis les devoirs ou leçons de nos enfants et pour ma part on dirait que j'aime bien être présente avec eu et participer etc. Trouver LA façon pour qu'ils aiment prendre cette initiative :) Parce- que pour l'instant, lorsque je demande de s'asseoir pour faire les leçons, il n'y a que le livre à lire !! J'ose imaginer, que l'an prochain, l'aînée prendra d'avantage les devants et saura ce qu'elle a à faire.(Parce que j,ai droit à : On le fait à chaque matin, pas ce soir là! ) J'y met mon nez encore parce-que pour le moment, elles en on besoin (rappel) ;) J'aime faire faire la lecture du livre de la cadette avec l'aînée, pendant que je donne les bains aux plus jeunes.Bref, avec mes parents au final, je m'interrogeais à quel moment je saurai que je peux me permettre d'être moins présente pour les leçons?
  2. Josée Bournival 24 septembre 2018 à 08 h 28 min
    Bonjour Caroline. Pour ma part, je trouve que l'implication est variable. En fin d'année scolaire, je dois surveiller un peu plus, car la motivation des enfants décline. Il y a certains travaux écrits qui leur demandent plus d'effort, et là encore, j'essaye de m'impliquer parce que les coins peuvent être tournés un peu trop rapidement. ;-) Je pense que l'enfant devient autonome graduellement... Josée XX
  3. Patricia 23 septembre 2018 à 10 h 07 min
    Pour ma part l'étape des devoirs n'est pas encore commencé (ma plus vieille fait passe-partout), par contre je sais déjà que j'ai l'intention de m'investir avec mon conjoint et d'accompagner mes enfants dans les devoir. Je me souviens que j'avais beaucoup de facilité et que rapidement je me suis retrouvée seul pour les devoirs... c'est gratifiant un temps, mais je me suis "ramolli :) " et j'ai arrêté de les faire adéquatement Je tenterai donc de toujours m'intéresser aux devoirs pas dans l'exagération mais... !
  4. Josée Bournival 24 septembre 2018 à 08 h 30 min
    Bonjour Patricia. Je seconde votre commentaire. Il rejoint la réponse que je viens de répondre à l'internaute précédente. La vigilance parentale doit y être, parce que l'intérêt pour la matière diffère en cours d'année. Et certaines tâches plaisent moins à chaque enfant. Puis il faut y voir l'occasion de passer quelques instants avec l'enfant. Josée XX
  5. Jessica 30 septembre 2018 à 06 h 34 min
    De notre côté on vient d'entrée dans le monde des leçons (notre école est fier de se vanter sans devoirs.... Mais il y a a quand même des leçons de 30 minutes /jour à partir de 1ere année). Mère de trois enfants qui travaille à temps plein, j'ai peine à trouver ce trente minute dans ma routine du soir, surtout que passé 18:30 il ne donne rien d'essayer d'etudier! J'imagine pas quand les garçons vont commencer l'école! Heureusement mon mari travaille depuis la maison et généralement essaie d'en faire le plus possible au retour d'école, mais son travail en pâti puisqu'il doit finir plus tôt et rattraper ses heures tard le soir. Donc je dirais que sur 3-4 heures d'étude/semaines j'en contribue 1. Je pense que avoir les deux parents qui participent permet à l'enfant d'avoir deux modèle d'apprentissage différent et j'aime bien aussi voir les progrès d'une semaine à l'autre. Sinon, la vie étant celle qu'on l'a choisi probablement que notre grande fille m'aidera à faire les leçon du plus jeune et devra se débrouiller seule le plus tôt possible. Dans notre famille, tout le monde met la main à la pâte sinon on y arrive pas!

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation